Quotidien Green

Réduire sa facture énergétique – les petits gestes quotidiens – Partie 2: le chauffage, le gaz et l’électricité

Cher.e.s ami.es bonjour. Figurez-vous que j’ai à nouveau fait des miracles pour vos beaux yeux (que j’aime m’imaginer bleus, rieurs et langoureux à la fois, c’est beau de rêver) : j’ai écrit une bonne moitié de cet article sur un putain de clavier de téléphone, sur une page Word tellement minuscule que j’ai du perdre au moins deux dixièmes à chaque œil (et vu mon niveau de vision déjà plus que précaire, ça ressemble à s’y méprendre à une mission kamikaze 😉 ) et dans un bus Luxembourgeois dont le charmant chauffeur a cru bon de freiner violemment tous les 50 mètres exprès pour que je fasse des photes (oui des photes ! J’emmerde l’orthographe !! Punk is not dead !!! ) – je lui aurais bien sorti une petite insulte bien sentie, le tout en Letzëbuergesch, mais ma maman m’a fort bien élevée et je n’oserais jamais la compromettre devant des millions de lecteurs.rices.

Enfin, des millions.

Des centaines, c’est en tout cas certain. Car quelle ne fut pas ma grande surprise quand je me suis rendue compte que j’avais de nouveau fait la une Lifestyle d’Hellocoton ! Chaque semaine, mon petit cœur d’écologiste palpite comme celui d’un pigeon pris dans les phares d’un 38 tonnes, « peut-être qu’avec ça, je vais faire la une ! » *yeux brillants de cocker qui croit qu’il va avoir du rab de croquettes*…ET NON. Bon. De toute façon, je le fais pas pour ça hein ? Hein ? Non, c’est sur, mais je reste humaine et voir son travail reconnu, ben c’est chouette quand même 😉

Hungry-Dog

Ce qui est vraiment très bizarre, c’est qu’il y a des fois où je sue sang et eau (coucou l’article sur le glysophate, coucou l’article sur le boycott du Black Friday) et ça fait un bon gros flop. Et puis il y a d’autres fois où, presque sans aucune recherche ni galère, je balance mon article sur le web telle une patate chaude (cuite à la braise sur mon petit front tout fiévreux de gastroentérite) – en mode « Mouai, c’est pas mon meilleur mais YOLO, je poste ! » et BOUM, gros succès. La vie est étrange, vraiment. En tout cas, un très grand merci à l’équipe Lifestyle d’Hellocoton de m’avoir sélectionnée. Ça réchauffe mon cœur ! De l’amour, je vous envoie.

Bon bref, tu t’égares Manon, tu t’égares…mais vous commencez à avoir l’habitude, c’est comme de dire à une petite mamie gâteuse qui vous assomme à coups de « moi, pendant la guerre » qu’elle radote, elle finit toujours par retrouver son chemin 🙂 Alors de quoi qu’elle parle la dame ce matin ?

De maille. De flouze. D’oseille. De cash. De fric. Non, je ne vais pas faire de chèque mirobolant à l’auteur.rice du premier commentaire – mon blog ne me rapporte toujours pas le moindre copeck – je sais, vous êtes déçu.e.s…mais je vais vous permettre de gagner un peu d’argent en économisant et en faisant la chasse aux mauvais comportements. Et il n’y a pas que ça ! J’avais aussi à cœur de vous faire réaliser que les ressources naturelles ne sont pas infinies et qu’il faut en prendre soin en les économisant. Elles sont précieuses. Nous avons de la chance de vivre dans une telle opulence et nous avons l’obligation morale de donner l’exemple.

Je vous avais donné quelques astuces pour économiser de l’eau chez vous dans une première partie et je m’attaque aujourd’hui à la seconde falaise : le chauffage, l’électricité et le gaz. On y va ?

