Hygiène - Beauté - Santé

The Apocalyptic Test: les savons Clémence et Vivien

Bonjour bonjour la compagnie des petit.e.s et des grand.e.s, comment allez-vous en cette veille de week-end bien mérité ? Me concernant, tout baigne. Comme certain.e.s d’entre vous le savent peut-être déjà, j’ai eu l’immense honneur d’être publiée sur le Huffington Post hier et ça a rempli mon petit cœur de bonheur ! Je ne fais pas de retour sur l’expérience tout de suite, je pense que vous aurez probablement le droit à un petit post un de ces 4, mais rien de prévu dans l’immédiat. Hier, je suis passée par toutes les émotions, reconnaissante, stressée, fière, folle, émue, heureuse, angoissée (on s’refait pas eh 😉 ), festive, chanceuse, encore plus déterminée pour la suite des évènements et pleine de gratitude. Je remercie donc Mélina de m’avoir contactée de m’avoir donné cette belle opportunité d’augmenter ma visibilité et ma communauté. De l’amour à tous.tes !

Sans transition, de quoi qu’on parle aujourd’hui ? De super produits, d’une marque que j’adore jusqu’à l’infini : il s’agit bien sûr de Clémence et Vivien. Et comme je fais, depuis le début de ce blog, preuve d’un engagement à faire passer Chuck Norris pour un joueur de foot se tordant de douleur après avoir simulé un bon vieux tacle de l’adversaire – si, j’te dis ! Il m’a fait bobo !! (alors qu’il…ne le touche pas sur le replay vidéo 🙄 ), j’ai testé pour vous TOUS LES SAVONS DE LA GAMME. Oui, vous avez bien lu. Une ouf, une guedin, cette Manon Woodstock, elle nous mettra tous.tes au tapis !!

20180628_164812

Plus sérieusement et pour clarifier les choses : non, je ne suis pas psychorigide au point que quand je teste un produit, il me faut immédiatement toute la gamme. C’est juste que ces savons sont si formidables et ont tellement changé mon quotidien que j’avais envie de vous donner un aperçu le plus complet possible. Et ce n’est même pas un billet sponsorisé 🙂

On se lance dans l’aventure ? C’est parti mon kiki !

La marque

On commence d’emblée par une bonne nouvelle : Clémence et Vivien est une entreprise qui fait les choses bien et ça, c’est un vrai bol d’air ! Voici quelques infos pêle-mêle, rien que pour vous.

Les deux compères, associés dans le business et amoureux à la ville, ont quitté leurs jobs respectifs dans le milieu des assurances pour créer leur boîte en 2015. J’avais déjà partagé leur interview dans mon article sur le super déodorant « L’Herbacé » de la même marque et je repose le lien par ici, si découvrir un peu mieux leur parcours vous intéresse.

Ils ont été labellisés Vegan et Cruelty Free par la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals). Si vous avez bien suivi mon article sur l’huile de coco (euh…mollo sur l’autopromo Manon 😀 ?), cela signifie qu’aucun petit singe n’a été fouetté au nerf de bœuf pendant 15 heures d’affilée pour récolter les précieuses noix – si hautes pour nous, faibles humains qui adorons asservir les animaux pour notre bon plaisir. Aucun animal n’a donc été impliqué, torturé, ni testé dans le processus de fabrication des savons, ce qui est encore très loin d’être une généralité dans le monde interlope des cosmétiques (eh oui, c’est la triste réalité, face A, ça bat des faux-cils avec un mascara trop glamour et face B, ça fout des cuillères à soupe dudit mascara dans les noenoeils de pauvres souris qui n’ont absolument rien demandé pour vérifier que « c’est bon ! Brittany, qui n’a pas encore bu son latte macchiato et n’est pas encore tout à fait réveillée, peut déraper et s’en foutre une micro-trace dans les yeux »).

Leurs produits sont tous fabriqué à la mano et dans l’hexagone. On est donc un peu moins dégueu côté bilan carbone.

20180628_164742

Les produits entrant dans la fabrication de leurs différents articles sont issus à 88% de l’agriculture biologique.

