Bonjour à tous.tes ! Me voici de retour, envers et contre tout 🙂 Je dois dire que je vous imagine tremblant.e.s, scrutant votre boîte mail ou votre lecteur WordPress, une goutte de sueur perlant sur le front « Manon Woodstock va-t-elle revenir ? » « A-t-elle a été mise au tapis une bonne fois pour toutes ? » « Va-t-elle finir obèse dans une maison de repos, scrutant la télévision d’un œil vide sur le canapé de la salle commune ? » Eh bien, la réponse est…N O N !

Je vais mieux les enfants ! Je ne vais pas dire que c’est la forme olympique, ni que je me sens opérationnelle pour écrire un roman de 500 pages, mais je dors un peu mieux la nuit, c’est déjà ça. Je me suis confiée, voix chevrotante et larmes dans les yeux à un Ludo très « creuseur » hier soir, qui m’a travaillée à coup de questions détournées (je précise pour éviter tout malentendu 😉 ) pour que je finisse enfin par cracher le morceau. « J’ai peur de ne plus réussir à écrire ». Et j’ai eu le droit à une réponse stratosphérique, mais toutefois classique quand on connait le zozo : « Mais c’est pas grave, t’as qu’à faire une petite pause ! » suivie d’un gros câlin de réconfort. Heureusement que j’ai quelqu’un dans ma vie capable de rattraper in extremis le ballon gonflé à l’hélium que je suis, quand je menace de m’envoler hors de portée. Mettre des mots sur ce que je ressentais m’a fait du bien. Je me force à reprendre ma routine aussi, et je dois dire que ça aide beaucoup ! Je remonte la pente ! I’m back !

Sinon, pour vous donner quelques nouvelles, mon pied va bien. Je ne m’ennuie toujours pas : j’ai terminé ma tête de rhino en origami qui trône dorénavant au dessus de l’ordinateur, je cuisine et j’ai tenté avec succès mes premiers steaks vegan pas plus tard qu’hier soir. Je geeke devant la très bonne série Sense8 (il semblerait qu’un allemand hyper canon, blond, yeux bleus, bad boy sur les bords – qui ressemble à s’y méprendre à mon…médecin traitant 😛 ça va mal, il faut que j’en parle à ma psy – ne soit pas vraiment étranger à tout ça !), je me repose, je poste sur LinkedIn et fait des flops retentissants 😀 (je ne com-prends pas ce réseau social ! Je ne dois pas être assez « start-up nation » !) La routine, quoi !

20180219_221514

Magnifique, n’est-il pas ?

Bon, c’est pas le tout, tu nous racontes ta vie tout ça, tout ça, mais de quoi qu’on cause aujourd’hui ?

De démaquillant. Parce que j’ai envie.

Il y a foooooort foooort longtemps, j’avais déjà fait un article sur le sujet et vous avais alors parlé de l’huile de coco, avec laquelle je me démaquillais quotidiennement jadis. Je ne vous donnerais évidemment pas cette information s’il n’y avait pas eu une légère couille dans le potage : je me suis, suite au passage d’une contraception hormonale (anneau) à une contraception non hormonale (stérilet au cuivre) transformée en l’équivalent d’une Texas Instrument 82 (ce qui me fait dire que les hormones anticonceptives sont une SACREE merde pour le corps, mais j’y reviendrai dans un autre article, je pense !). Eh oui , c’est comme ça…pas de chance.

J’avais eu le sentiment, à l’époque, que l’huile de coco n’arrangeait pas vraiment mes affaires et je m’étais un peu renseignée sur la comédogénécité (à tes souhaits ! 😆 ) des différentes huiles démaquillantes. J’étais tombée de haut : l’huile de coco était classée en indice 4 sur 5 : comédogène ++. J’avais donc totalement arrêté ce mode de démaquillage au risque de me transformer en poste de contrôle de la fusée Ariane 6.

Je précise quand même que je ne retire pas ce que j’ai dit dans mon article précédent : l’huile de coco est super, elle enlève parfaitement le maquillage, elle est toute douce pour les yeux, elle laisse un léger voile hydratant et elle est peu chère. Mais si vous avez une peau à tendance acnéique (ou en pleine crise de manque d’hormones comme la mienne – j’ai bon espoir, j’ai lu sur certains blogs que ça s’arrête en général au bout d’un an…), ben vaut mieux éviter quelques temps.

Après quelques recherches, j’étais tombée sur ce site : http://www.menthe-bergamote.fr/savoir-huiles-vegetales-leurs-indices-de-comedogenecite/ sur lequel j’avais minutieusement étudié l’indice de comédogénécité de chaque huile démaquillante pour me rendre compte que Oh ! Super ! L’huile de pépins de raisin était idéale (indice 1) et que miracle et félicité, j’en avais justement dans mes placards !

