Ah Noël…Cette fabuleuse période où je chante « Let it snow, let it snow, let it snow » au moins 10 fois par jour (et où d’horribles chants de Noël allemands me reviennent systématiquement en mémoire – je vous en fais grâce, je ne voudrais pas vous écorcher les oreilles 😛 ). Sans être croyants pour un sou, chez nous, le mois de décembre a une signification particulière. C’est le mois où l’on retombe en enfance, celui où c’est ok de se vautrer devant un sombre téléfilm en pull orné d’un superbe Rudolf, chocolat chaud (le vrai, avec cannelle, poivre et muscade !! hmmm 😀 ) dans une main, zapette dans l’autre. C’est le mois des traditions, celui où, tels deux petits elfes de Noël, nous bloquons une journée entière pour décorer religieusement l’appartement et où l’on regarde The Family Man et Love Actually blottis l’un contre l’autre sur le canapé. Un mois où l’on revêt des pulls assortis, tous plus kitchs les uns que les autres, un mois de dessins animés, de jeux de sociétés. Un mois où les problèmes ne sont plus si gros que ça. Un mois que j’aime par-dessus tout !

C’est, en tout cas pour notre part, synonyme d’une décoration joyeuse et bon enfant, pour mettre du baume au cœur en cette période, où plus qu’à toute autre, je n’ai aucune envie d’aller gaspiller mon énergie dans un sinistre open space à envoyer des sinistres factures que mes sinistres clients ne prennent même pas la peine de lire (même pas déprimée la meuf 😛 ).

Mais ce qui m’attriste le plus, c’est que j’assiste tout autour de moi à une véritable messe de surconsommation effrénée – c’est à qui aura le sapin le plus spectaculaire (dignes de ceux qu’on peut apercevoir dans les grands magasins de jouets américains), la maison la plus éclairée, le plus horrible bonhomme de neige ventilé lumineux, le plus grand nombre de Pères Noël cambrioleurs (parce que c’est bien ça que c’est, non ?) et tutti quanti. Ça me navre. Alors que Noël devrait être un moment de partage où nous sommes justes heureux.ses d’être ensemble, ça vire au concours de qui a la plus grosse, comme dans tous les domaines.

Il y a quelques années, dans une autre vie où je n’étais pas encore Manon Woodstock, la période des fêtes s’accompagnait, comme pour beaucoup, d’une frénésie d’achats – destinée à remplir un vide que je ne parvenais pas à combler. Chaque année, j’investissais dans de nouvelles décorations : nouvelles guirlandes lumineuses, nouvelles boules (parce qu’un sapin de la même couleur deux années de suite, c’est un fashion faux pas, oh !!!), nouvelles merdouilles diverses et variées pas solides pour un sou qui finissaient immanquablement à la poubelle. Mais ça, c’était il y a longtemps. Parce que contrairement à ce que dit ce grand poète qu’est Enrico Macias, moi, j’ai changé !!

20171205_115709

Un des seuls achats de cette année: un lot de bougies

 

Je vous arrête tout de suite: Non, faire un Noël minimaliste ne veut pas dire se mettre en rond autour d’une bougie et trois branches de sapin ! Moi, j’ai les mêmes décorations depuis environ 5 ans. Je n’ai pas acheté une seule nouvelle boule depuis. Je suis dans des tons qui me conviennent : bleu, blanc et argent et le reste est un joyeux foutoir dont Ludo et moi détenons le secret fort bien gardé. L’étoile au sommet de mon sapin est à moitié détruite, les stalactites qui sont censés pendre gracieusement sont tous tordus à force d’avoir été recollés, mais je m’en fous comme de l’an 40 ! Notre décoration est comme nous : elle est bizarre, bancale, pas rangée, toujours pareille mais jamais vraiment la même d’une année sur l’autre. Et je l’accueille à chaque fois comme une vieille amie que je recroiserais avec bonheur.