Leurs formules sont toutes examinées et validées par un docteur en pharmacie avant mise en vente. Que les personnes peu aventureuses se rassurent donc, Clémence et Vivien ne sont pas : 1) deux apprenti.e.s sorcier.e.s qui mélangent bave de crapeau et jus de chauve-souris pour obtenir leurs savons (et puis de toute façon, ça ne serait pas vegan 😉 ) 2) un collectif de hippies qui fait des associations de plantes hasardeuses et dont les savons vous font muter après 3 utilisations 3) Deux personnes qui font du savon de contrebande dans leur cave, où ils vivent avec leurs 25 chats.

La texture et la couleur

La texture est globalement la même pour tous les savons…Il doit bien y avoir une différence, mais elle est trop infime pour une profane comme moi…Perso, tant que ça lave bien, je m’en…*aheum* disons, que je m’en tamponne le coquillard !

Quelques détails toutefois, notamment sur le Gecko, qui est en réalité un savon gommant. Point de stress quant à l’éventualité de vous exfolier la peau avec des petites billes de vilain plastoc’, la marque a choisi d’inclure des graines de pavot dans son savon et – contrairement à ce qui est souvent reproché dans les avis du site – je trouve que ça dépote carrément ! Dites voir les gars/les meufs pas convaincu.e.s, on est pas là pour se récurer le corps au Scotch Brite quand même, non ? Un gommage ça doit y aller mollo 😛 M’enfin, tous les goûts sont dans la nature et heureusement me direz-vous !

20180628_164906
Arrivé là tout à fait par hasard 😉

Ce qui est plutôt sympa, c’est que la marque a publié un petit tableau très simple pour que vous puissiez choisir votre savon au mieux. Si le cœur vous en dit, c’est dans leur foire aux questions, par ici : https://www.clemenceetvivien.com/content/7-questions-reponses

Côté mousse, rien à signaler, on se rapproche d’un savon classique.

Pour les couleurs des différents savons, sachez qu’elles sont toutes obtenues à partir d’ingrédients naturels, argile rose et charbon pour le Gandhi – qui est merveilleusement marbré, argile verte pour le Gecko, curcuma pour le Saint-Bernard (et j’ai testé, ça ne tâche pas !), charbon activé pour l’Emir, racine d’orcanette pour le Pagnol – qui lui donne son joli marbré bleuté et argile rose pour le Vahiné. Le Suisse et le Chérubin étant les deux savons « sans » de la marque, ils ne sont pas colorés !

L’odeur

Clairement, je suis totalement charmée, et par tous. Ces savons ont une odeur de FOU. Pour vous donner une petite idée, je me suis prêtée au jeu du blind test et j’ai, en rentrant du boulot, vécu l’espace d’un instant dans un fantasme où j’étais grand nez pour un parfumeur, adulée de tous.tes et respectée dans le milieu 😀 J’ai donc senti les savons un par un sous le regard circonspect de Ludo en mode « ça y est, elle sniffe du savon maintenant, je savais pourtant bien que ça arriverait un jour » et voici ce que j’en ai conclu :

Le Gecko – Citron et Romarin : l’odeur est assez fraîche, un peu agrumée. En revanche, je trouve que les senteurs sont un peu légères après utilisation, et le romarin, humm, disons que je le cherche encore 😉

Le Pagnol – Lavandin et Racine d’Orcanette : vous vouliez de la Provence ? Vous vouliez des grillons ? Nous y voilà avec un bouquet de lavande à fond les ballons. L’odeur reste cependant assez peu sur ma peau et mes cheveux.

Le Saint-Bernard – Petit Grain, Curcuma et Orange : un de mes chouchous, assurément dans le top 3 ! L’odeur est assez spéciale, on retrouve bien l’orange et une note très herbacée, un peu amère – qui doit, je suppose, venir de l’huile essentielle de Petit Grain – extraite des feuilles et des tiges de l’orange amère. L’odeur est assez persistante après utilisation. Bref, je kiffe.

