Le coin des inclassables

The woman in the mirror : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Manon Woodstock !

(et un titre putaclic, un 😀 ! Mais nannn, ne partez pas fâché.e.s, même que je réponds à de vraies questions personnelles !)

Cher.e.s ami.e.s bonjour ! Comment vous-portez-vous en cette veille de week-end plus que mérité ? Moi…je…disons que je survis au bordel intersidéral qu’est en train de devenir mon existence 😉 ! De nombreux évènements viennent de s’ajouter à un quotidien déjà situé aux frontières du réel, et j’espère juste une seule chose : parvenir à penser à tout ! Pour vous décrire mon état du moment, je suis en PLS totale – prochaine étape : position fœtale sous mon lit – je déraille complètement – je me mets à poser des questions 2 fois à 30 secondes d’intervalles à un Ludo que j’amuse et qui ponctue mes black-out par un « ça y est, petit poisson a fait le tour du bocal ? » 😆 J’ai l’impression que mon cerveau va se fendre en deux et qu’une faille temporelle va apparaître entre mes deux lobes temporaux. Ne vous inquiétez donc pas si le Luxembourg et une partie de la Moselle sont soudainement rayés de la carte, c’est simplement moi qui ai explosé dans une terrible fission nucléaire.

*Mais Manon, pourquoi es-tu si occupée ?* se demande tout mon auditoire. AH AH !!! C’est un SECRET. Je fomente des plans pour conquérir le monde, tel Minus sans Cortex. Bientôt, vous serez toutes et tous sous le joug de la puissante Manon Woodstock *horrible rire satanique qui glace le sang*. Naann, je plaisante, aucune volonté conquérante par chez moi, c’est juste que la fin de l’année va être…méga-sportive et ultra-stressante. Si vous saviez comme j’ai hâte de me vautrer dans mon canapé le 1er janvier 2019 et de pousser un grand ouf ! (PS : et aux délicieuses commères qui passeraient dans le coin, non, je ne suis ni en cloque, ni sur le point d’aller signer un papelard chez Monsieur le Maire – toutes ces joyeusetés ne sont toujours pas au programme).

Aujourd’hui, j’ai donc décidé de faire COOL (et je crois que ça risque d’être ainsi jusqu’à la fin de l’année). Pas d’article de 10 pages sur l’obsolescence programmée, ni de dossier interminable sur les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles (vous êtes extrêmement déçus, je sais 😛 ), mais plutôt la réponse à un des multiples challenges auxquels j’ai été nominée par des copines blogueuses. J’avais déjà répondu au Sunshine Blogger Award à l’époque et, alors que je m’attendais à faire un flop retentissant genre « nan mais attends ma grande, je ne vois même pas pourquoi tu t’acharnes, les gens n’en n’ont rien à BATTRE de ta life !! », vous aviez en fait adoré en apprendre un peu plus sur la cinglée qui se cache derrière les 14 lettres de Manon Woodstock. Donc j’ai jugé le moment extrêmement opportun pour répondre aux questions de Nymeria, du blog « La subtilité de palimpseste » (c’est beau, n’est-ce pas ? 😀 ).

SubtilitéduPalimpseste

Nymeria, elle a un univers un peu onirique que j’aime beaucoup. Elle crée des poèmes, elle publie des billets d’humeur, des articles ‘green’, des avis sur ses lectures…elle écrit aussi sur ce qui l’inspire sur le moment (les sujets sont très variés, il y en a pour tous les goûts !) et il faut savoir que, derrière cette plume déjà superbement affutée, se cache une jeune personne – qui n’a pas encore atteint les 18 printemps (et ils sont OU mes 18 ans à moi ? *s’effondre en sanglots lancinants, accompagnés d’un violon et d’une contrebasse* 😛 ). Moi je trouve que ça force le respect ! On est partis pour les questions ? Zhou !

