Cuisine

Les fruits et légumes de Décembre – Mes idées incontournables pour les fêtes

Hey, hey, hey 😀 !! Comment va ma joyeuse bande de followers ? – Arf, on se raconte ce que l’on peut, si ça se trouve personne ne me suit réellement, et mon public n’est peut-être composé que de gens qui tombent là par hasard, en s’exclamant du même « mais qu’est-ce que c’est que ça ? » que celui qu’ils lâcheraient devant un potiron vert fluo. Je vous trouve étrangement muet.te.s en ce moment ! Mais je ne me formalise pas pour autant, on a tous nos vies de fous après tout, moi comprise.

Mais il y a une chose que je sais. Je sens qu’inconsciemment, vous mourrez d’envie que je vous parle de topinambours, que je trouve des sous-entendus sexuels légumineux très tordus là où il n’y en a pas, mais surtout que je vous fasse rêver avec un velouté aux 7 légumes (le cauchemar de mon enfance et de loin – tu as vu maman, ça prend du temps, mais je me confesse 😛 ).

Vous qui manquez d’idées pour les fêtes, vous êtes au bon endroit. J’ai essayé, tant bien que mal, de distiller ici et là quelques suggestions pour que les fêtes ne se résument pas forcément à orgie de produits qui n’ont absolument rien à faire là (coucou les framboises, coucou les mangues, et j’en passe et des meilleures). J’avais à cœur de vous prouver que même si les produits de saison paraissent limités, il y a un tas d’idées pour transformer des ingrédients simples en authentiques repas de ministres. Enfin, petit conseil toutefois, après moult fins d’années à avoir évité la catastrophe – autrement dit la crise de foie – je vous encourage à la parcimonie. OUI, GILBERT, IL Y AURA ASSEZ après le foie gras, les huitres, les escargots, la dinde, la bûche et les mignardises. Tu me poses ce pot d’œufs de lompe et ces canapés immédiatement ! 😀

J’espère personnellement éviter cette année le fameux « trop plein » que j’avais connu l’année dernière ! Mon corps avait à peine survécu à la soirée de Nouvel An – trop de bouffe, trop d’alcool, trop de gras, trop de sucre, trop de TOUT et je ne veux pas revivre l’épisode ultra traumatisant – de moi, rampant à demi-morte dans mon cocon Yussois le 1er janvier à 4 heures du mat’, en burnout de tout, décidant malencontreusement de faire une petite pause sur le canapé avant de monter me coucher et d’être réveillée à 6h00 par le fameux jingle « Oooooooh » parce qu’un abruti avait pioché la boule noire dans une sombre rediffusion de « Motus » – Je peux vous dire que c’est encore plus effrayant au réveil que d’habitude – Bref, cette année sera celle, je le souhaite, de la mesure et de la temporisation gastronomique.

On y va ?Clémentine

La clémentine : ah…la saison des agrumes…C’est un moment de l’année que j’affectionne tout particulièrement !! J’aime ce qui est acide, ce qui est rock’n’roll sur mon palais !! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que décembre est le mois où je suis le plus gâtée. Je suis complètement tentée par la recette de clémentines rôties d’Hélène Darroze (qui est assez insupportable, comme tous les jurés de Top Chef, mais on lui pardonne 😉 ) : https://www.lexpress.fr/styles/saveurs/recette/recette-de-mandarine-rotie-aux-fruits-secs-et-romarin-par-helene-darroze_1745082.html, petit dessert frais et sans violence qui devrait limiter la casse pour le réveillon de Noël (ce sera dans tous les cas toujours mieux qu’une horrible bûche dégoulinante de crème au beurre bien plombante, pour l’estomac et pour le cul 🙂 ). Moi, ce que je préfère, c’est de les grignoter comme ça. Je pense que les écorces doivent être très bonnes en marmelade et le fruit en confiture. Pressée, ça vous fera un jus absolument dément, que vous pouvez boire immédiatement ou réserver pour réaliser une sauce qui fera merveille avec la volaille (https://www.cuisineactuelle.fr/recettes/poulet-aux-clementines-243986). Je pense que le mariage avec les crustacés doit être parfait, mais qu’on peut aussi la décliner dans toutes sortes de verrines sucrées. Pensez au curd (crème prise façon tarte au citron) qui sera également un allié précieux pour vos desserts de Noël.Pamplemousse