L’Emir – Charbon Activé et Cèdre de l’Atlas : ce savon, pourtant le plus marketé « mec » par la marque, fait également partie de mes favoris. J’apprécie son odeur assez boisée et légèrement mentholée. Il ne laisse pas d’odeur trop forte sur la peau et les cheveux.

20180628_164948

Le Vahiné – Ylang, Orange Douce et Cèdre de l’Atlas : celui-ci a une odeur très florale, presque sucrée – qui rappelle un peu tous les produits au tiaré. Ça fait assez longtemps que j’ai utilisé ce savon, mais mes collègues trouvent que l’odeur ne tient pas sur la peau et c’est bien dommage.

Le Suisse et le Chérubin, étant réalisés sans huiles essentielles, ont une odeur assez neutre et sont très bien pour celles et ceux qui ne supportent pas de cocoter après leur décrassage quotidien.

Le Gandhi – Patchouli, Eucalyptus et Citron…OMG…Cette odeur ENIVRANTE de patchouli 😯 Ma grande passion, c’est laver mes cheveux avec, les faire sécher, les attacher une journée entière et les relâcher d’un coup dès que je passe le pas de porte…ça se passe de commentaires, j’ai envie d’auto-demander mes cheveux en mariage tellement ils sentent bon 😆 Warning cependant, testez l’odeur avant d’acheter ! C’est typiquement le genre de senteur qu’on adore ou qu’on déteste. Me concernant, vous aurez deviné que ce savon est mon chouchou, et de loin.

La composition

De ce côté-là, on peut difficilement faire plus clean. On a généralement le droit à un panaché d’huiles toutes issues de l’agriculture biologique (pêle-mêle : olive, karité, ricin, chanvre, coco, tournesol) + quelques huiles essentielles et…c’est tout.

Je partage avec vous l’immense soulagement de comprendre l’intégralité de la liste des ingrédients, même quand ils sont spécifiés sous leur nom barbare latin.

Le gros point positif, c’est que la marque a pensé à nos amies les femmes enceintes et aux tout petits pitchous qu’il ne faut respectivement pas trop titiller avec les huiles essentielles – sous peine de déclencher des accouchements prématurés pour les unes et des allergies/malfonctions pour les autres (et non, l’inverse ! Rhooo, quel esprit mal tourné vous avez 😛 ). Ces deux catégories de personnes peuvent donc s’orienter, avec nos ami.e.s les allergiques aux huiles essentielles, vers le Chérubin (formulé pour récurer les bambini – Olive, Coco, Karité, Eau, Glycérine, Tournesol et Ricin) et le Suisse (spécialement créé pour les personnes allergiques – Karité, Olive, Coco, Eau, Glycérine, Tournesol et Ricin – Point Barre).

20180628_164850

Ludo et moi-même ayant tous deux de gros passifs allergiques, je vous avoue qu’on tendait un peu le dos après les premières utilisations. J’avais même dû supporter une complainte déchirante de mon cher et tendre « oui, mais moi, je ne SU-PPOR-TE pas le savon surgras, je vais me couvrir de boutons » etçaseratafaute et blablabla. Eh bien, force est de constater que c’est silence radio depuis ce monologue dramatique digne de la Comedia Dell’Arte et qu’on a tous les deux parfaitement bien supportés tous les savons de la marque. Rah, c’est normal, c’est un « mafieux » breton, il exagère, c’est dans sa nature 😉 (Coucou Manu Macron, et surtout gros bisous hein ! 😆 )

Et la peau dans tout ça ?

Tout dépendra de votre type de peau. J’ai personnellement une peau à tendance mixte sur l’ensemble du corps sauf mes jambes, qui sont aussi sèches que le Sahara en plein mois d’août (va comprendre…Maman, une explication ? 😀 ). Depuis qu’on utilise les savons, je trouve que la différence sur mes jambes est flagrante. L’hydratation se voit à l’œil nu. Là où l’on observait jadis un merveilleux cuir de crocodile – que les créateur.rice.s de mode se seraient arrachés pour fabriquer les dernières bottines de Kate Moss – on peut aujourd’hui admirer des jambes plus douces qu’une peau de pêche, même que je peux faire négligemment glisser un foulard dessus comme dans la pub ! (vous savez, celle où ces gros menteurs du marketing nous font croire qu’une épilation à la cire tient 8 semaines – Ludo doit m’empêcher de retourner la télé de rage à chaque passage !).