1. Comment t’y prends-tu pour publier un article ? Tu écris à la main, sur ordinateur, prends des photos ? Raconte 🙂

J’espère ne pas trop vous désarçonner en vous expliquant ma manière d’aborder mes articles, qui est assez particulière. En fait, je n’écris pratiquement jamais de brouillon que je laisse de côté. J’ai une liste de sujets à traiter à peu près aussi longue que mes deux bras mis bout-à-bout et je pioche dedans chaque mardi, quand je commence à préparer mon gros article du vendredi. Quand j’écris, je ne suis aucun plan, aucune logique. Je dis ce qui vient et j’apporte TRES PEU de corrections (mis à part quelques réorganisations entre les paragraphes déjà écrits), vous avez en général le privilège (ou la malchance, ça dépend du point de vue 😉 ) d’avoir du matériau brut sortant tel quel de mon cerveau de dingo. Quand je décide d’opter pour un sujet, c’est que l’article est déjà mûr dans ma tête et je n’ai plus qu’à le cueillir. En général, tout part d’une blague. Je laisse le truc décanter quelques heures et quand je sens que je tiens un truc marrant, j’y vais et je tisse tout autour tel Spidey emberlificotant le Bouffon Vert. En 1 an et demi de blogging, il m’est arrivé une seule fois de me rendre compte que je faisais fausse route et de partir sur un tout autre sujet (sans pour autant condamner le premier tel ce pauvre Abel Chemoul, lâchement enfermé dans les geôles fascistes *eh eh – REFERENCE les gars !* 😀 ). En général, j’essaie d’écrire 2 pages tous les mardis, idem les mercredis et jeudis – pour me faire une relecture tranquillou bilou le vendredi.

En ce qui concerne mon article du lundi, c’est du 100% spontané et j’essaie de me contenir à 2 pages. Quoi qu’il en soit, je ne cherche jamais à publier des avis ou des positions « pour dire que » ou « pour faire du buzz » par ici, ce que j’écris sur Manon Woodstock, c’est toujours exactement ce que je pense à l’instant T.

J’écris tout à l’ordi, parce que si je devais tout gratter à la main pour tout retaper à chaque fois, je crois que je me serais déjà fossilisée sur mon clavier depuis belle lurette 🙂 (je le faisais au début du blog, mais ça ne sera jamais une bonne idée pour moi !).

J’essaie de prendre des photos pour le blog, mais pour l’instant, j’avoue qu’elles se font rares. Je pioche comme je peux dans des bibliothèques d’images gratuites et libres de droits, avec une petite entorse de temps à autre (je pense que la Compagnie Créole ne me fera pas de procès pour une toute petite photo publiée dans mon article sur la France rance 😀 Mais on ne sait jamais, alors CHUUUUT !!). Jusqu’à nouvel ordre, je n’ai pas vraiment le temps de faire mieux (je crois que si j’ajoute un seul truc à ma To-Do List, je vais m’autodétruire dans un tel fracas qu’on va me considérer comme une arme de destruction massive d’avenir !). J’essaie de moins me mettre la pression, de moins ‘subir’ mon blog et si je n’ai pas le temps, la Terre continue de tourner quand même (et je n’effraie plus mes voisin.e.s dans le train en m’écriant « MERDE !!!! LES PHOTOS !!! » à 6h45 dans un wagon bondé).

2. Quels sont tes quatre personnages préférés de livre et/ou film ? Ceux ou celles auxquels tu t’identifies. Et pourquoi ?

Je ne vais pas de donner 3, ni 4, mais bien 6 femmes et 1 homme qui m’ont beaucoup inspiré ces dernières années (Euh…les « consignes », c’est un truc qui te parle sinon ?? 😛 Rahh, vous savez bien que non mes petits loups !).

Déjà, il y a Erin Brockovich (du film de Steven Soderbergh, tiré d’une histoire vraie), dont je n’ai pas encore le culot légendaire, mais dont j’admire la ténacité et la combativité avec un immense respect. C’est une nénette qui crève d’envie de savoir et de rendre justice, qui ne se laisse pas faire, qu’aucun coup du sort ne démonte et qui combat comme une guerrière. Mon extrême combativité et mon envie de lutter contre toutes les injustices fait que nous nous ressemblons beaucoup.

Ensuite, il y a Bridget Jones, qui a accompagné mes années adolescentes. Parce que j’aime son côté paumé assumé – qui ne l’empêche jamais d’avancer, ni d’arriver à ses fins. Je suis aussi sortie avec des abrutis avant de rencontrer mon actuel partenaire de vie et je dois dire qu’elle m’a fait me sentir moins seule.

