Bonjour mon chaton des bois !

J’espère que tu vas bien et que ta semaine s’annonce radieuse 😊 Si d’aventure ça n’était pas le cas et que le programme des 5 prochains jours s’apparente plus à analyser un fichier Excel soporifique dans un sombre open space pendant que ton collègue fouineur scrute la moindre de tes incartades sur Facebook…laisse-moi te redonner le sourire !

Aujourd’hui, parlons peu, parlons bien, parlons déculpabilisation l’ami !

Figure-toi que c’est en surfant dans les méandres du réseau social au pouce bleu que l’idée de cet article m’a frappée telle une révélation quasi divine…alors que je voyais une pauvre maman se faire dézinguer à coup de bazooka sur un groupe Zéro-Déchet parce qu’elle avait osé demander des recommandations pour acheter des pantoufles en cuir à son bambin (« vous n’avez pas honte de mettre des animaux écorchés au pied de votre enfant »…euh ok ! On se calme Marie-Thérèse !! Je crois qu’il y a des manières moins dramatiques de faire passer le message 😛 )…je me suis dit que ça commençait vraiment à bien faire ce sempiternel concours du meilleur écolo.

Tu sais, THE personne éco-responsable, celle qui ne fait QUE des choix conscients et éclairés, qui n’opte que pour le meilleur, qui ne craque jamais pour une merde au rayon babioles du supermarché, qui est irréprochable dans tous les pans de sa vie, qui pratique la parentalité bienveillante avec ses enfants (sans cri, sans sucre, sans gluten, sans rien 😆 ) et qui ne jure que par Marie Kondo. Pour te résumer le tableau : une sorte de Terminator impeccable dans son petit tablier en coton éco-responsable.

Eh bien moi, j’en ai MARRE de ce genre de personne. Marre de la culpabilisation constante, marre de lire partout qu’on n’a pas le droit d’être incohérents parfois, marre de voir des milliers de femmes (en grande majorité) se faire rembarrer – et qui renverront l’écologie aux calendes Grecques parce que la perfection et la rigidité, ce n’est pas pour elles.

Aujourd’hui, j’ai plus que jamais envie de déculpabiliser ces femmes qui s’en prennent plein la tronche. Oui, l’écologie est pour vous aussi. Oui, vous avez le droit de tâtonner. Oui, vous avez le droit de craquer. Et pour vous enlever moult couches de culpabilité, je vais vous donner, en exclu mondiale, 10 trucs anti écolo que je fais encore – moi, Manon Woodstock, coach en écologie du quotidien 😀

On y va ?

 

Je mets des couches jetables à mon fils

 

On était partis pour se lancer dans l’aventure des couches lavables, mais comme le choix, l’achat et l’entretien des couches me serait immanquablement retombés dessus, j’ai préféré rester au jetable. C’est ma manière à moi de me protéger un peu de la folie vers laquelle je sombre doucement au vu de la charge mentale qui m’est tombée sur le coin de la gueule depuis que notre tout petit est arrivé.

 

 

Quand on a un conjoint qui s’implique – mais pas autant que soi, il faut aussi savoir se préserver ! A un certain stade, c’est une question de conviction féministe !

 

Je regarde Netflix

 

Oui, je sais, c’est mal. Netflix avec ses gros serveurs polluants absolument pas green – et ta télé écran plat pleine de ressources rares – et des dvd dans les boites en plastiques – et ton *SBAFFFFF* Ta gueule !

J’aime les séries et j’assume cette incohérence ! Voilà 😛

 

J’aime les bains

 

Et un autre truc anti écolo, un !

Alors que les douches courtes sont ultra conseillées et qu’on nous en rebat les oreilles à peu près partout, c’est un fait : j’adore barboter dans l’eau.

Cela dit, j’ai appris dans une story de Julie du blog Banana Pancakes qu’une douche de 10 minutes consomme autant d’eau qu’un bain de 120 litres, donc je me suis vachement détendue de l’élastique depuis ! Si j’ai envie d’un bain, j’en prends un de temps en temps et j’en profite à fond.

 

Je mange des petits-déjeuners suremballés

 

C’est une chose que j’évitais de faire auparavant, mais un asticot fusionnel ayant passé la porte de mon existence depuis, il y a eu des moments où avaler une madeleine ou un bout de 4 quarts Bonne Maman, c’était tout ce dont j’étais capable…

 

Trucs anti écolo

 

Et puis, il faut dire ce qui est, les madeleines de Commercy, c’est quand même excellent 😀

 

J’aime les grosses entrecôtes

 

Oui, je suis engagée pour l’environnement, j’aime manger de la viande et j’assume. C’est le truc anti écolo dont je suis le moins fière, mais c’est ainsi ! Je connais pertinemment les enjeux, je sais que la viande est une véritable catastrophe environnementale, que c’est une consommation d’eau, d’énergie et une pollution faramineuse…mais voilà, pas possible pour moi d’arrêter pour le moment.