Les savons sont donc bien hydratants et je pense que ça doit être dû aux propriétés conservées des différentes huiles utilisées, mais aussi à la glycérine, présente à hauteur de 10% – qui est habituellement retirée de tous les savons du commerce. La glycérine a un effet adoucissant, d’où l’effet pêchu sur votre peau – qui ressemblait auparavant à une carne de vieux varan sur le retour.

1024px-Amneville_Varanus_salvadorii_27082010_1

Leurs savons sont tous saponisés à froid, ce qui signifie qu’aucune propriété des ingrédients n’est perdue à cause d’un savant fou qui aurait fait bouillir la marmite à 180°C, tel un Gargamel des temps modernes. Ce procédé permet d’obtenir un savon surgras à 6% de manière tout à fait naturelle. Pour rappel, un savon surgras est un savon qui contient plus de matières grasses qu’un savon dit « classique », et qui hydrate donc mieux l’épiderme.

La durée de vie

En utilisant un pain de savon pour nous laver corps et cheveux à 2, je dirais qu’il nous dure au minimum 3 semaines.

Le prix

La durée de vie du savon me fait rebondir sur un petit point « budget récurage », pour contrer celles et ceux qui me diront « oui, c’est trop cher, je reste à mon Tahiti Douche, et puis de toute façon, l’écologie, c’est un truc de bobo » #argumentultime 🙄

Parce que, vous voyez, ce qui est merveilleux, c’est que passer aux pains de savons Clémence et Vivien (ou autres savons bio, ce ne sont pas les seuls du marché) – qui sont 100 fois plus écolo et meilleurs pour votre corps que les daubes vendues en supermarchés, pour la plupart bourrées de parfums artificiels, de SLS, de silicone et de parabènes en tout genre – c’est encore moins cher que si on achète du gel douche standard (et qui génère quand même une énorme pollution plastique, contrairement aux pains de savons qui sont emballés dans du carton recyclable).

Avec un savon Clémence et Vivien à 3.90€ que nous utilisons à 2 pour 3 semaines, notre budget corps et cheveux individuel par semaine s’élève à 3.90€ divisé 2, puis divisé par 3 = exactement 65 centimes par semaine pour se laver corps et cheveux, je rappelle bien. Toutes mes sources pour les calculs ci-dessous ont été prises sur Leclerc Drive.

En supermarché, si vous partez sur un gel douche « supposé green et bon pour votre peau » type Sanex, sachez que le flacon de 500 ml est à 5,15€ pour la version Revitalizing. Les prix des autres gels douchent oscillent, quant à eux, entre 1,50€ et 2€ (on est aux alentours d’un euro pour les gels douches de la marque distributeur Manava en 300 ml). Avec 500ml, à l’époque, il me semble qu’on faisait dans les 3 semaines aussi, vous vous retrouvez donc, pour le Sanex, à 5,15€ divisé par 2, puis 3 = 85 cts / et pour un standard à 1.80€, 30cts de budget semaine – pour une contenance de 500ml.

Mais ? Mais ?? Manon ?? Ta démonstration tombe complètement à plat !! Ah ah, j’avais bien dit que tes savons bizarres au chanvre, c’était de l’arnaque ! Ecolo du dimanche ! Escroc ! Menteuse ! Bouuuuuuh *jet de tomates pourries par le public courroucé*

Meuh non, calmez-vous enfin 😀 Ce que je viens de calculer est en réalité le budget gel douche, auquel je n’ai pas additionné le redouté budget shampoing !!