J’ai donc rempli un petit flacon qui traînait par là – parce que bon, avoir une bouteille d’huile en 1,5L format familial dans ma salle de bain, c’est pas trop mon délire – et j’ai testé, rien que pour vos beaux yeux. On est parti.e.s pour la review !

Quelle quantité dois-je utiliser ?

Vraiment trèèèès peu. Pour ma part, je prends un de mes cotons lavables humidifié, je retourne très rapidement mon flacon dessus et j’y dépose donc une légère pellicule d’huile.

20180221_225356

Voyez, mon coton luit très légèrement

Ça fait environ 5 mois que je me démaquille avec de l’huile de pépins de raisin, en alternance avec de l’huile de rose musquée (sur un base de 4/5, 1/5) et mon petit flacon de 3cl (j’ai vérifié avec mon doseur à cocktail…si c’est pas de l’engagement ça !) a diminué de moitié.

Quelle sensation sur la peau ?

Les premières fois, c’est un peu étrange. M’imprégner l’œil d’huile ne fait définitivement pas partie de mes gros kiffs. Après, je dois sincèrement vous dire qu’avec le temps, on s’y fait et que sur coton humidifié, ça atténue quand même largement la sensation un poil désagréable.

Est-ce que tout le maquillage s’en va ?

Carrément !! Il n’y a plus l’ombre d’une particule de maquillage une fois le processus terminé. Vous retrouvez un œil de nouveau né 😛

20180221_225652

Le maquillage est sur le coton, CQFD !

Je vous laisse juger avec un fabuleux avant-après !

20180221_225252

Maquillée

20180221_225509

A moitié démaquillée !

Est-ce que ça irrite les yeux ?

Pas le moins du monde. Il suffit d’y aller doucement, de frotter en faisant de légers cercles, de ne pas s’enfoncer le doigt dans l’œil et le tour est joué. En tant que porteuse de lentilles de contact et très grande sensible des noeunoeuils, je n’ai jamais, au grand jamais, fait de réaction d’irritation.

Est-ce que mon visage pue la frite après ?

Pour tout vous dire, Ludo ne s’est encore plaint d’aucun désagrément…mais c’est une réalité : il aime les frites. Il faut que je lui pose la question 😀 En tout cas, perso, je ne remarque absolument aucune odeur, l’huile de pépins de raisin étant assez neutre à ce niveau (ce qui ne sera pas le cas pour l’huile de colza par exemple).

Vais-je ressembler à une plaquette de beurre toute luisante ?

Clairement, non. Aucun risque qu’on vous utilise comme boule à facette. Il m’arrive de mettre trop d’huile sur mon coton et je constate alors un léger film gras autour de mes yeux à la fin du démaquillage. Point de péril en la demeure cependant : il suffit de masser légèrement votre contour des yeux pour que l’excédent pénètre, et donc hydrate vos contours d’yeux fatigués. Rien ne se perd, tout se transforme 🙂 Si votre huile est bien dosée au préalable, aucun souci à ce niveau.

Et le prix dans tout ça ?

Pour finir, je dois vous confier que j’ai trouvé cet article sur le site d’Oleassence (https://www.oleassence.fr/pourquoi-une-huile-alimentaire-nest-pas-ideale-pour-votre-peau) qui dit qu’utiliser de l’huile alimentaire pour se démaquiller, c’est l’AS-SU-RANCE de se transformer en mutant. Ah ouai, quand même ? Enfin, calmons nous les enfants, le capitalisme n’est heureusement jamais bien loin…il aurait donc fallu que je rajoute : « tout en faisant gentiment la pub pour leur super huile de pépins de raisin cosmétique à *aheum* 19 euros les 50ml » 🙄 Ouai, ouai, ouai…et quand on gagne pas 5000 balles par mois, on fait comment ? Quoi qu’il en soit – et je ne dis pas qu’Oleassence ne fait pas de super produits, c’est surement le cas – je dis juste que je ne me suis pas encore transformée en Sinok, malgré mon utilisation quotidienne d’huile alimentaire…

sinok

Sinok aime Choco !!

Je ne vois pas pourquoi un produit serait excellent pour l’intérieur du corps mais pire que du cyanure pour l’extérieur…ça me paraît tiré par les cheveux ! Je crois, dans tous les cas, que ça sera toujours moins mauvais que les lingettes démaquillantes Nivea achetées en hyper et bourrées de saloperies. Des scientifiques dans la salle pour me dire que j’ai tort ?

A ce stade de l’article, un truc complètement fou m’arrive : IMPOSSIBLE de remettre la main sur le prix de la bouteille d’huile bio en 1L qu’on avait achetée à l’époque (aux alentours de 10€, il me semble). Ou alors je me mets à délirer complet et elle n’était pas bio !

