Salut salut les amigos !

J’espère que tout se passe bien pour vous et que vous avez réussi à surmonter l’énorme dépression nerveuse, immanquablement déclenchée par le constat que la galette, c’est bel et bien fini – et qu’il va de nouveau falloir attendre une horrible et longue année avant de pouvoir se délecter de ce nuage gras et réconfortant de poudre d’amande sucrée et beurrée *PLOP* pète cette merveilleuse bulle fantasmagorique avec une aiguille. « Eh non les cocos, maintenant, c’est février, fini la déconnade de début d’année où tout le monde se gratte la couille gauche sous prétexte qu’il faut tirer les rois…Maintenant, au turbin jusque Pâques 😛 ! »

Arf, pas d’inquiétude !! Parce que vous avez quand même la chance de connaître Manon Woodstock – qui, toujours aussi fidèle au poste, vous a préparé un petit article de derrière les fagots en vue de vous remonter le moral en cet harassant début de semaine.

Aujourd’hui, puisque que nous venons soudainement d’avoir une rentrée d’argent inattendue suite à la chute inexorable de notre consommation de pâtisseries, j’ai trouvé que le moment était particulièrement opportun pour parler d’économies. C’est une des choses qui m’a le plus surprise au fil de l’écologisation de mon quotidien personnel : j’ai fait des économies de malade – rien qu’en changeant un tantinet de perspective. Et qu’on se le dise franco, je ne parle pas de petits centimes de-ci de-là, mais bien de centaines d’euros, qui ne sont pas arrivés comme par magie j’en conviens (ehhh non, tu es déçu.e, je sais, sauf que moi, je ne m’appelle pas Sébastien et je ne viens pas de surgir d’une fenêtre pop-up sur internet en te disant que j’ai gagné des milliers d’euros grâce aux placements boursiers 😀 ), mais qui se sont plutôt mis à ne plus partir de mon compte en banque.

Je vous raconte quelles sont les 5 économies étonnantes que l’écologie du quotidien m’a apportées ?

Des économies d’énergie au-delà de mes rêves les plus fous

C’est un sujet sur lequel j’aime beaucoup rabâcher, mais figurez-vous que je pense qu’on n’en parle jamais assez 😉 Parce que finalement, faire des économies d’énergie, c’est souvent la porte d’entrée de l’écologisation du quotidien. C’est un des premiers secteurs sur lequel on se dit qu’on peut agir sans faire aucun investissement.

Faire particulièrement attention à notre consommation de gaz, d’électricité et d’eau nous a permis de diminuer nos factures de moitié. Et encore aujourd’hui, bien que nous fassions déjà très attention à ne pas gaspiller, nos fournisseurs d’énergie continuent de nous rendre 150€ en moyenne à chaque fin d’année.

On croit toujours que les économies d’énergie ne valent pas la peine et qu’elles vont nous faire gagner des cacahuètes…mais je maintiens que nous parlons bien de centaines d’euros qui peuvent se rester sur VOTRE compte en banque !

Une masse assez incroyable de temps pour moi

Ici, je vais détailler une autre économie étonnante, qui est pour le coup non-monétaire…enfin, ça dépend du point de vue ! Le dicton populaire, auquel je ne donne absolument pas tort, dit que « le temps, c’est de l’argent ». Ben si c’est le cas, je suis devenue carrément riche !

Mon recentrage personnel et la nouvelle perspective de pensée dans laquelle j’ai doucement glissé ont fait que je me suis retrouvé avec une masse assez incroyable de temps pour moi – soit parce que j’utilisais ce temps pour consommer (ce que je ne fais plus, puisque j’ai tout ce qu’il me faut), soit parce que je ne voyais pas tous ces temps « vides » que je gâchais éhontément à faire des trucs improductifs (coucou Candy Crush, coucou les heures sur les réseaux sociaux !). L’écologie du quotidien m’ayant ramenée à l’essentiel et à du très concret, j’ai gagné un temps absolument fou du fait de cette simplification de ma vie 🙂

Un compte en banque qui ne sert que pour l’essentiel

Ici encore, le fait d’arrêter de surconsommer a fait que l’hémorragie bancaire s’est brutalement arrêtée. En réalisant que mes placards débordaient déjà et que j’avais bel et bien ce qu’il me fallait pour être heureuse en toute simplicité, j’ai tout simplement arrêté de dépenser à outrance – ce qui a amené une économie de moyens phénoménale dans ma vie.