A l’époque, je dirais, à la louche, que je faisais un mois avec un format 300ml, en l’utilisant toute seule. Comme je suis quelqu’un d’extrêmement sympa, on va compter 45 jours de moyenne (pour précision, je lave ma tignasse un jour sur deux). Un shampoing de la marque Herbal Essence (bien dégueu selon Que Choisir : https://www.quechoisir.org/comparatif-ingredients-indesirables-n941/herbal-essences-hydrate-coconut-milk-pi45544/) représentera le haut du panier, avec 7€ pour 400ml (je précise que quand on en achète un chez le coiffeur, ça grimpe même jusqu’à 15 balles le flacon pour certaines marques), les autres se situant en moyenne entre 1,5€ et 3€. Prenons donc 7 € divisé par 45 jours x 7 jours : on est presque à 1.10€. Pour un shampoing classique à 2€, on est à 2 divisé par 45 x 7 jours : 30cts.

→ Pour du standard de marque distributeur, on est à 60cts de budget corps et cheveux par semaine.

→ Pour des produits un peu plus chers, on monte vite à 1.95€, et je ne compte pas l’après-shampoing.

Alors oui, si vous partez sur du distributeur (type Manava et Natéis), c’est moins cher que Clémence et Vivien. Mais en l’occurrence, je ne trouve pas cher payé de débourser 5cts de plus par semaine pour avoir un produit bien plus écologique et meilleur pour votre peau. Opter pour ces savons au quotidien reste donc une très bonne affaire, puisqu’il bat à plates coutures les gels douches et shampoings de grandes marques.

Oui, c’est bien beau tout ça, mais Manon, les pains de savon, c’est pas pour les mains ?

Si votre plus grande crainte réside dans le fait de passer d’un savon standard liquide à des pains de savons que tu te frottes sensuellement et langoureusement sur le corps, don’t panic ! Au début, ça fait un peu bizarre, surtout après des années à s’être allègrement tartiné.e de gel douche classique, mais en réalité, on prend très vite le pli. Genre en une semaine, l’appréhension est oubliée. Moi je me savonne à même la peau, mais pour celles et ceux que ça perturbe, vous avez la possibilité de revenir au gant de toilette (pas de fleur de douche, c’est CACA comme truc – à moins que vous n’adoriez-vous frotter avec un nid à microbes ou que vous n’en ayez une lavable). Une fois l’a priori passé, c’est très naturel de se laver avec un pain de savon.

20180628_165008

Est-ce que c’est ok pour tous types de cheveux ?

Clairement, non. Il faut faire le test. Il semblerait que les cheveux épais n’aiment pas trop. Chez moi, qui ait la tignasse la plus fine de tous les temps, le résultat est topissime, j’ai des cheveux éclatants et nourris comme jamais. Mais ma collègue, par exemple, s’est retrouvée avec une bonne paillasse poisseuse et a dû relaver ses cheveux direct.

Cependant, quand j’ai commencé à utiliser les savons sur mes cheveux, j’ai également eu une petite période d’adaptation où ils étaient un peu poisseux – mais rien de bien méchant – et au bout de 2-3 semaines, tout était rentré dans l’ordre. Je pense que c’est peut-être dû au fait que le savon soit surgras, ça fait un peu bad triper les tifs qui sont habitués à être généreusement arrosés de shampoings plus industriels. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, tout baigne pour moi, je remarque toujours qu’une petite pellicule blanche se dépose sur ma brosse à cheveux (qui, je pense, doit correspondre à des résidus complètement normaux), je la nettoie donc avec vinaigre blanc + bicarbonate une fois de temps en temps et elle ressort toute propre. Mes cheveux sont trèèès doux et brillants, et je vous conseille en priorité l’Emir, le Suisse et le Saint Bernard pour laver vos tifs (et le Gandhi qui sent comme l’idée d’un paradis 🙂 ).

Ou se procurer des produits de la marque ?

Vous pouvez passer commande directement sur leur site internet (que je ne manque jamais de grouper avec d’autres personnes – ce qui a valu à ma pauvre collègue de voir débarquer un 38 tonnes devant chez elle – ma dernière commande ayant inclus…20 savons et 5 déodorants ! Moi quand j’aime, j’ai tendance à y aller franco et en plus, je suis tranquille pour…1 an et demi minimum 🙂 ça me met en joie !). Leur packaging de livraison est 100% compostable (même les fiches explicatives) et je trouve que c’est tout à leur honneur.