Le pamplemousse : j’aimerais tout d’abord vous exposer un petit fait qui est largement ignoré ! Tous les beaux fruits bien rosés qu’on nous propose sur les étals sont en réalité…des pomelos qu’on essaye de nous faire passer pour des pamplemousses 🙂 Ah ah !!! Je suis sûre que vous ne le saviez pas ! Je ne vais pas faire ma maligne plus longtemps, jusqu’à il y a quelques semaines, moi non plus 😛 J’ai découvert ce mensonge éhonté et généralisé dans une émission qui expliquait que le pamplemousse est en réalité bien plus gros et a apparemment un goût différent. Il semblerait que la méprise se fonde sur un fatras incompréhensible au niveau des traductions, ce que l’on appelle pamplemousse étant « a pomelo » et ce que l’on appelle pomelo étant « a grapefruit » en ingliche. Les français n’ayant rien compris – classique, 3 mots d’anglais baragouinés et nous voilà largués comme un centenaire devant Snapchat – ont a pris le pomelo, qu’on a renommé, au choix « pomelo » ou « pamplemousse ». C’est bon ? Z’avez compris le bordel 😛 ?

Owoce_Pomelo
Voici à quoi ressemble un vrai pamplemousse !

Breeeeef, les recettes, Manon, les recettes ! Puisque nous sommes en période de fêtes, pourquoi ne pas tenter les écorces de pamplemousses confites ? Il y a une recette qui me tente bien chez Ciloubidouille : http://www.ciloubidouille.com/2009/01/30/pamplemousses-confis/ et qui a l’air plutôt simple à réaliser. Vous pouvez les manger nature, coupés en suprêmes ou en deux avec un peu de sucre semoule. Il faut savoir que le pamplemousse se marie à merveille avec les crustacés ! J’avais réalisé une très bonne verrine avec du crabe il y a quelques années (que j’ai été rechercher rien que pour vous, la voilà ! http://www.marieclaire.fr/cuisine/tiramisu-brioche-au-crabe,1210860.asp), mais ça ne me choquerait pas non plus de le voir servi en compotée façon chutney avec du foie gras ou un gibier par exemple.Mâche

 

La mâche : ou la salade la moins chère de tous les temps, mais aussi…celle qui tient probablement le moins longtemps. Et dieu sait que c’est pénible de trier les touffes une par une pour éliminer celles qui sont en train de pourrir. C’est une salade que j’ai souvent vu appréciée des enfants et pour cause : c’est tout doux. Rien à voir avec la saveur poivrée de la roquette, l’amertume d’une feuille de chêne, d’une batavia ou d’une laitue d’hiver (dont on est abondamment ravitaillés par belle-maman pour notre plus grand bonheur ! Tellement bon !). La mâche sera donc un accompagnement idéal avec le fromage, une quiche (ou avec n’importe quoi finalement) si vous cherchez quelque chose de neutre. Quand on se retrouve avec un paquet qui tire un peu trop la tronche, on n’hésite plus à l’incorporer dans des omelettes ou dans des soupes. Ça ne vous transcendera pas niveau goût, mais c’est toujours ça qui ne sera pas gaspillé. Je vous file une petite recette de velouté de mâche par ici : http://www.lacuisinecestsimple.com/2014/09/simple-comme-un-veloute-de-mache.html, qui sera pour le coup vraiment très économique. Pensez à être généreux.ses sur le rinçage de cette salade si vous ne voulez pas que votre bouche ne se transforme en Côte d’Azur miniature. Ou pas, si vous aimez que ça croustille 😀Choux Fleur