Mes conseils pour économiser le chauffage

cat-333075_960_720

  • Laissez le chauffage à 19° la journée (c’est la température officielle recommandée par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)): parce non, vous n’avez pas besoin qu’il fasse 26 degrés chez vous ! Ça vous procure peut-être une forme de réconfort (bien au chaud comme dans l’utérus de maman – Sors de ce corps Sigmund !! 😀 ) mais 1) ce n’est pas écologique, 2) ce n’est pas bon pour votre santé (l’ensemble du corps scientifique s’accorde à le rabâcher depuis des années) et 3) il y a plein d’autres moyens de se réchauffer (j’y reviendrai plus bas, en attendant, je laisse vos esprits de coquinous divaguer où bon vous semble 😛 C’est presque le week-end après tout, on peut s’accorder un fantasme ou deux. Voilà ? C’est bon ? Tout le monde est de retour parmi nous ? Bien 🙂 ). Deux faits supplémentaires rien que pour vous ! Les microbes, ça aime la chaleur (coucou l’aquaparc Corps humain chauffé à 37 degrés toute l’année), vous minimisez donc le risque de tomber malade en refroidissant votre chez vous. Deuzio, ouhhhh les bons chaud-froid que vous allez faire toute la journée !!! En période froide, vous quittez votre maison surchauffée pour le méchant froid pour retrouver votre bureau surchauffé et puis rebelote le soir. Ah, les vilaines crèves que je vois arriver !! 😉 Ces phénomènes affaiblissent votre organisme et le rendent plus vulnérable aux microbes. Non seulement vous claquez un fric fou chez EDF mais vous avez aussi la santé d’une vieille chaussette. Nul.
  • Coupez le chauffage la nuit ! Saviez-vous que la température recommandée pour bien dormir est de 16 degrés ? Si vous avez froid, c’est que votre couette ou que vos vêtements de nuit ne sont pas adaptés ! Eh non, on ne dort pas en pyjashort en plein hiver les gars ! Enfin quoi que. Ludo dort bien en calbut’ alors qu’en ce moment, la température dans la nôtre doit avoisiner les 13°C, mais c’est un mauvais exemple, cet homme est un breton pur beurre né avec une couche ignifuge intégrée. Et puisque le moment est aux confidences, pour celles et ceux qui m’imaginaient dormir en nuisette de soie bordeaux chaque nuit, je casse tout de suite le mythe : je dors avec un vieux pyjama à l’effigie d’un petit chaton qu’on ne cite plus, pas sexy pour un sou (que Ludo accueille toujours d’un sourire railleur et d’un « tiens, revoilà Hello Kitty » – ce mec me blase 🙄 ). Enfin bref, trêve de cancans : c’est prouvé, dormir dans une maison surchauffée a un impact négatif sur votre sommeil ! Chauffer comme un.e gros.se malade ne fera donc pas que trouer votre compte en banque, il vous fera aussi arriver au boulot avec des cernes de 10Km.
  • Eteignez le chauffage quand vous partez de chez vous et rallumez-le au besoin. Eh non, Casper le fantôme n’a pas besoin de se réchauffer les miches 😉 ! Je suis d’accord, inutile de couper toutes les vannes et de retrouver votre chez-vous sans-dessus dessous, stalactites au plafond, tuyaux gelés, verglas sur le plancher et tout et tout, mais descendre la température entre 12 et 14°C, c’est ok, vu ? Point de palais des glaces à votre retour, c’est promis ! Quand nous quittons notre grotte bien-aimée, on laisse à 15°C, parce qu’on sait que c’est bien isolé et que la chaudière ne redémarrera pas. Maintenant que je sais que je peux descendre plus bas, je n’hésiterai plus en cas d’absence un peu plus prolongée.

polaire-randonnee-homme-forclaz-200-carreaux-bleu

  • Investissez dans le « trop la classe » polaire. Oui, il y a des gens qui achètent des trucs aussi moches (coucou Ludo 😛 pourquoi n’a-t-il pas choisi du noir, « parce que ça faisait trop années 80, j’adore » pour le citer 😀 – Et en plus il bouloche carrément !!! Ceci est un message subliminal pour Décathlon : vous avez foutu quoi sur ce coup-là ? Vous ne savez pas le cauchemar que c’est que d’avoir un motif aussi laid tout bouloché TOUS LES JOURS devant les yeux 😆 ). Je ne vous dit pas de courir acheter le même (quoique, je trouve que la marque vend de la relative bonne came à un prix correct), mais il est parfaitement évident qu’avec un polaire, ben vous aurez chaud et y aura pas besoin de brûler un meuble pour vous réchauffer ! Faites en un petit rituel quand vous rentrez du travail : pantoufles bien moelleuses et polaire bien chaud. Vous verrez, c’est presque aussi réconfortant qu’une bonne tasse de chocolat chaud, les paquets de gelée aux fesses en moins.
  • Investissez dans des plaids. Même conseil que pour le polaire, un lot de plaids et vous serez le roi/la reine du canapé (ou de n’importe où chez vous si comme moi, vous avez la capacité de vous mouvoir enrubanné tel un rouleau de printemps !). Vous verrez, que naturellement, vous finirez par moins chauffer votre intérieur.
  • Si vous avez froid, plutôt que de monter le chauffage comme un.e cinglé.e du thermostat, faites-vous une boisson bien chaude si le moment s’y prête (et non, ce n’est pas une excuse pour s’envoyer un grog bien tassé à chaque fois que vous avez le bout des pieds gelés 😉 ) : tisane, thé, café, chocolat chaud, lait chaud, vin chaud (ben quoi 😛 ), il y a plein de solutions pour se redonner un bon coup de fouet !
  • Ça a l’air ultra bête, mais quand vous avez fini de cuire un plat au four, laissez-le ouvert pour profiter de la diffusion de la chaleur. Ça paraît stupide, mais je vous assure que ça vous réchauffe une pièce en moins de deux et sans dépenser le moindre centime !
  • Soyez réalistes selon la région dans laquelle vous habitez ! Par exemple, ici, on est en Lorraine, ça caille, inutile de vouloir vous croire à Bora Bora chez vous, parce que de toute façon, vous n’y êtes pas ! Vous habitez une région où on se les gèle en hiver et je vais vous dire une chose : c’est comme ça ! Alors arrêtez vos rêves d’île paradisiaque ou de Sud de la France en plein hiver et partez bon sang, lancez-vous !!!! Qu’il fasse 35°C dans votre nid douillet ne changera pas le fait qu’il fait -2°C dehors ! Si vous n’aimez pas le froid et n’arrivez pas à vous y accoutumer, je pense qu’il faut y penser. C’est le genre de question qu’on ne se pose plus ! Si le froid vous débecte et que vous rêvez de chaleur et de cocotiers, qu’est-ce que vous faites encore là ? *Oui, mais j’ai un travail, des enfants, des factures à payer, ma famill *SBAFFFF* Mais tais-toi donc !! Arrêtez vos excuses, on a qu’une vie, alors fuyez, pauvres fous 😉