Vous pouvez également acquérir leurs savons dans les magasins qui distribuent leurs produits et dont la liste est par-là : https://www.clemenceetvivien.com/magasins.

Pour les méga-top-chanceux.ses qui habitent cette si belle région Lorraine, les savons Clémence et Vivien sont dispo chez Biomonde à Augny et chez Naturalia à Luxembourg.

20180628_165126

On fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant

Personnellement, je trouve que les savons Clémence et Vivien sont vraiment géniaux. Ils permettent de réduire drastiquement les déchets plastiques (même si l’idéal serait de pouvoir les acheter sans emballage…) et sont fabriqués en France (++ pour l’emploi hexagonal et l’empreinte carbone). Leur composition est HYPER clean et la grande majorité des produits qu’ils utilisent sont issus de l’agriculture biologique. Ils sont un poil plus cher que les produits des marques distributeurs, mais bien moins chers si on les compare aux grandes marques.

Bon pour vous, pour votre porte-monnaie et pour l’environnement…Mais que demande le peuple ?

Aller, basta cosi ! J’ai déjà bien assez blablaté 😉

Et vous les loulous, avez-vous déjà testé les savons de la marque Clémence et Vivien ? Connaissez-vous d’autres marques qui commercialisent des produits similaires ? Envie de me faire un énorme calinou avant le week-end ? Je vous attends bras grand ouverts en zone de commentaires !

Je vous souhaite une belle fin de semaine et vous dis à très très vite.

Patchouli et Glycérine !

Manon Woodstock.

7 réflexions au sujet de “The Apocalyptic Test: les savons Clémence et Vivien”

  1. Merci pour toutes ces précisions !!! Je n’ai jamais utilisé de gel douche chez moi (de ma vie, si si, sauf peut-être quand j’étais bébé :p), donc je n’ai aucun problème avec l’utilisation du savon (pour le corps du moins), mais ces savons solides me tentent vraiment ! Sais-tu s’ils peuvent être disponibles en magasin, ou faut-il les commander sur internet ?
    Des bisous<3

    J'aime

    1. Hello Nymeria, un grand merci pour ton commentaire 🙂 Il y a une liste très complète des points de vente sur leur site (voici le lien: https://www.clemenceetvivien.com/magasins) – cependant, elle me semble non exhaustive car je peux, par exemple, trouver leurs savons chez Naturalia et Biomonde, près de chez moi. Renseigne-toi dans les magasins bio proches de chez toi – parfois, ça peut même les inciter à commander si tu te montres intéressée. Néanmoins, il me semble que le prix sera toujours plus intéressant en commandant sur leur site, il faut donc peser le pour et le contre…Je te souhaite une belle semaine 😀 Bisous !

      J'aime

  2. Aaah mais je veux tous les acheter !!! J’avais peur d’arriver à la question du prix mais ça va ! Bon mais du coup se les faire livrer en Allemagne ça perd son côté écolo… Je vais p’tet attendre d’avoir fait mon grand retour en France pour tester ça !

    Aimé par 1 personne

    1. Et hop, GROSSE COMMANDE à faire livrer chez ta maman 😀 Après, je suis sûre qu’il y a plein d’autres marques très bien, mais je dois dire qu’avec ceux-là, je suis 100% conquise. Le plus ouf, c’est leur odeur ! ça a une de ces puissances de détente à la fin d’une dure journée…Et alors quand c’est celui au Patchouli, je m’auto-renifle avec bonheur toute-la-soirée 😛 Du coup, si tu testes un jour, pas sûre que ça fonctionne avec tes cheveux (ma collègue a les cheveux épais et ça a été un vrai carnage). Je te conseille de faire un test sur quelques mèches 😉 Passe une belle journée ! Des bisous !

      Aimé par 1 personne

      1. Ah oui j’ai bien vu ton conseil pour différents types de cheveux ! Je pense que je continuerais avec mon shampoing maison qui me convient bien 🙂 Mais ça vaut le coup d’essayer ! Allez j’espère qu’à l’automne je serai en mesure de tester ces produits 😀

        J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s