Bonjour à tous ! C’est une Manon Woodstock en direct de sa grotte bien aimée qui vous parle ce matin 😉 Rien de grave, une petite bricole, je me repose et prends soin de moi, que voulez-vous, même les meilleur.e.s atteignent leurs limites de temps à autre 😛

Du coup, je vis avec la fabuleuse sensation d’avoir enfin le temps, le temps d’écrire mon article, posée, au calme, de faire mes recherches, de réfléchir à ce que je vais vous dire. Et c’est cool, quand même !

Un.e inconscient.e passerait-il par là avec un poste à pourvoir qui correspondrait à la description ci-dessus ? N’importe quoi, je prends 😉 (ça fait un peu désespérée, non ? ).

Bref, il suffit !! J’arrête d’aguicher un éventuel employeur potentiel, qui n’a toujours pas l’air d’avoir trouvé le chemin jusqu’à moi (hmm le petit Freud dans ma tête (que j’imagine fumant la pipe avec les jambes croisées, vous croyez que je suis folle ? 😆 ) me murmure à l’oreille qu’en fait, c’est peut être à moi de trouver mon chemin jusque lui…Intéressant…). Aller, d’égarement il y a déjà assez eu, jeune Padawan, savoir quel est le sujet du jour, nous voulons !

14211839966_7cdd26ced1_b

Petite review beauté sans violence pour vous aujourd’hui, ça faisait déjà quelques temps que je ne m’y étais pas attelée, et il se trouve que j’ai découvert un super produit, dont il faut absolument que je vous dise quelques mots, et surtout, ce que j’en ai pensé.

Il s’agit du Déodorant « L’herbacé » de la marque Clémence et Vivien. Un petit tour d’horizon ? On est partis 🙂

La marque

Pour la petite histoire, figurez-vous que les deux acolytes de la marque sont amoureux dans la vraie vie et qu’ils se sont fraîchement reconvertis dans le secteur cosmétique (la marque a été créée en 2015). Clémence et Vivien sont installés dans les Deux-Sèvres et sont apparemment hyper branchés nature et écologie. Si le cœur vous en dit, vous pouvez retrouver une interview des deux compères à cette adresse, où ils expliquent un peu le pourquoi du comment de leur démarche et la chronologie de leur projet : https://marguette.com/clemence-et-vivien-presentation-et-interview/.

Quelques scoops croustillants rien que pour vous :

  • Les produits qu’ils utilisent dans leurs préparations sont issus à 88% de l’agriculture biologique.
  • Ils (savons et déodorants) sont fabriqués à la main, en France.
  • Leurs savons sont saponisés à froid et cela permet entre autres d’obtenir un savon naturellement surgras à hauteur de 6% et de ne pas chauffer les ingrédients, qui gardent leurs propriétés naturelles sans altération. Ils sont également très hydratants car riches en glycérine hydratante (qui est apparemment enlevée dans la plupart des savons industriels). Je ne vous parle pas plus des savons aujourd’hui, qui feront l’objet d’un prochain test.
  • Tous leurs produits sont vegan, ce qui signifie qu’aucun animal n’a été impliqué d’aucune sorte dans le processus de fabrication (pas d’utilisation de composants d’origine animale, pas de tests sur les animaux – la marque est d’ailleurs labellisée Cruelty Free par la PETA).
  • Chacune de leurs formules est validée par un docteur en pharmacie avant commercialisation

Je précise que j’ai sélectionné cette marque en suivant les conseils de mon adorable collègue Delphe (on s’abonne sur Instagram siouplait 😉 la demoiselle fait des bowls petit-déj’ à se damner !), qui ne jure que par leurs produits. Comme elle est toujours de bon conseil, je me suis dit que ça ne coûtait rien de tester.

Plongeons-nous dans ce déodorant, au sens propre comme au sens figuré !

L’odeur

L’herbacé sent divinement bon !! Je n’en croyais pas mes narines quand j’ai ouvert le bocal. Il faut aimer la menthe poivrée, mais comme j’adore ça, ça tombe vraiment bien 😉 On sent une vraie odeur puissante d’herbes fraîchement cueillies dans le jardin. La sauge et le romarin se dévoilent quelques heures après application, mais sont bien présents.

Je dois vous confesser quelque chose de grave 😀

20171108_123904

Oui, c’est vrai, je me shoote régulièrement avec le pot, sous le regard interloqué des gens qui gravitent autour de moi. Pour ma défense, c’est la première fois que je trouve un déo qui sent vraiment bon, sans bonne vieille odeur chimique qui te fout la gerbe dès la première seconde d’application !