Le Chou-Fleur : Un de mes choux-choux (#écolefrançaisedurire 😆 Ne soyez pas si surpris.e.s, j’ai reçu une formation très pointue pour parvenir à faire des blagues aussi drôles !). J’adore cru et cuit. Pensez à le préparer en velouté avec du saumon émietté pour Noël, ou alors en purée pour accompagner votre plat principal. Personnellement, la recette de taboulé de chou-fleur cru à l’orientale de Nanou me fait vraiment de l’œil : https://www.cuisineactuelle.fr/recettes/poulet-aux-clementines-243986 et je crois que je vais y penser pour reposer nos pauvres estomacs fatigués entre les deux assauts meurtriers repas pantagruéliques de cette joyeuse fin d’année. Le chou-fleur est également idéal en gratin avec une petite béchamel (et des œufs, mais chuuuuut, je ne vous ai rien dit, c’est l’ingrédient top secret de Ludo 😉 ), et en salade, c’est juste une tuerie monumentale. Vous le cuisez bien al dente, quelques échalotes ciselées et une vinaigrette au vinaigre de vin et on touche le paradis du doigt, c’est moi qui vous le dit. J’ai déjà entendu parle d’une crème de chou-fleur vanillée pour le dessert, mais aussi de cakes – c’est dire si les gens n’ont peur d’aucune association étonnante – je vous laisse faire vos expériences, je ne suis personnellement pas assez douée en pâtisserie pour ça. En apéro, c’est un indispensable – plutôt healthy en plus (bon CERTES, inutile de dire que l’effet santé s’annule si vous l’enfouissez sous une montagne de mayonnaise hein 😛 ), et Ricardo Cuisine a eu la bonne idée de le détourner en Popcorn (https://www.ricardocuisine.com/recettes/2324-pop-corn-de-chou-fleur) ou comment embrouiller les enfants et leur faire manger des légumes. Ne jetez pas les feuilles, le tronc et les côtes, dont vous pourrez faire une excellente soupe dont Natacha de la petite cuisine anti-gaspi a le secret (http://www.lapetitecuisinedenat.com/2014/11/veloute-aux-feuilles-tronc-et-cotes-de-choux-fleur.html).Kiwis

Le kiwi : encore un fruit qui est un peu sorti de ma besace avec le temps. Ludo ayant failli passer l’arme à gauche la dernière fois qu’il en a mangé un bout minuscule, disons que…j’évite (comme je lui dis souvent, je peux l’assassiner avec tellement d’aliments différents que ça en devient ridicule 😀 Une petite huitre au kiwi et on n’en parle plus !). Pensez à privilégier les kiwis de France (de l’Adour en général) qu’on peut trouver partout sans problème. Il y a en général deux sortes disponibles : le kiwi vert (plus acide) et le kiwi gold (plus doux et au goût légèrement citronné). Idéaux à déguster le matin pour faire le plein de vitamines au petit déjeuner, excellents en marmelade, en pâte de fruits (http://www.lepaysdesgourmandises.com/article-pate-de-fruit-aux-kiwis-107013229.html), dans tous les desserts de type verrine, dans les salades de fruits (mais si pas si Ludo est invité hein, je vous surveille 😛 ). Niveau salé, je suis tombée sur trop de recettes méga chelou (nan mais sérieux, qui mange des poêlées kiwi poulet ?? C’est pas l’association la plus zarb’ de tous les temps ?), mais je l’imagine volontiers avec des crevettes, ou alors avec tous les autres crustacés, à qui l’acidité va bien (Saint Jacques, surimi, crabe, et cetera).Citron

Le citron : on continue l’agrum’party ! Celui-ci sera votre allié un peu partout dans la maison, que ça soit en cuisine ou en entretien. Ses principales fonctions sont détaillées dans cet article intéressant sur Consoglobe (https://www.consoglobe.com/citron-12-astuces-maison-fiches-pratiques-cg), où on apprend, entre autres, comment désodoriser une pièce, faire briller l’argenterie et entretenir les cuirs – 3 usages que je n’aurais pas forcément soupçonnés ! Pour les frères et sœurs de combat, qui comme moi, souffrent d’aphtose récurrente (oui, je sais, pour le glamour on repassera 😉 ), un jus de citron pur en bain de bouche (et oui, pour celles et ceux qui se demandent, ça fait horriblement mal !) et vous serez tranquilles pour au moins une heure (et si vos aphtes sont aussi virulentes que les miennes – quelle saloperie ce truc – vous comprendrez que je trouve qu’une heure de tranquillité c’est une éternité en temps aphteux). Bon, je crois qu’on a fait le tour des usages un peu cracra et on peut passer à la cuisine. Et si vous tentiez les citrons confits ? Pour Noël, ça devrait être un peu Just Do It, mais pour Nouvel an, c’est tout à fait jouable ! Une recette me tente bien par ici : http://www.lesjoyauxdesherazade.com/citron-confit-comment-faire-citron-confit-maison/ et en plus, c’est complètement bidon à faire. Un enfant de 2 ans – ou son équivalent culinaire, c’est-à-dire mon frère, pour qui percer un opercule est déjà une prouesse gastronomique – y arriverait ! Pensez à bien les rincer avant de les utiliser et ils feront merveille dans les tajines ou en condiment. Le citron est excellent dans toutes sortes de desserts (tarte au citron meringuée, crème au citron, cake, etc.), mais peut aussi donner un coup de fouet à vos soupes, vos poissons et vos plats mijotés. Pour tout vous dire, quand je suis face au grand dilemme du « humm il manque quelque chose », le citron est très souvent la solution à tous mes problèmes.Chou rouge

