Hello Hello chers petits loupiots furetant joyeusement sur la blogosphère !

J’espère que tout ce qui fera votre bonheur va sans plus attendre croiser votre route en cette superbe matinée du mois de février – et que vous êtes aussi motivé.e.s que moi à l’idée d’enquiller cette nouvelle semaine dans la joie et la bonne humeur.

Quoi qu’il vous soit déjà arrivé, c’était sans compter sur le fait que je suis quelqu’un de particulièrement sympatoche, et que j’ai décidé de vous offrir un vrai bonbon pour commencer la journée. Aujourd’hui, c’est bien simple, on ne se prend pas la tête avec des débats écolos ou avec des conseils ingénieux ! Aujourd’hui, on bitche. Aujourd’hui, on a envie de croustillant, d’inédit et surtout de léger !

C’est ainsi que m’est venue l’idée de vous dévoiler, en exclusivité mondiale (même Voici n’est pas encore sur le coup), pas loin de 10 secrets absolument inavouables sur ma petite personne – parce qu’après tout, la vie est tout de même plus fun quand on se connait mieux, non ?

Let’s go !

1. Même si je n’en ai pas, je suis une femme à chats

Eh oui, c’est un fait : je coche presque tous les critères de la vieille fille qui va finir seule dans un appart’, heureuse comme tout, à faire du tricot entourée de 5 matous 😛

Et le plus bizarre dans tout ça, c’est qu’à l’heure actuelle, c’est Ludo qui me force la main pour qu’on adopte un chaton (faut pas lui en vouloir, le fait de devenir papa a exacerbé son envie d’expansion – « allez hop, on se multiplie maintenant, c’est parti » ^^), et que c’est moi qui freine les 4 fers pour préserver l’ultra allergique qu’il est.

2. Je tuerais pour des pommes de terre au fromage blanc

Alors là, on touche à mon Graal culinaire ultime. Ça peut paraître paradoxal au vu de la grande fan de cuisines du monde que je suis – mais il faut croire que je suis décidément plus Lorraine et campagnarde que je ne veux bien l’admettre…

Donc voilà, si un jour, je me transforme en dangereuse terroriste écolo et que je finis dans le couloir de la mort, mon dernier repas sera sans nul doute un bon gros plat de patates rôties dans la graisse de canard, accompagnées d’un fromage blanc battu, blindé d’échalotes et d’herbes fraîches. Mouahaa, je meurs !

3. Ma hanche est en moins bon état que celle de ma voisine, Georgette, 85 ans

Eh oui, c’est LE secret de fabrication qui a fait mon succès (Maman, fais moi penser à t’intenter un procès un jour ou l’autre 😛 ), je suis une cagneuse ultime. J’avais seulement 25 ans quand on a découvert que j’avais une bascule du bassin de pratiquement 2cm vers la gauche – et après s’être écriée « AH OUAI » dans tout son cabinet en secouant mes radios, ma première kiné m’a avoué qu’en général, elle ne voyait ce genre de problème que chez les personnes très âgées (c’te moment de solitude 🙄 ).

Depuis, tout va bien, j’ai largement dépassé ma condition de victime à coup de semelles orthopédiques ultra sex, de course et d’escalade, faisant de moi une mamie en puissance…mais une mamie musclée !

4. Je suis relativement obsédée par Fort Boyard

Rien à voir avec une quelconque gérontophilie déplacée envers le Père Fouras ou un fantasme sur Olivier Minne (j’ai horreur des mecs qui ont l’air de forcer à la salle), c’est juste que cette émission me replonge en enfance à coup sûr.

Alors, j’ai beau faire la fière à bras en disant « oui, faut pas regarder toutes les semaines sinon ça soule vite » – en fait, j’adore ça. C’est même moi qui fait chier les gamin.e.s de mon entourage pour qu’on zappe sur France 2 les samedi soir d’été !