Aujourd’hui, je dépense toujours autant – car l’argent n’a pas été créé pour dormir sur un compte, mais bel et bien pour circuler – mais j’ai complètement revu ma manière de le faire. C’est ainsi que je me suis mise à donner autant que je le souhaitais aux associations et à investir en moi-même plutôt que dans des choses censées comblées le vide intérieur que j’ai longtemps ressenti.

Ecologiser sa vie, c’est apprendre à dépenser pour l’essentiel – ce qui laisse de l’argent pour ce qui est réellement important (investir dans des initiatives durables, mieux manger, mieux se loger, etc.)

Un frigo qui ne pèse plus si lourd

Encore une chose que je ressasse en permanence ^^ LA BOUFFE COÛTE UN ŒIL ! (et elle est un cadeau de la nature, ne l’oublions jamais !).

Moi qui ai grandit dans une famille où on avait pour habitude d’avoir un frigo maxi blindé de toutes sortes de denrées…force est de constater que j’ai bien changé ! Depuis que j’ai écologisé ma vie, mon frigo contient le minimum d’aliments d’une semaine sur l’autre – ce qui fait que nous jetons…à peu près tous les 29 février 😉 Rappelons-nous sans cesse que la nourriture, c’est de l’or – et que si nous sommes dans une espèce d’abondance factice – c’est très loin d’être le cas dans de nombreux pays du globe.

Nos frigos sont remplis de denrées qui ont de la valeur ! L’écologie du quotidien m’ayant appris la cuisine anti-gaspi, de saison et un soupçon de lâcher prise, on se retrouve à moins gaspiller…et donc à moins dépenser.

Une économie…de désir !

Je termine sur l’économie la plus surprenante que j’ai pu constater…

Quand je n’étais encore qu’une consommatrice effrénée qui cédait à la moindre de ses envies du moment, j’en arrivais à des moments très chelous où…je cherchais littéralement quoi désirer ! Je traversais des phases où j’avais assouvi mes moindres caprices matériels et où je passais juste des heures sur Amazon ou sur les sites de ventes privées à…simplement penser à ce que je pourrais bien m’acheter !!!

Force est de constater que depuis que mon quotidien a changé et que j’ai arrêté de craquer en permanence, j’ai dans ma besace tout un tas de petits désirs – que je me fais un honneur de ne satisfaire QUE via le marché de l’occasion. Du coup, mes désirs restent les mêmes d’une année sur l’autre, en particulier si je ne trouve pas le dangereux fruit défendu en brocantes ou sur Le Bon Coin. C’est ainsi que je cherche le tome 2 de « ça » de Stephen King depuis pas loin de 2 ans – et que je sauterai de joie le jour où je tomberai dessus sur un stand de vide-grenier (vous êtes prévenu.e.s, je CASSE LA GUEULE à celui ou celle qui me l’achète neuf 😛 ).

Quand on sait que c’est le désir qui permet à l’être humain de se lever le matin…on ne peut que réaliser les bénéfices du changement de perspective nécessaire qu’apporte l’écologie du quotidien 😉

Et vous les cocos, que pensez-vous de toutes ces économies dont je parle ? Vous étiez-vous imaginé qu’un quotidien plus écolo pouvait apporter tous ces gains dont je parle ? J’attends vos commentaires en frétillant tel une carpe des torrents 😆

Passez une excellente semaine !

Electricité en or massif et bouquin d’horreur tout racorni.

12249458-8BCB-408C-B42F-4DCFCFF60B07


Envie de gagner du temps et de l’argent tout en simplifiant ton quotidien ? N’hésite plus une seconde et abonne-toi à mon mini-cours gratuit en cliquant sur la superbe image ci-dessous

Blog freebie🙂