Le chou rouge : ahhhhh, ça me donne envie de m’envoyer un bon petit chou rouge aux pommes et à la cassonade !! (Virginie, si d’aventure tu passes par-là :mrgreen: ) C’est très simple, vous faites revenir des oignons, vous braisez votre chou avec un peu de bouillon, vous mettez les pommes 10 minutes avant la fin, vous arrosez généreusement de sucre roux au jugé en cours de cuisson et le tour est joué ! J’aime beaucoup y ajouter du vinaigre de cidre et des raisins secs pour mettre un peu pep’s (ça fonctionne très bien en samossas d’ailleurs – pensez-y pour les fêtes). Le chou est également excellent braisé au vin rouge ou au vin blanc (ou les deux si vous buvez en cuisinant 😛 ), mais aussi en salade, haché très fin avec une sauce crème ou plus vinaigrée. Ces derniers temps, j’aime beaucoup le faire avec un assaisonnement asiatique que je me fais une joie de vous donner : 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, 1 cuillère à soupe de sauce soja, une cuillère à soupe de vinaigre de riz (voir un peu plus !). Vous pouvez ensuite saupoudrer la salade de sésame torréfié et vous allez pouvoir laisser vos papilles voyager avec délice (t’as vu comme je la vends bien ma sauce ? Une vraie représentante de chez BoFrost 😀 ). Il peut se cuisiner en chutney (voici une recette qui m’a l’air pas mal : http://cuisinecreation.over-blog.com/article-chutney-de-chou-rouge-2-variantes-99317020.html) et accompagnera à merveille vos repas pour les fêtes.Endive

L’endive : je l’ai déjà avoué sans peine par le passé, j’adore ce légume. Mais vraiment. Avec les années, j’ai appris à en apprécier l’amertume. Ce week-end j’ai goûté les endives pochées au safran et c’est franchement délicieux ! Je n’aurai jamais pensé à associer les deux et si vous voulez impressionner la galerie avec un plat vraiment fin, je vous conseille ! (https://foodlavie.com/recettes/endives-pochees-au-safran-omble-marine). Les endives font des merveilles en salade (avec la petite sauce ail – Maggi qui va bien 🙂 ), mais aussi braisées dans un fond de bouillon (secret de famille, n’hésitez pas à poivrer un max et à parsemer très généreusement de gruyère, c’est une petite tuerie !). Vous pouvez les cuire à la vapeur, à la poêle, au four et les manger nature, en accompagnement d’une viande ou d’un légume en sauce pour nos ami.e.s végétarien.ne.s/vegan.e.s. Je ne saurai vous conseiller de tenter le velouté (pour ceux qui ne courent pas après son petit goût amer : elle devient d’une douceur incomparable). Pour une entrée de fête, couplez-le à un œuf mollet, du saumon ou de la truite émiettée et pourquoi pas des croutons persillés maison. Pour vous vendre du rêve une dernière fois, pourquoi ne pas tenter la tatin d’endives caramélisées ? J’ai trouvé une recette sympa (http://www.silviaencuisine.com/tarte-tatin-dendives/) que je compte tester très bientôt et qui ma foi, ne démériterait pas non plus sur une table de réveillon. Pensez également aux endives au jambon, un incontournable aimé par petits et grands quand c’est bien fait (et NON, virez-moi cette « Béchamel légère » !!!! J’ai failli m’étrangler quand j’ai lu cette recette l’autre jour – Une béchamel c’est gras, et c’est comme ça – si on n’en veut pas, on n’en mange pas 😛 Un gros plaisir de temps en temps n’a jamais tué personne).Poireaux