5. J’ai rencontré le père de mon enfant sur Adopte un Mec

Oui, JE SAIS, là, je vous déballe THE gros dossier 😀 Surtout qu’à la base, on ne s’était pas vraiment rencontrés pour faire notre vie ensemble (suivez mon regard sous la ceinture, voilà voilà !), mais le destin en a décidé autrement. 11 ans, 3 apparts, 3 flippers et 1 enfant plus tard, force est de constater que nous sommes toujours là et plus amoureux que jamais !

Donc oui, ça fait chier en soirée, surtout quand tu passes après un couple qui s’est rencontré au Groënland pendant une randonnée sur un glacier à la lueur des aurores boréales – mais après tout, on est une équipe qui gagne depuis plus d’une décennie, alors après tout…

6. J’ai un problème psychologique avec les noyaux de pêche

Aller, un petit détour par la case trouble psychiatrique : j’adore…sucer les filaments qui restent coincés dans les noyaux de pêche, au point que ça en devient obsessionnel 😆

Je me suis rendue compte que je dépassais les bornes quand, pendant un dîner chez des amis que nous avons fini par une pêche bien juteuse, tout le monde s’est mis à me fixer en train de sucer mon noyau à grand bruit (et que Ludo leur lançait des regards genre « n’y prêtez pas attention, elle est tout le temps comme ça »).

7. Je fais des puzzles et des mots croisés

J’ai honte…mais j’adore ça ! C’est mon côté grand-mère avant l’âge (vous noterez quand même que c’est super raccord avec ma hanche !), mais rien ne me rend plus heureuse qu’un fascicule de jeux de l’été « 10 destinations pour votre prochaine cure » ou un infâme puzzle chaton dans un panier de 1500 pièces (que je n’accroche pas au mur, je vous rassure 😉 )

8. J’aime prendre des bains

Alors ça, c’est un truc qui fait quand même bigrement chier l’écolo convaincue que je suis…mais je n’y peux rien, j’adore barboter dans de l’eau trèèès chaude !

Pour contrer un peu cette passion anti-écologique au possible, je me limite à moins d’un bain tous les deux mois et je ne le remplis toujours qu’au tiers, car rien que la sensation de mes jambes immergées dans l’eau me ravit.

9. J’ai de gros préjugés sur Marseille et j’ai honte !

Moi qui suis super ouverte d’esprit et curieuse de tout, ça me coûte de vous l’avouer. J’ai dû voir trop d’Enquête Exclusive « Pute, Trafics d’Armes et Cocaïne sur la Cannebière » et ça m’a vrillé le cerveau !! C’est complètement con, mais c’est une ville sur laquelle j’ai énormément de préjugés et de fausses croyances…

Si bien que j’ai décidé d’en faire une de mes prochaines destinations prioritaires pour remédier à tout ça ! Pardon aux Marseillais.e.s qui passent par-là, j’espère que je vous console en vous disant que je réalise ma connerie ^^

10. J’ai détesté 50 nuances de Grey

Ou LE truc qui m’a fait me sentir très seule dans les discussions de copines pendant quelques années. Au fil de temps, je me suis retrouvée dans des « cafés klatsch » aux allures de véritables traquenards, où mes compagnonnes du jour ne tarissaient pas d’éloge sur cette daube et où l’on me demandait immanquablement ce que j’en avais pensé, m’obligeant à travestir mon « C’est un ignoble roman de gare qui fait honte au BDSM » par un « J’ai déjà lu plus épicé ».

Ça me rappelle qu’un jour, j’ai croisé une amie qui l’avait tout autant détesté et…qu’on a vidé notre sac comme jamais, faisant trembler toutes les librairies du monde sur leurs fondations – ça sentait le vécu pour elle aussi 😛

Et…cut ! Je crois que j’en ai déjà trop dit !! Alors l’ami.e, qu’as-tu pensé de cet article ? Envie de me dévoiler toi aussi quelques-uns de tes plus dangereux secrets ? N’hésite plus, ici, on est entre potes et surtout, on ne juge pas 😉

Très belle semaine !

Puzzle Loup / Attrape-rêve et Noyau immaculé.

12249458-8BCB-408C-B42F-4DCFCFF60B07