Mes conseils pour économiser l’électricité et le gaz

  • Eteignez la lumière quand vous quittez une pièce. Toute mon enfance, on a entendu dire mon père que c’était pire que Versailles chez nous. Il n’a pas toujours eu raison sur tout, loin de là, mais je le rejoins sur ce point. On laissait tout le temps les lumières allumées, dans toutes les pièces. Quel gaspillage d’énergie et d’argent quand j’y repense ! Cela doit être un réflexe, éteignez systématiquement la lumière quand vous quittez une pièce. Vous n’y êtes plus et Casper – qui est décidément très économe – n’a pas besoin d’éclairage. Profitez un maximum de la lumière naturelle (bon j’avoue que ça se complique un peu quand, comme nous, vous avez la pire orientation possible et qu’on dirait qu’il est 17h00 à 10h00 du matin, mais faites le maximum selon vos possibilités). Minimisez le nombre de sources lumineuses. Pas besoin d’allumer 10 lampes quand une seule suffit, c’est d’autant plus d’électricité qui vous sera facturée. Gardez toujours vos besoins simples en tête.ghost-1297269_960_720
  • Quand vous avez besoin d’eau chaude, faites d’abord bouillir votre eau à l’aide d’une bouilloire et mettez-la directement sur le feu avec un couvercle (figurez-vous qu’on ne les a pas inventés pour faire joli !). Je suis d’accord qu’utiliser un appareil électrique vous fera consommer de l’énergie, mais ça sera toujours moins qu’en mettant une casserole d’eau glacée sur le feu – sans couvercle (non mais sérieusement, comment voulez-vous que ça se mette à bouillir 😛 ? ) en attendant 30 minutes d’avoir un petit frémissement. Vous gaspillerez énormément de gaz ou d’électricité (tout dépend quelle est votre plaque de cuisson) pour un résultat similaire.
  • Débranchez les appareils que vous n’utilisez pas, ou servez-vous de multiprises que vous pouvez éteindre au besoin. Ce n’est pas parce qu’un objet électronique est éteint qu’il ne consomme rien (ça fait d’ailleurs partie de la consommation fantôme dont on ne se rend pas compte). Bon – je dois tout vous avouer Monsieur l’agent – on n’a pas toujours le réflexe de le faire chez nous. On a des multiprises, on a des doigts pour débrancher les prises seules, mais on ne le fait pas. Boouuuuuuuhhhh qu’on l’attache seule, dans le noir, dans une pièce non chauffée jusqu’à ce que mort s’en suive !!! Sale hippie gauchiste !!!! On se calme les enfants, on se calme, point de tentative de me supprimer en me lançant l’énorme classeur qui contient vos factures EDF à la tête. Je compte en parler à Ludo dès ce soir pour qu’on commence à mettre cette pratique en place. Eh oui, je ne suis pas parfaite, comme vous ! Et moi aussi, je fais des efforts petit-à-petit !
  • Ne laissez pas vos appareils en veille si vous n’en avez pas l’utilité, éteignez-les. Même principe qu’au-dessus, un appareil en veille consomme de l’énergie. Si vous êtes sur.e.s de ne plus utiliser l’appareil en question, coupez-le puis débranchez-le !
  • Faites attention à la catégorie énergétique des appareils que vous utilisez. Vous voyez les ABCDEF et consorts sur les emballages ? Eh bien, je vais vous donner un scoop : non, ça ne sert pas à rien. Plus on s’approche de A+++, mieux c’est. Plus on s’en éloigne, plus c’est caca pour l’environnement. C’est bon ? Z’avez compris ? 🙂 Alors oui, je sais, en règle générale, moins l’appareil est gourmand en énergie, plus il est cher. Moi je dis, faites au mieux selon vos moyens financiers. Et ce n’est pas parce que vous ne pouvez pas vous payez du neuf que vous ne pouvez pas faire de très bonnes affaires sur le Bon Coin ou ailleurs. Le neuf n’est pas l’apanage du bien, ne l’oubliez jamais.low-energy-house-2930499_960_720
  • Passez aux ampoules basse consommation. Oui, je sais, c’est chiant, elles mettent du temps à se mettre en marche, mais je vais vous dire une chose : il y a 150 ans, on s’éclairait encore à la bougie !!! Alors prenez votre mal en patience et prenez un peu de recul vis-à-vis de cette société où il faut avoir tout, tout de suite. Prenez le temps d’attendre que votre ampoule s’allume de vivre ! Et puis, une fois qu’elle est bien allumée, je trouve qu’on y voit vraiment que du feu. Le jeu en vaut vraiment la chandelle (ha ha 😀 Manon, tu sors !!!). J’ai lu un peu partout que les LED sont formidables. Les LED sont conseillées. Les LED c’est écolo. J’ai roulé une pelle à une LED et c’était formidable, etc, etc…Mouai…mon radar a conflits d’intérêts s’affole…qui c’est au gouvernement qui a un copain patron d’une usine de LED ?? 😉 Non, plus sérieusement, en fait, je n’en sais rien. Peut-être que c’est vrai. Que c’est encore mieux que les ampoules basse conso. Mais moi, à vous dire vrai, eh ben je n’aime pas. Je trouve que l’éclairage est trop violent avec et j’ai eu de mauvaises expériences par le passé avec des LED qui claquaient hyper vite (alors que leur durée de vie est censée être plus longue). Donc je finirai en disant qu’apparemment, le top du top de l’ampoule, c’est la LED, mais moi je n’aime pas et je ne peux pas conseiller quelque chose qui ne me plait pas.