Nous faisons deux uniques concessions annuelles : on s’achète chacun un pull de Noël (cette année, ça a été vente de rein gauche pour l’officiel NBA des Minnesota Timberwolves pour madame et des Philadelphia 76ers pour monsieur 😀 ) et un seul et unique petit animal original pour compléter notre collection. Pour être tout à fait honnête, on n’a même pas craqué cette année, faute de trouvaille choubidou. Ludo a opté pour un tapis enneigé, un lot de bougies et quelques boules naturelles décoratives (le tout sera bien sûr réutilisé ultérieurement). Si on a dépensé 15 euros de décos, c’est exceptionnel. Je me rends compte que ça l’est encore plus quand je vois certaines connaissances dépenser des centaines d’euros sans sourciller pour une ambiance toujours plus factice et artificielle.

Le fait de simplifier sa décoration de Noël n’est pas grand-chose me direz-vous, mais constater à quel point ma vie devient facile et ce, dans tous les domaines, me ravit au plus haut point ! Je me contente de ce que j’ai et ça apporte une liberté d’esprit absolument totale. C’est pourquoi j’ai eu envie de partager avec vous 10 astuces pour vous simplifier la vie avec votre décoration de Noël. On est partis pour un tour ?

20171202_181504

Mon beau sapin !

 

  • Optez pour un sapin zéro-déchets, zéro prise de tête : Bon certes, j’entends déjà les cris perçants à faire éclater un verre en cristal: OUI, vous n’avez pas l’odeur, grand drame Shakespearien que voilà, mais moi je vous dis aussi que l’huile essentielle de pin, ça peut s’acheter et que bonheur et félicité: pas de montagne d’aiguilles à ramasser à chaque fois que vous éternuez trop fort. Le mien est, comme certain.e.s d’entre vous ont pu le voir passer sur Facebook et Instragram, constitué d’une palette en bois. Je ne sais plus exactement comment nous avons eu l’idée de ce sapin. Je crois que c’est Ludo qui avait fait une crise de boulimie Pinterest l’année dernière et qui m’avait pondu l’idée. Avec un vieux fond de peinture blanche pour plafonds et 30 minutes top chrono (farfouillage pour trouver le pot compris !), je l’avais réalisé un soir de déshérence en rentrant du boulot (c’est dire si TOUT LE MONDE peut trouver le temps de le faire !). C’est pas le tout, mais où trouve-t-on une palette en bois ma chère Manon ? Pas de panique petit scarabée, il y a pleiiiiiin de magasins qui en donnent (quand elles ne sont pas simplement placées en décharge ici et là !). Oui, c’est beau, original et ça vous coûte 0. Pour obtenir la bête, rien de plus simple, vous demandez la personne qui sera oui ou non apte à vous faire don de la palette et puis si c’est non, NEXXTTTTT ! Vous passez au magasin d’à côté. Pour info, dans notre super coin joyeux et méconnu de l’Est de la France, je sais que Nicolas du magasin de vrac Day-by-Day Metz en donne régulièrement (en passant des annonces sur Facebook – il suffit de liker la page – le magasin en lui-même est trèèèèès chouette soit dit en passant 😉 ), mais quoi qu’il en soit, j’ai déjà récupéré plusieurs palettes et je n’ai jamais rencontré de grosses réticences. Pour la nôtre, on a eu beaucoup de chance – rapport à la très belle couleur vert émeraude – et on l’a euhh…disons…empruntée à long terme au Gamm’Vert de Briey :mrgreen: Eh, y avait personne, la jolie palette était là, toute seule, à la recherche d’un foyer chaud et éclairé, alors on s’est pas fait prier pour l’embarquer hein 🙂
  • Réutilisez vos décorations de manière complètement différente d’une année à l’autre. Un de mes vases a pendant longtemps accueilli un bébé oiseau dans un nid en cheveux d’ange (qui est maintenant perché sur le dos de son papa au pied du sapin !) et il me sert cette année de réceptacle à bougies. Des morceaux de feutrine découpés en forme de stalactites ont quitté notre caverne du pochtron meuble – bar pour aller faire un tour sur notre hôte aspirante (le tout agrémenté de versions solides maintes fois recollées). J’ai séparé maman hibou (qui balade son air WTF ?! devant notre téléviseur) et bébé hibou, qui est maintenant en grande discussion avec un de ses amis. J’ai fait jaillir de la neige d’un vide poche façon « popcorn », alors que l’année dernière, le même accessoire trônait sur la lampe du salon. Et ce principe est applicable à l’infini !!! Soyez créatif.ve.s, faites confiance à votre capacité de réinvention ! Ce n’est pas parce qu’on garde exactement la même déco qu’on ne peut pas en faire autre chose. Croyez en votre mojo de Noël ! Chaque objet / guirlande peut être détourné à l’infini. Une astuce pour ne pas reproduire: prenez tout en photo et challengez-vous l’année suivante – un seul objectif : rien ne doit être comme l’année dernière. J’ai personnellement refait mon sapin à l’identique parce que je le trouve d’une beauté sans limites (sans gonfler mes chevilles à l’hélium, je le trouve vraiment, vraiment beau 😀 Le Ryan Gosling des sapins !!! ), sinon tout le reste a changé de place et/où occupe une fonction différente.
20171205_115738