Le poireau : Voici THE légume qui, je l’avoue, m’a un peu déprimée ces dernières années. TROP de pavés de saumon – fondue de poireaux ! (Oui, je sais, j’ai vraiment des problèmes de vieille bourgeoise 😆 ) Ce n’est pas tant que j’en ai trop mangé, mais plutôt que j’ai l’impression qu’il n’y a jamais de réinvention possible. Dès que je vois cette association à la carte d’un resto, ça me sape complètement le moral. Il y a quelques temps, je l’ai un peu twisté dans une quiche – désormais incontournable chez nous – que je qualifierai de « fond de placard » : 7 blancs de poireaux que j’ai fait fondre avec un mélange huile – beurre (eh oui, ma bonne dame, les cuisses Flubby, ça s’entretient 😉 ), et assaisonné copieusement de piment d’Espelette, un fond de tarte sur lequel j’ai tartiné de la moutarde en grain. Après avoir déposé vos poireaux dans le fond de tarte, réalisez un petit appareil avec crème et deux œufs, et zhou au four. Un petit peu de chèvre frais sur le dessus à la sortie du four et c’est top. Ce légume est évidemment excellent en fondue simple – accompagnement éternel de tout et n’importe quoi. Il ne faut pas hésiter à bousculer un peu ce classique en le mêlant à de très sensuelles épices « caliente » 😀 Piment, Massalé, épices cajun, ras-el-hanout, je n’hésite plus à tenter des trucs un peu foufous. Les poireaux sont idéaux en gratin, dans les soupes, dans le pot-au-feu ou les potées, cuits simplement en tronçons, à la vapeur ou à l’eau. Refroidis, pensez aux ultra régressifs, mais néanmoins très gourmands poireaux vinaigrette (dont je raffole complètement !). Dans la catégorie « original » et zéro gaspillage, la palme de la bonne idée revient à Natacha du blog « La petite cuisine de Nat » (eh oui encore elle, mais que voulez-vous, cette dame a vraiment des idées topissimes !) avec sa tarte au vert de poireaux : http://www.lapetitecuisinedenat.com/2015/02/tarte-anti-gaspi-au-vert-de-poireaux.html ou comment gagner un repas avec une partie qui est systématiquement jetée.Orange

L’orange : le fruit des prisonnier.e.s 🙂 ! Idéale nature, quand on a un petit creux dans la matinée, car le moins qu’on puisse dire c’est que ça cale bien. Personnellement, je l’adore taillée en suprêmes (petite vidéo par-là : http://chefsimon.lemonde.fr/gourmets/chef-simon/recettes/supremes-d-agrumes) et assaisonnée à l’orientale avec de la fleur d’oranger, des pignons de pin, de la menthe et du miel. C’est parfait après un repas un peu copieux et on ne sacrifie pas la gourmandise pour autant. Pressée en jus, c’est un incontournable absolu du matin. N’hésitez pas à appliquer le même principe que pour la clémentine afin de réaliser de délicieuses sauces, qui accompagneront bon nombre de plats, des crustacés en passant par le poisson ou la viande. Sur les plats mijotés, quelques zestes râpés vous redonnent un petit coup de boost. Pour ceux qui veulent tenter un classique de la cuisine asiatique (qui tiendrait en fait ses origines d’Italie – décidemment, que d’idées reçues de ma part !), il faut penser au canard à l’orange (http://www.marieclaire.fr/cuisine/canard-a-l-orange,1195077.asp) et je sais aussi qu’elle se marie très bien avec le magret fumé, en verrine ou en rosace par exemple. Et puis pour la fin d’année, quoi de mieux que des petites orangettes avec l’écorce (https://www.jujube-en-cuisine.fr/ecorces-doranges-confites/) ? Friandise adulée dans ma belle-famille que j’avais admirablement bien réussie il y a 5 ans et minablement ratée il y a deux ans, respectant à la lettre ma malédiction pâtissière qui consiste à rater au moins 2 gâteaux/confiseries sur 3. Pour le goûter, pensez au fondant à l’orange qui permettra de changer un peu des sempiternels 4 quarts et moelleux au chocolat.

Et voici pour le tour d’horizon mensuel 🙂 J’espère vous avoir donné quelques idées intéressantes pour le marathon culinaire (et digestif… 😛 ) qui s’annonce.

Et vous les enfants, qu’avez-vous prévu de beau (de bon ?) pour Noël et Nouvel An ? Des idées recettes inédites à nous faire partager ? Une manière de rendre le poireau complètement hot (hors situations scabreuses tendance film érotique) ? Y-a-t-il un fruit/légume de la liste que vous ne POUVEZ pas encadrer ? Dites-moi tout, je n’irai pas jusqu’à dire que tout ce qui sort de vous m’intéresse 😀 mais on n’en est pas loin, c’est indéniable !

Je vous souhaite une très belle semaine, prudence sur les routes en cas de neige ou de verglas !

De l’amour.

Manon Woodstock

 

2 réflexions au sujet de “Les fruits et légumes de Décembre – Mes idées incontournables pour les fêtes”

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s