Cependant, j’en mange déjà beauuuuucoup moins. La semaine, on essaie de faire 100% végétarien, autant que faire se peut (il y a des dérapages, mais…ça s’appelle la vie, tout simplement !) et on mange de la viande le week-end.

 

J’achète des petits-pots tout prêts

 

Là aussi, j’essaie juste de me préserver et de garder du temps pour faire autre chose (militer, faire du sport, m’adonner à des loisirs, la base de l’être humain quoi !!). Mon cher et tendre se sentant moyennement concerné par la préparation de repas frais pour notre fils, me taper tout toute seule, courses comprises me demanderait des heures en cuisine chaque semaine. Alors je le fais une fois de temps à autre…mais pas tout le temps !

J’essaie, pour contrebalancer, d’acheter des petits pots en verre et des emballages valorisables via l’organisme Terracycle (qui convertit les pots plastiques en salons de jardin par exemple).

 

Je suis une fana de voyages

 

Ces prochaines années, je me vois mal réfréner ma curiosité pour les autres cultures et très sincèrement, si j’étais un peu moins engagée, je prendrais très souvent l’avion pour voyager. Cependant, nous ne l’avons pas pris depuis notre road trip aux Etats-Unis il y a 2 ans et j’essaie de contenir mon mec et ses envies d’ailleurs pour le moment.

 

Voyage

 

Ces derniers temps, j’essaie de me concentrer sur l’Europe et plus particulièrement la France, qu’on connaît finalement bien peu et qui regorge de possibilités de voyages.

 

Je commande souvent à emporter

 

J’avoue, c’est un des pièges récurrents quand on habite dans une grande ville. Surtout quand on aime manger et qu’on a parfois un peu la flemme.

J’essaie d’éviter les Uber Eat et consorts autant que possible (et je me console en me disant qu’on ne prend plus l’avion 😛 ).

 

J’aime jouer aux jeux-vidéos

 

Un autre truc anti écolo au possible, mais c’est comme ça, je suis une gameuse dans l’âme.

L’avantage, c’est que je suis tellement mauvaise et lente – que je récupère toutes les vieilles consoles et les vieux jeux de mon frère. Pour tout vous dire, je suis encore à la PS2, PS3 et Xbox360 ! Quand je dis à quoi je joue dans une conversation, ça se finit toujours par un « mais c’est pas sorti y a 15 ans ça ? ». Eh ben si !

Je comble donc mon amour en savourant mon retard et en achetant absolument tout d’occaz’

 

J’aime les fruits exotiques

 

Litchis, bananes, ananas, avocats, mangues, papayes…Mmmmmm !

*Oui mais ça a traversé la planète, t’imagines même pas l’empreinte carbone de ce que tu mets dans ta bouche ! Ecolo de pacotille ! Green bitch ! Nicolas Hulot de canapé !*

 

Trucs anti écolo

 

J’assume, j’essaie de réduire ma consommation au minimum…et j’ai aussi envie de dire que tant qu’on ne se tape pas des litchis tous les matins au peti-déj’, il n’y a pas mort d’homme si on s’en fait une petite dizaine vingtaine le soir du réveillon de Noël !

Et voilà pour les 10 trucs anti écolo qui hantent encore mon existence 😀 et qui me sont nécessaires pour ne pas sombrer. Parce que mine de rien, ce petit article un peu déconnant aux entournures porte un message : celui qu’être écolo et parfait.e, c’est aller droit dans le mur. Peut-être que certains y arrivent, mais une vie méthodique sans aucun craquage et qui ne déborde pas, ça n’est pas fait pour tout le monde. N’oublions jamais que le monde a besoin de MILLIONS d’écolos imparfaits plus que de centaines de forcenés à moitié névrosés…Donc stop à la culpabilisation !

Et toi, quels sont les trucs anti écolo que tu fais encore ? As-tu un petit top 5 à nous proposer ? Que penses-tu de ces petits craquages de la vie de tous les jours ?

Je te souhaite la plus merveilleuse des journées.

Smoothie à la Mangue et Couche-Culotte Salvatrice !