Puis, viens Yoko Tsuno, l’héroïne BD créée par Roger Leloup, qui casse la gueule à des méchants deux fois plus costauds qu’elle à coup de prises de Taekwondo, qui est toujours extrêmement intelligente et réfléchie (sans jamais se la raconter) et qui se réalise entièrement tout en étant farouchement célibataire. J’aime son indépendance et son côté tête brûlée – que je partage bien volontiers.

800px-Yuko_Tsuno_mural_Verviers_2018

Un petit mot pour Manon, du très beau film « Manon des Sources » de Claude Berri (suite de Jean de Florette – magnifique également – J’étais sur le cul en revoyant ces films (qui ont tout de même 32 ans cette année !), TOUT y est ! L’amour, la vengeance, le sexe, les secrets de famille, la loi du silence, la mort, la jalousie…Ce sont de véritables tragédies grecques !). Que dire, mis à part que j’aime d’amour ce personnage de bergère encore plus libre que l’air lui-même, véritable feu-follet vengeur – archange capable de changer le cours de centaines de vies en un battement de cil. Ce film a eu une place tellement importante dans mon enfance que je ne pouvais pas ne pas le citer !

Plus récemment, j’ai été très marquée par Taystee et Poussey dans la très bonne série Orange is the New Black. Alors que la première continue de se battre tel une lionne malgré les coups du sort, la deuxième garde toujours le sourire, ainsi qu’une attitude positive et altruiste, sans jamais se plaindre de toute l’injustice de sa situation. Ces deux femmes sont belles, dans leur entièreté et j’essaie de m’en inspirer au quotidien.

Pour finir, je citerais ‘Xavier’ dans « Casse-tête Chinois » (j’adore cette trilogie, je ne m’en lasse jamais !), parce qu’en ce moment, ma vie ressemble juste à la sienne puissance 10, les enfants en moins (on revient à puissance zéro du coup ? 🙂 ). Je suis actuellement à la tête d’un foutoir absolument total, mais je l’aime du plus profond de mon cœur, parce que c’est ma vie et que c’est quand elle bouge comme ça que je la préfère – malgré toutes les alertes à la bombe détectées dans ma caboche ces derniers temps !

3. Quel genre de musique écoutes-tu le plus ?

Du Rock’N’Roll Babe !!! En tout cas, en grande majorité. Et ça va de trucs biiiien old school, d’Elvis à Chuck Berry, en passant par Jimi Hendrix, Led Zep, du grunge bien 90, et je finis sur des trucs beaucoup plus contemporains comme Deftones, Slipknot ou Black Keys, et bien d’autres encore. J’écoute aussi PLEIIIIN d’autres choses, j’aime beaucoup le jazz, le rap, la pop, le R’N’B, la soul, le ska, le reggae, la musique classique, les chants polyphoniques, les chanteuses à voix (Lana Del Rey, London Grammar, Florence + the Machine) et je pourrais continuer comme ça longtemps 😉 En fait, je suis comme ces gens sans style qui disent « moi, j’écoute de tout » (je plaisante, ne vous fâchez pas 😉 ), tous les styles de musique m’attirent. Dans ce domaine, je suis très touche à tout ! Les seuls trucs avec lesquels j’ai un peu de mal, c’est la dance cheap de supermarché et la chanson française type Christophe Maé ou Kendji.

4. Pourquoi ce nom de blog ? Et à la base, pourquoi un blog ?

Pourquoi un blog ? La question est vaste et je vais tenter d’être la plus concise possible. Parce qu’à l’époque de mon premier accompagnement avec Lyvia Cairo, elle m’avait dit qu’il fallait d’urgence que j’en crée un, dans l’optique de commencer à diffuser mes idées. Cette suggestion m’avait déclenché une crise de rire incontrôlée et j’avoue que je m’étais dit « ok, elle est perchée la meuf, MOI, UN BLOG ? HAHAHAHA le trophée pour la meilleure vanne de 2017 est assuré ! ». Et j’avais fini par sauter le pas environ mois après en mode ‘au pire, il n’y aura que ma gentille maman qui lira les conneries que je raconte’ et…ça a été une véritable révélation ! J’ai finalement mis très peu de temps pour trouver le style et le format qui me convenait, j’ai vite rencontré mon public, eu des échanges constructifs avec d’autres blogueur.se.s…Je ne vous mens pas quand je vous dis que mon blog a changé ma vie toute entière. Grâce à lui, je me suis reconnectée à ma vocation pour l’écriture, j’ai pu commencer à avoir un impact dans un domaine qui me tient réellement à cœur, en diffusant mes progrès personnels et mes pensées profondes. Mais j’ai surtout recommencé à me mettre au centre de tout – à éprouver à nouveau un égoïsme salutaire – alors que je me perdais à vivre pour les autres depuis des années. Mon blog m’a donné la force d’attaquer à coup de pioche la montagne de croyances limitantes qui m’écrasaient depuis de nombreuses années. C’est une des meilleures choses qui me soit arrivée et je dois dire que maintenant que l’on m’a poussée dans la bonne direction, j’ai enfin réalisé à quel point l’écriture guérissait tout ce qui était cassé en moi et je crois que je ne m’arrêterai que quand je serai sur mon lit de mort. Je pourrais en parler pendant des pages et des pages, mais je vais m’arrêter là pour aujourd’hui 😉