  • Essayez de bannir le sèche-linge. Cet appareil vous bouffe de l’électricité pour quelque chose qui est tout aussi bien fait sans. Beaucoup de nos amis nous regardent avec un air interloqué quand on dit qu’on en a pas, genre « mais comment faites-vous, ameutez la presse, il FAUT donner une médaille à ces gens ». Ben non. Ça va en fait. On a un étendoir à linge (ou Tancarville (mais soyons sérieux, qui appelle encore ça comme ça ? Des gens bizarres du Sud assurément 😀 ) ou Kundelich (non-fans des Trois Frères, passez votre chemin 😉 )) et ça le fait ! MAIS, alors ??? Vous repassez TOUT ????? Ben non, encore raté. On attend que le linge sèche et on le plie. Au début, c’est froissé et puis le vêtement vit un peu et s’assouplit tout seul. Je ne me suis jamais tapée la honte, on ne m’a encore jamais mise au ban de la société pour habits trop négligés (ou alors je côtoie des gens trop polis, au choix 😆 ). Ce qui me fait dire que le sèche-linge est un autre besoin créé de toute pièces par la société de consommation, qui fait gagner du temps certes (je vois déjà arriver l’argument à 10 kilomètres), mais qui fait perdre de l’argent d’un autre côté. J’en déduis donc que bénéfice = 0.
  • Entretenez vos appareils électroménagers et placez-les de façon stratégique. Il est assez évident que si on place son frigo sur une faille magmatique, il devra consommer plus d’énergie pour refroidir. Idem pour un congélateur dans lequel vous lancez un élevage de bébés banquises, ça va envoyer la consommation d’électricité ! Pensez au dégivrage et au contrôle de choses qu’on oublie un peu trop souvent (ex : les joints de porte).
  • Privilégiez les basses températures pour les lavages en machine et en lave-vaisselle, c’est moins énergivore. C’est assez logique, vu que l’eau est chauffée moins fort et moins longtemps pour les programmes courts.
  • Pour les propriétaires, ne lésinez pas sur l’isolation de votre maison (et en particulier des combles qui sont bien trop souvent oubliés et qui constituent de gros ponts thermiques, vecteurs de perte de chaleur et donc d’énergie). Je sais que ça coûte un œil, j’en ai conscience. Mais je sais aussi que si ça vous paraitra cher sur le moment, c’est en réalité un investissement important sur le long terme dont vous sortirez grand.e gagnant.e. N’étant pas moi-même propriétaire, je ne me suis pas intéressée plus que ça au sujet, mais je suis persuadée que vous pouvez économiser de sacrées sommes d’argent par la suite, et pour des dizaines d’années. Il y a pleiiiin de prestataires et ma foi, se renseigner ne coûte rien. L’Ademe a publié un guide complet par là pour celles et ceux que ça intéresse : http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/renover/isolation/isolation-toit-murs-planchers.untitled
  • Dernier point, sur le système heures pleines – heures creuses, qui est encensé à peu près partout. Ben nous, on est en carrément revenus ! Il est super contraignant et à moins d’être papa / maman au foyer ou d’avoir des horaires de boulot qui permettent d’être à la maison en pleine journée, c’est juste injouable. Pour tout vous dire, même à l’époque où on était au chômage dépositaires d’un emploi du temps disons hum – plus flexible – on avait fait le calcul et c’était tout juste rentable. Je trouve que le jeu n’en vaut juste pas la chandelle. Vous avez tout le temps ces fichus horaires en tête et c’est une contrainte, une vraie charge mentale supplémentaire, tout ça pour gagner quoi, 5 euros sur une année ? Désolée, mais c’est sans nous. C’est comme les conseils qui exhortent les gens à changer de fournisseur de gaz ou d’élec’ pour gagner des sous. Oui. Si ça peut vous faire plaisir. Mais moi, je préfère vous donner des conseils pour que VOUS soyez tributaires l’argent que vous donnez à vos prestataires d’énergie à la fin du mois. Quel que soit le prix que vous payez, les efforts et la recherche de réduction seront toujours là et ça sera toujours ça de pris !