Breeef, quoi qu’il en soit je vous encourage fortement à opter pour une huile certifiée agriculture biologique si vous ne voulez pas vous étaler des pesticides sur la tronche (ce qui à l’air d’être mon cas, j’en ai bien peur…) et dans ce cas, je vous ai dégoté quelques adresses pour faire vos achats (https://www.huiles-et-sens.com/fr/279-huile-de-pepins-de-raisin-bio.html#/3-conditionnement-30_ml à 7,90€ les 3cl (10 mois de démaquillage, pour un budget de 0.80 centimes par mois), et https://www.compagnie-des-sens.fr/boutique/huile-vegetale-de-pepins-de-raisin-bio-905 à 6€ les 5cl (ce qui devrait théoriquement vous faire 20 mois de démaquillage – soit 0.30 cts de budget par mois), quasiment 3 fois moins cher que sur Oleassence.

Ouiiiii, mais tu comprennnnds, 8 euros c’est un budget, et le démaquillant standard coûte tellement moins cher (je fais bien la personne de mauvaise foi ? 😛 )

Je t’arrête tout de suite petit scarabée. Comme déjà détaillé dans le point du dessus, un démaquillage à l’huile c’est entre 0.30 centimes et 0.90 cts de budget rapporté au mois. Après un petit tour sur Leclerc Drive (https://fd9-courses.leclercdrive.fr/magasin-045731-ThionvilleTerville/fiche-produits-43237-Lotion-demaquillante-Inell.aspx), je viens de me rendre compte que le démaquillant le plus BASIQUE de la gamme distributeur coûte au minimum 1,29 €. Vous avez bien lu : minimum 2 fois plus cher, 4 fois au mieux.

Et je ne sais pas vous, mais en général – à l’époque où j’utilisais ce genre de produits – une bouteille me faisait à peine plus d’un mois.

Je vous passe la compo qui est LOIN d’être clean (Aqua, Poloxamer 184, Glycerin PEG68, Sodium Benzoate, Potassium Sorbate, Panthenol, Disodium Edta, Citric Acid, Sodium Hydroxide, CI42090, CI17200) et c’est loin d’être le cas pour les autres marques si on en croit cette étude menée par Que Choisir (https://www.quechoisir.org/comparatif-substances-toxiques-dans-les-soins-du-visage-n43524/?f2%5B%5D=EQD%C3%A9maquillant#filtres), vous aurez donc absolument tout à gagner en passant à l’huile !

Pour celles et ceux qui ont un budget serré, je vous encourage à utiliser une huile alimentaire bio 1ère pression, ça se trouve pour une dizaine d’euros en 1L (http://1coindenature.fr/huiles-vinaigres/593-huile-de-pepin-de-raisin-1l.html). Ça fera double emploi : démaquillant tout doux et excellente huile de cuisine !

On fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant

Se démaquiller à l’huile de pépins de raisin, c’est l’avenir messieurs dames ! (grandiloquente vous avez dit ? 😉 )

Non seulement c’est plus sain pour votre peau et pour vos yeux (pas d’allergènes et de substances toxiques), mais c’est aussi extrêmement bon marché, jusqu’à 4 fois moins cher dans certains cas.

Ça enlève parfaitement le maquillage et nettoie votre peau aussi bien qu’un démaquillant standard.

Couplée à des cotons lavables, c’est même excellent pour notre belle planète bleue puisque… presque zéro déchet ! Je vous encourage d’ailleurs à opter pour des huiles conditionnées dans des pots en verre recyclables ou même, soyons complètement fous/lles, à acheter votre huile bio en vrac, si vous avez la chance d’en trouver !

20180221_225759

Et le coton va…dans le petit filet de lavage !

Meilleure pour votre santé, celle de la planète et comble du luxe, pour celle de votre porte-monnaie. Toujours plus loin, toujours plus haut, TOUJOURS PLUS FORT 😀

Eh ben Ginette, pour une fille qui nous faisait une dépression en début de semaine, elle n’a pas l’air d’aller si mal 😛

Alors les ami.e.s que pensez-vous de cet article ? Avez-vous déjà testé le démaquillage à l’huile végétale ? Saviez-vous que c’était bien moins cher et meilleur pour votre peau ? Envie d’être aussi adorable que Ludo et de me faire un gros câlin (virtuel) de réconfort ? Je vous attends de pied ferme en zone de commentaires.

Je vous abandonne donc pour le week-end, pendant lequel j’espère sortir un peu… C’est pas le tout, mais ces 4 murs commencent à me rendre claustro sur les bords ! Allez, que votre vie soit douce ! On se retrouve mardi !

Amour et fondant au chocolat.

Manon Woodstock


Tu aimerais commencer à écologiser ton quotidien, mais ça te donne envie de fondre en larmes ? N’hésite plus mon petit – abonnes-toi à mon super mini-cours gratuit en cliquant sur l’image ci-dessous 🙂

Blog freebie