Sinon, pourquoi « Manon Woodstock » ? Parce que c’est un surnom marrant que m’a donné Ludo pendant des années. Je n’en fais pas grand mystère, mon nom de famille officiel étant « Stock » (ah ah, pas chance – et OUI, on m’a déjà fait toutes les blagues possibles et imaginables sur mon nom 😆 Il y a un mois ou deux, une téléconseillère m’a même fait le coup du « Stock ?? Comme un stock ?? » ponctué d’un petit rire niais…J’ai été frappée d’une telle désespérance que j’ai conclu que la race humaine était définitivement sur le déclin ^^). Ludo m’a inventé bien des surnoms au fil des 10 années passées à ses côtés – avec entre autres, je liste, « Stock City » (en référence au club de foot), « Stock Option », « BirkenStock » et j’en passe et des meilleures – l’un de ses préférés ayant été « WoodStock » pendant très longtemps. J’avais fini par renommer mon profil Facebook comme ceci, essentiellement parce que je trouvais que tout l’imaginaire accumulé sur le festival du même nom correspondait bien à ma vie en général. Quand j’ai expliqué tout cela à Lyvia, elle a crié au génie. Elle m’a longuement expliqué pourquoi ça ferait un nom de blog génialissime. Je n’étais pas convaincue, mais j’ai quand même fini par me lancer et aujourd’hui, je ne changerai pour rien au monde, même sous la menace d’un peloton d’exécution (moi, morbide ? Nann, je ne fais que décharger tout le binn’s que la vie m’envoie de manière créative 😉 ).

5. Si tu étais un personnage de fantasy, que serais-tu ? (elfe, homme, nain, orque, lutin, dragon, sorcière…) Et pourquoi ?

Je serais une sorcière ! Parce que ça serait le kiff ultime d’avoir de multiples pouvoirs magiques ! En plus, je saurais tous les potins du royaumes et cerise sur le gâteau, je ferais peur aux connards, ce qui me permettrait de les identifier immédiatement 😆 Il va sans dire que j’arriverais à éviter bûcher, guillotine, pilori et écartèlement grâce à ma super cape d’invisibilité (tremble Voldemort !) et que je rendrais Ryan Gosling fou amoureux de moi avec un filtre d’amour.

witch-155291_960_720

6. Quel est ton caractère dans la vraie vie ? Comment te décrivent les gens ?

Dans la vraie vie, je suis tout aussi à 100 à l’heure que sur mon blog. Tout le temps en train d’avoir plein d’idées, de parler de tout et de rien…Je suis aussi une immense angoissée qui ne se soigne plus (car je maintiens que ça n’est pas une maladie 😉 ) et j’ai toujours tendance à imaginer le pire des scénarios catastrophe quand je me projette sur un évènement à venir. Je suis un poil psychorigide parfois (mon obsession de la perfection m’a souvent joué des tours par le passé !), même si je tends à m’améliorer. Je suis très changeante, tantôt calme et extrêmement concentrée, tantôt volubile et passionnée. C’est mon côté caméléon (les mauvaises langues diront bipolaire, mais je les emmerde 😛 ).

J’ai été très réservée pendant longtemps, jusqu’à ce que j’éclose littéralement avec le blog. Aujourd’hui, je n’hésite plus à dire que ce que je pense (même si en désaccord avec ce que pensent les autres), à défendre mes points de vue, à dire ‘non’ (parfois à mes risques et périls).