Ma très joyeuse porte d’entrée 🙂

 

  • Fabriquez vous-même, ça n’en aura que plus de valeur ! Il y a des tutos par milliers partout sur internet et certaines bricoles sont vraiment très faciles et rapides à réaliser. Mon arbre de Noël a dû me prendre une grosse demi heure l’année dernière et il a été réinstallé en 5 minutes cette année. Quand j’entends les histoires rocambolesques de montage hasardeux de sapin artificiel de mes collègues, je suis bien contente d’avoir opté pour quelque chose de simple. Et dire que Ludo voulait jeter la palette après Noël dernier parce que ça « prenait trop de place ». Cet homme est cruel n’est ce pas ?? 😀 Promis, s’il y revient, j’en ferai don à l’un.e d’entre vous ! Plus généralement, je trouve ça plus sympa et réconfortant de retrouver une vieille bidouille fabriquée avec 3 bouts de ficelles l’année passée qu’une merdouille en plastique sans âme qui a mal vieilli ! Mon bonhomme de neige Gryffondor sur la porte d’entrée m’a demandé une quarantaine de minutes (et encore, parce que je me suis fait un maxi cul pour l’écharpe, que j’ai réalisée en feutrine), mais si vous optez pour plus simple, ça peut être réglé en 15 minutes avec du Canson. Alors, on s’y met tous ! En plus, bricoler et créer procure une grande détente ! Pensez-y !
  • Impliquez vos enfants dans la décoration de votre chez vous, ça la rendra plus vivante. Si vous n’avez pas d’enfants, laissez parler celui que vous avez à l’intérieur ! Quand nous nous sommes attelés à la falaise chez nous samedi, il y a eu un moment de grâce où je me suis transformée en véritable lutin du père Noël 😛 J’avais les idées qui fusaient, tout ce que je tentais fonctionnait à merveille, une véritable frénésie créatrice 🙂 Tandis que le pauvre Ludo était complètement à côté de la plaque 😆 je lui ai donc délégué la décoration du sapin palette (et promis, je n’ai pas rajouté tant de boules que ça à la fin 😉 ). Laissez vous envahir par la magie, laissez vos enfants se lâcher, l’essentiel n’est pas que ça soit beau mais que ça soit fait avec le cœur. Et puis merde ! Si vous voulez vivre dans un environnement nickel et tiré à 4 épingles, vous n’avez qu’à emménager chez IKEA !!
  • Gardez en tête que décorer sa maison pour Noël n’est pas un concours. L’essentiel, c’est que ça vous plaise à vous et que ça vous redonne le sourire.
20171205_115527

Une de nos espiègles petites souris qui monte la garde !!!

 

