Hygiène - Beauté - Santé

Libérez les cheveux !

J’ai longtemps eu une relation hyper conflictuelle avec mes cheveux. Je leur ai à peu près tout fait subir. J’ai été blonde, brune, rousse (ENORME DOSSIER – ces photos ne sortiront jamais vous m’entendez ? JAMAIS 😛 ), cuivrée, aubergine. J’ai eu des mèches, un nombre incalculable de fois. Je les ai frisés au fer, moi qui… Lire la suite Libérez les cheveux !

Hygiène - Beauté - Santé

Du plastique dans nos cosmétiques ?

Bonjour les ami.e.s ! J’espère que tout le monde se porte bien en cette douce matinée de janvier, de nouveau abondamment arrosée de pluie sur le si bel axe Lorraine-Luxembourg…Tous les fleuves et les rivières débordent, même les parisien.ne.s sont bientôt sous l’eau, c’est dire ! C’est là qu’on voit la différence subtile avec nous, les bouseux, quand… Lire la suite Du plastique dans nos cosmétiques ?

Réduction des déchets

Rejoignez le bon côté de la Force : Exit les cotons tiges ! Choisissez l’Oriculi !

*Mélodie lancinante au violon – Feuilles qui volètent sur le trottoir* - Plan séquence sur un jeune militaire détaché dans le Grand Est, qui écrit un compte rendu à sa hiérarchie – Jour 100 – Journal de bord : ça devient dur ici, mon général. On n’a pas vu la lumière depuis plus de 97 jours… Lire la suite Rejoignez le bon côté de la Force : Exit les cotons tiges ! Choisissez l’Oriculi !

Réduction des déchets

Mes petites victoires personnelles : le jour où j’ai arrêté les cotons tiges

Quand je regarde en arrière de façon nostalgique en me disant « bon sang, les années passent quand même ! », la chose qui me frappe le plus, c’est quand je me rappelle le temps où je consommais de manière effrénée, sans aucune conscience ni interrogation sur mon impact. Parce que oui, même si vous l’avez déjà plus… Lire la suite Mes petites victoires personnelles : le jour où j’ai arrêté les cotons tiges

Réduction des déchets

1er challenge de 2018 : un an sans « neuf »

Bonjours les ami.e.s, comment allez-vous ce matin ? Je vous souhaite une seule et unique chose : qu’il fasse meilleur que chez nous. Le taux de déprime de la population Lorraine a atteint son paroxysme samedi, après que l'on se soit tous une nouvelle fois réveillés sous la pluie pour la…hum…15e journée consécutive ? Depuis, ça ne tient qu’à un… Lire la suite 1er challenge de 2018 : un an sans « neuf »