Il m’arrive d’être dans le ‘trop’ – trop causante, trop émotive, trop en colère, trop impliquée – et je m’efforce de le corriger dans les cas où ça m’est préjudiciable.

Sinon, je suis fidèle avec mes ami.e.s, je suis à l’écoute et j’ai réellement à cœur d’aider l’autre. Je vis passionnément, j’aime aimer, faire l’amour, manger, boire, et vivre à 100 à l’heure.

7. Qu’est-ce que tu fais ou essaye de faire pour être plus écolo ? Des actions ?

Eh, eh, ben pas mal de choses en fait…Je…je vous invite à lire mon blog si ce n’est déjà fait 🙂 Nannn, je rigole, je ne vais pas faire ma mauvaise joueuse !! Pour tout vous dire, je ne sais plus vraiment ‘dater’ mon premier effort écolo. Tout ce que je sais, c’est que je suis loin de l’avoir toujours été, que je le suis plus cette année que l’année dernière – et cetera, et cetera – le serpent qui se mord la queue, toussa toussa.

Je pratique une écologie joyeuse du quotidien, faite de petites victoires et de prises de consciences successives.

Au fil des années, sans tout citer, j’ai beaucoup réduit la voiture pour privilégier la marche et les transports en commun, j’ai opéré une grosse réduction de mes déchets avec achat d’une partie de mes consommables en vrac (une dizaine), passage à la cup puis aux serviettes hygiéniques lavables, passage aux cotons réutilisables, aux mouchoirs en tissus, aux serviettes de table. J’ai banni les pailles et pas mal de plastique jetable de ma vie. On nettoie toute la baraque au vinaigre blanc. Je fais mon dentifrice et depuis peu, mon maquillage et mes lessives 100% naturelles. J’ai tout minimisé dans la salle de bain pour laver corps et cheveux avec le même savon solide.

Nous faisons très attention à notre consommation d’eau, d’électricité et de gaz.

Je ramasse les déchets que je vois autour de moi depuis quelques temps et je suis vigilante quant à mon propre impact sur la nature.

On essaye de voyager moins loin, moins souvent et en s’interrogeant systématiquement.

On va de plus en plus au marché et se fournir chez les producteurs.rices locaux – on essaye de commencer à faire tous les gâteaux et biscuits maison (par contre, je suis au regret de vous dire que je suis en train de perdre la bataille du Nesquik 😀 Mon breton adoré préférant s’enfiler des tasses de sucre plutôt que de vrai chocolat *blasage intense*).

Nesquik_Bunny_2016
L’infâme Quiky aura eu ma peau !

Je fais plein d’autres trucs, mais sur le moment, ça ne me vient pas, sorry 😉

8. Ta journée de rêve…

Je n’en ai pas vraiment. Ma définition d’une journée de rêve, c’est tout simplement un jour qui m’apporte ce que je n’attendais pas forcément. Quand la vie me fait une belle surprise, je suis aux anges. J’aime recroiser un.e ami.e perdu de vue depuis longtemps, être invitée par surprise à manger chez des potes, me décider comme ça, dans la minute, de faire quelque chose de spontané qui n’était absolument pas prévu, assister à une scène cocasse, remarquer quelque chose drôle dans la rue, aller boire un verre en ville et me rendre compte qu’il y a un petit concert devant le bar…Je suis très ‘plaisirs simples’, un rien suffit à me rendre très heureuse.

9. Quelles sont tes passions ?

Pfiouuu. On commence par où ? 😀 Je suis quelqu’un de TRES multitâches. Ma passion numéro 1, c’est écrire. Je crois (ou plutôt j’espère) que ça se voit par ici : je pourrais passer une vie entière à gratter sans m’arrêter que je serais la plus heureuse du monde.

Je grimpe beaucoup. En voies, en bloc et en falaises. Je n’aurais jamais pensé que ce sport prenne un jour une si grande place dans ma vie, ni qu’il me conduise à faire des abdos et des pompes, comme ça, sans AK47 pointé sur ma tempe ! J’ai l’escalade dans la peau et elle me le rend plutôt bien.