  • Faites de la récup’, n’hésitez pas à utiliser/détourner ce que vous avez sous la main. Je pense notamment à mes superbes souris de Noël ! 🙂 Ces deux peluches du Téléthon trainaient chez nous depuis des années jusqu’au jour où Ludo (eh oui, je reconnais que l’idée ne vient pas de moi) a eu un éclair de génie : il a coiffé une des souris d’un mini-bonnet rouge et d’une écharpe, fabriquées par mes soins avec de la feutrine. Les deux compères font depuis partie de la Team Christmas Officielle et s’adonnent à de nombreuses facéties un peu partout dans l’appartement !
  • Achetez de la qualité et optez pour les décos naturelles (branches, feuilles, pommes de pain). Pensez au made in France et aux décorations de Noël artisanales qui sont vendues un peu partout. Dans notre coin, Sandrine d’Atelier des Etoiles (on s’abonne sur Instagram siouplait 😉 ) fait de superbes accroches-cœur en tissu et je vous encourage à la contacter pour une ambiance de Noël 100% zéro-déchet et responsable. On voit aussi beaucoup de créations d’ateliers protégés qui permettent la réinsertion d’adultes handicapés et qui proposent des objets magnifiques à un prix plus que correct. Renseignez-vous dans les mairies ou auprès des instances de vos départements. Il y a les très jolies boules de Meisenthal, verrerie mosellane qui pratique encore le soufflage à la bouche et qui sort un modèle inédit chaque année. Elles sont fragiles et à accrocher très haut si vous avez des loustics, mais elles sont si belles que ça en vaut 1000 fois la peine. Pour les décos naturelles, une petite maraude dans la nature (avec les enfants si vous en avez, c’est encore plus drôle) et le tour est joué. On trouve une merveille tous les 10 mètres quand on sait regarder. Je vous exhorte à éviter les objets qui demandent une consommation d’énergie (on a commis une légère entorse avec une guirlande à piles mais on l’a depuis des années et je trouve idiot de la jeter si elle fonctionne encore !) et à minimiser les guirlandes lumineuses qui peuvent vite devenir très énergivores (idem on en a une seule que j’ai depuis Mathusalem et qu’on n’allume que quelques heures le soir). Ces objets sont en général en plastique, fabriqués en Chine (législation du travail dégueulasse, grosse empreinte carbone) et sont impossibles à recycler. La planète vous dira donc un grand merci pour votre parcimonie.

20171203_123006

  • Inspirez-vous des génies déjà présent.e.s sur cette jolie planète ! Et pour cela, Pinterest est votre meilleur ami ! Il y a des milliers d’idées sur cette application, réalisables facilement et avec peu de matos. Rien ne vous empêche non plus de pêcher les inspirations à droite à gauche et de créer quelque chose de 100% original.
  • Faites simple et intemporel. Non, vous ne risquez pas de vous lasser, Noël c’est UN MOIS PAR AN les gars !!! Et puis vous lassez de quoi, sérieusement ? On est pas en train de parler de votre conjoint.e qui comate devant la télé en buvant une Kronenbourg éventée, mais d’une putain d’étoile au sommet d’un sapin !!! « Se lasser » 🙄 Soyez créatifs et vous ne vous lasserez jamais de vos décorations ! Encore un concept inventé de toutes pièces par les industriels qui veulent vous faire acheter toujours plus et que vous gober comme un œuf tout chaud. Soyez plus intelligents que ça, de grâce !
  • Faites du troc ou des échanges de décorations avec vos amis. Si vraiment vous n’en pouvez plus des sempiternelles même boules rouges et dorées, pourquoi ne pas échanger avec vos amis qui ont des boules violettes et argentées qu’ils ne peuvent plus voir en peinture ? Comme ça, vous tournez un an sur deux et tout le monde est content. Organisez une bourse de Noël en famille, ente amis ou alors faites passez l’idée au niveau de votre commune.
20171203_123032

Ma hotte aspirante complètement givrée !

 

Pour embrayer sur une petite conclusion à la mode bonimenteuse qui ne dit que la vérité, rien que la vérité, je dois vous dire que les décorations de Noël minimalistes, c’est l’éclate totale ! C’est bon pour votre porte-monnaie (vous pourrez dépenser des sous dans des projets vraiment importants pour vous), bon pour la planète mais aussi bon pour votre créativité, votre bonne humeur, votre cerveau (qui n’est plus encombré de projets d’achats) et chouette pour les enfants que vous pouvez impliquer à 100% dans la magie de Noël. C’est t’y pas magnifique tout ça ? Moi je trouve que si.

Et voilà ! Et vous, qu’en pensez-vous les ami.e.s ? Comment envisagez-vous votre décoration pour les fêtes ? Aviez-vous envisagé le problème sous l’angle de l’écologie ? Des bonnes astuces à nous faire partager ? Envie de me crier dessus parce que j’ai osé la guirlande à piles ? Tenez, voici un fouet, je vous laisse vous en servir dans la zone de commentaires 😀

Je vous envoie toute ma bonne humeur « spécial mois de décembre » (à laquelle ma porte d’entrée bonhomme de neige contribue énormément, je dois l’avouer), des bisous, du pain d’épices et du chocolat chaud.

Je vous love.

Manon Woodstock.