Et voilààààààà 🙂 Bon, inutile de me jeter la pierre Pierre, je sais bien que des conseils, il y en a plein d’autres, mais je sais que vous avez une vie et que passer trois heures à lire chaque article, ce n’est pas possible. Et puis vous êtes des grands garçons et des grandes filles, je vous donne mes sources que vous pouvez aller consulter pour ENCORE PLUS de fabuleux conseils ! Les voici :

Aller, on récapitule : économiser les ressources, ça fait du bien à la planète, parce que le résultat c’est qu’on la pompera moins, et je vais vous dire, ça peut toujours servir de ne pas la réduire à l’état de vieux ballon de baudruche en fin de vie. Ça nous fait aussi réaliser que nous avons de la chance d’avoir les ressources en open bar, ce n’est pas le cas partout dans le monde et il faut préserver le cadeau précieux qui nous est fait chaque jour. Il faut cesser de se comporter en enfant ingrat qui a tout et ne s’en satisfait pas: soyons reconnaissants. Enfin, toutes ces économies offriront un véritable bol d’air à vos finances – car si vous mettez tous ces conseils (et plus) en place, on ne vous rendra pas 5 euros à la fin de l’année, mais bien plus. Vous aurez le budget pour d’autres choses, plus intéressantes et plus importantes pour vous. C’est t’y pas totalement super ? N’êtes-vous pas euphoriques de toutes ces bonnes nouvelles juste avant le week-end ? 😛piggy-bank-970340_960_720

Et vous les jeunes (et les moins jeunes d’ailleurs !), quelles sont vos astuces quotidiennes pour mettre le holà à votre facture EDF/GDF ? Un truc très important à me dire sans aucun rapport avec cet article ? Un gros bécot à me faire par commentaire interposé ? Je vous attends de pied ferme tout en bas de cet article 🙂

Je vous souhaite un week-end plein de magie de Noël (ou de magie tout court selon vos croyances), de batailles de boules de neige pour celles et ceux qui sont près de chez moi, d’amour et de chocolat chaud.

Des bisous par milliers.

Manon Woodstock

6 réflexions au sujet de “Réduire sa facture énergétique – les petits gestes quotidiens – Partie 2: le chauffage, le gaz et l’électricité”

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire 🙂 Je t’avoue que je n’ai pas encore étudié le problème des LED à fond, tout simplement parce que je ne suis pas fan…Il faudrait que je fasse plus de recherches. Il est vrai qu’il faut toujours se méfier quand un produit « nouveau et trop bien » arrive sur le marché, on apprend souvent ses risques inhérents trop tard…Belle semaine à toi !

      J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s