Sinon, plus généralement, j’ai une passion pour l’autre, pour la différence. J’adore apprendre, comprendre (surtout depuis que j’ai découvert les MOOCs #autopromo 😛 ). Je suis la curiosité même et cette dernière m’amène à aimer manger (un peu trop), à aimer boire (un peu trop aussi), à cuisiner et à écouter un tas de musiques différentes. Je suis très ouverte à tout : je suis une geek des jeux vidéo (le dernier en date aura été le très bon ‘Life is Strange’ que je ne vous conseille PAS sur tablette ^^), une sériephile avertie (en ce moment, j’avance doucement dans Dark, qui me plaît beaucoup !), une passionnée de cinéma (les deux derniers, c’était ‘Manon des Sources’ et ‘Boyhood’ que je n’ai pas aimé, au grand dam de Ludo qui a décrété que c’était une clause de divorce, j’ai pas bien compris pourquoi il s’était autant enflammé avec ce film 😛 #enfonçagedeclou), une lectrice boulimique (je suis actuellement dans ‘Sapiens’ et…j’ai du mal ! ça y est, je viens de déclencher un tsunami dans la famille et l’amoureux de ma maman doit m’avoir reniée à l’heure qu’il est 😆 S’qu’ils sont chiants ces mecs quand ils aiment un truc, hein ?) mais aussi une patiente réalisatrice de puzzles divers et variés.

Tu te douteras aussi, cher petit bouchon, que je suis fascinée par la nature et par tout ce qu’elle nous offre. Au milieu d’elle, je me sens bien. Je me sens à ma place. J’aime passer du temps dehors, randonner ou simplement juste contempler toute la beauté qui m’entoure.

J’aime également bricoler et cuisiner à mes heures perdues (et dieu sait que je n’en perds pas des masses !). J’adore organiser des voyages, des week-ends ou des sorties surprises. Je prends toujours un plaisir fou à organiser un truc de A à Z.

10. Optimiste ou pessimiste, ou entre les deux ? Ou « j’essaye d’être optimiste malgré ma tendance pessimiste et c’est pas facile ».

Je suis changeante. Ça dépend vraiment des jours. La plupart du temps, je suis assez pessimiste et j’imagine toujours le pire de tous les scénarios catastrophes, celui où un vélociraptor surgit des profondeurs de la terre, fait faire une série de tonneaux incontrôlés à ma voiture – ce qui a pour cause de me faire arriver 1 minute trop tard à mon rendez-vous HYPER IMPORTANT à la banque et que c’est la fin du monde.

untitled
Le salaud qui m’a fait arriver en retard au Crédit Mutuel !

Juste un peu avant mes règles, je ne vous en cause pas…Le genre d’état où un légume coupé de travers peut être émotionnellement vécu comme une contamination nucléaire planétaire. Et puis il y a des jours comme ça, où je suis ULTRA optimiste, où quoi qu’il arrive de déplaisant, je parviens toujours à en rire et où rien ne me départirait de ma bonne humeur. Ça dépend de plein de facteurs. Aller, pour répondre franchement, je suis 65% pessimiste et 35% optimiste.

11. Quelle est ta bucket-list ? (liste des choses qu’on rêve de faire dans sa vie)

Je n’en ai pas ! Pas pour les actions que je veux accomplir dans ma vie en tout cas. Je laisse le destin venir à ma rencontre et si j’ai réellement envie que quelque chose arrive, je fais en sorte que ça soit le cas. Basta.

Par contre, j’avoue – oui, j’avoue tout Madame la juge – j’ai bien une bucket list pour la bouffe 😆 sagement rangée dans mon portable et qui contient actuellement les entrées suivantes – essentiellement pensées pour notre road-trip canadien-états-unien de novembre : des vapeurs à l’Excellent Dumpling House de New-York (suite aux conseils lointains de Véro du très chouette blog Cuisine Métisse), des tacos à la Taqueria de Tacombi (tout pareil), des raviolis hong-kongais fourrés au bouillon (qui se liquéfie en chauffant), des ramens de chez IvanRamen, un petit déj de fou à l’Europe Café (encore merci Véro), une poutine (et non un « Poutine »…quoi que ! Si on se décidait enfin à le bouffer, ça baisserait fortement la concentration en idées nauséabondes de la planète 😉 ), un Burger chez Bare Burger dans le Village, un lobster roll, un egg cream, un burger chez Harvey’s au Canada (spécial dédicace à Robin Scherbatsky), un barbecue typiquement américain, un « Poulet frit – gaufres » (soul food), des Tamales et des…Queues de Castor (Merci pour le conseil Anousha et…non, ce ne sont pas les vraies queues de l’animal (je vous rassure tout de suite), mais bien de délicieux beignets – si j’en crois ses consommatrices qui m’en ont parlé comme si c’était du crack !). Et si vous vous posez la question, non je n’ai pas commencé de régime draconien et OUI, je vais revenir du Canada et des USA complètement obèse.

Ettt CUT ! Alors comme je suis une grosse relou (désolée Nymeria), je ne vais nominer personne d’autre – mais en fait, je vais appliquer le principe du ‘qui veut répond’, par email, sur Facebook ou sur son blog en me faisant un petit coucou ! Vous faites comme voul’voul’ les gens !

1. Quelle est la dernière chanson la plus NAZE que tu as écoutée (tu sais, le truc secret que tu essaies de cacher à tes potes sur Youtube 😛 ) ?

2. As-tu un rêve réalisable (je précise, parce que voler en battant des bras, les gars, c’est pas demain la veille 😉 ) ?

3. Qu’est-ce qui t’empêche de le réaliser ?

4. Raconte-nous un souvenir gênant qui te fait bien marrer aujourd’hui.

5. Si tu avais la possibilité d’entrer dans le corps d’une célébrité pour une journée ? Pourquoi ?

6. Ta dernière belle balade, c’était où ? Qu’est-ce qui a fait qu’elle était si belle ?

7. Ton dernier jeu vidéo ? (et NON ? Candy Crush ne compte pas 👿 )

8. Le dernier plat dont tu t’étais fait toute une montagne et qui n’étais finalement pas si terrible (mon premier du genre, c’était le McFlurry à 12 ans ! bouuuh quelle honte 😀 ) ?

9. Si tu avais un seul vœu accordé par le génie d’Aladdin, quel serait-il ?

10. On se donne rendez-vous dans 10 ans, il y a quoi dans ta vie ?

Donc je devais faire court, easy-peasy, fastoche et me voilà avec une effroyable tartine de 7 pages ^^

Pas de billet d’humeur lundi car…je suis en congé !! Je vous envoie de gros bisous et vous dis à vendredi prochain.

Moustache de Castor et Sorcière Invisible.

Manon Woodstock.

12 réflexions au sujet de “The woman in the mirror : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Manon Woodstock !”

      1. coucou manon woodstock 🙂 je voudrais être sorcier car un jour une enfant dans la rue m’a montré du doigt en s’écriant « Harry Potter ! » et pour les pouvoirs magiques !! 😀

        J'aime

  1. Aaaah Manooon faut pas me tenter avec des questions comme ça, j’adore y répondre et lire les réponses des autres !!! 😀 J’ai déjà environ 50 articles à écrire et voilà que je vais sûrement me mettre à répondre à tes questions au lieu de parler de voyages faits il y a un an 😛

    Bon en tout cas, je suis toujours ravie d’en apprendre plus sur toi 🙂 Et j’aurais pu répondre pareil à la question 6 ! J’adore ta bucket list de bouffe, je suis ravie que mon conseil apparaisse dedans 😉

    J'aime

    1. Hello Anousha, pardon, j’implore ta pitié 😀 C’est que j’adore lire ce genre de trucs chez les autres aussi ! Je sais que je suis une vieille fourbe, mais c’est plus fort que moi 😛 Si ça peut te rassurer, je ne t’en tiendrais pas rigueur si tu y réponds dans un an – je suis complètement pour que chacun aille à son rythme et suive ses envies.
      Et puis moi, j’aime bien tes articles de voyage ! Comment aurais-je découvert les queues de castor sans cela ???
      Des bisous et belle journée à toi !

      Aimé par 1 personne

  2. Miiiince, je n’avais même pas calculé que Nyméria t’avais aussi nommée quand je l’ai fait. Bon et ben parfait, je suis ravie d’avoir lu tes réponses à toi aussi. 😺

    J'aime

  3. J’ai adoré lire cet article est en découvrir davantage sur toi ! 😀 En plus je me demandais pourquoi « Woodstock », maintenant ma curiosité est satisfaite *rires*

    J'aime

    1. Hello Manon, ravie d’avoir satisfait ta curiosité 😉 ! J’ai toujours tendance à me dire que les gens se fichent de qui est derrière l’écran, mais en réalité, pas du tout et c’est tant mieux. Très beau week-end à toi !

      J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s