La composition

BON SANG ! Enfin un produit cosmétique dans lequel je suis capable d’identifier tous les ingrédients !! J’en appelle à nos amis chimistes dans la salle (je vous l’ai déjà dit, je suis loiiiiin d’être une experte en la matière), mais il me semble bien qu’il n’y aucune substance craignos dans le mélange.

Vous avez du beurre de karité, de l’amidon de maïs, de l’huile de tournesol, du bicarbonate de sodium, de l’huile d’abricot, des huiles essentielles de sauge, de romarin et de menthe, de la vitamine E mais aussi du limonène, du géraniol et du linalol, naturellement présents dans les huiles essentiels…et…c’est tout !  Je pense qu’on peut difficilement faire plus clean que ça !

20171109_124410

Voyez-vous même !

Je vous vois déjà venir à 10km, OUI, on pourrait presque le faire soi-même. Mais perso, 1- je n’ai pas vraiment le temps 2- je n’y connais absolument rien en cosmétiques faits maison et 3- ça me soule 😛 Je préfère laisser faire les professionnel.le.s pour ce genre de choses (comme pour les macarons et les sushis, mais ça c’est une autre histoire 😉 ).

Petite alerte concernant le bicarbonate de sodium : je vous conseille de faire un test au préalable, car il peut faire réagir certaines peaux sensibles (je précise que ça n’a pas été mon cas et que je supporte très bien le mélange).

Je rappelle, pour l’anecdote et parce qu’une forme de contrôle social paternaliste m’y oblige, à nos amies les femmes enceintes et allaitantes qu’il vaut mieux éviter d’utiliser des déodorants, ceux-ci (naturels ou non) contenant des produits chimiques et/ou des huiles essentielles, ils peuvent visiblement, selon les gros méchants scientifiques, avoir des conséquences assez fâcheuses. Après, chacune fait ce qu’elle veut et pour la petite précision, je dois dire que je trouve toujours ces interdictions très hypocrites, non pas parce qu’elles ne sont pas fondées (je n’irai jamais prétendre une chose pareille), mais c’est juste qu’il me paraît risible de dire à une femme enceinte « MON DIEU NON, LES HUILES ESSENTIELLES, TU N’Y PENSES PAS TRÈS CHÈRE !!! » quand on voit la montagne de produits chimiques et toxiques qu’on s’inflige à côté…Bref, c’était mon cri du cœur contre ce que je considère comme une des absurdités de la société 😉

La texture

Le déodorant se présente sous la forme d’une crème légèrement poudrée. Elle est non-grasse, bien que contenant des ingrédients qui pourraient laisser penser le contraire. Je trouve l’ensemble assez souple : ça ne s’effrite pas  et ça tient plutôt bien sur le doigt.

20171108_124010

Il faut savoir que le déodorant peut fondre sous l’effet de la chaleur et se déphaser (je suis contente, j’ai appris un nouveau terme de chimie – je n’aurai pas perdu ma journée 😛 – donc je vous explique : tous les composants du déo se séparent les uns des autres et figent de manière différente : le mélange n’est donc plus effectif). Il ne perd néanmoins aucune de ses propriétés : ils expliquent très bien la marche à suivre sur le site (https://www.clemenceetvivien.com/content/7-questions-reponses): un coup de bain marie, on touille, un coup de frigidaire et le tour est joué. J’avoue que je n’ai pas trop ce souci en Lorraine en ce moment, vu qu’il gèle à pierre fendre.

L’application

Rien de plus simple les amis ! On prélève une petite quantité de crème avec le doigt et on masse l’aisselle avec (ohh sensualité quand tu nous tiens) jusqu’à pénétration complète. L’application est vraiment simple et agréable, je n’ai aucun reproche à faire à ce sujet. A vous d’ajuster les quantités selon vos besoin (personnellement, je n’en mets pas beaucoup).

Il est possible que l’application soit un tantinet gênante pour nos ami.e.s aux ongles longs (je n’ai personnellement pas ce problème, en tant que grimpeuse à demi-chevronnée, j’ai en permanence les ongles courts 😉 ), mais pas de panique, une petite spatule ou n’importe quel outil adapté devrait pouvoir vous permettre de prélever la quantité souhaitée sans vous en mettre plein les ongles.

On se lave les mimines après et c’est ok (je précise quand même hein, pour les flippé.e.s de se toucher les aisselles, ne vous en faites pas, ça va bien se passer 😀 )

Petite info supplémentaire : il n’y pas de contre-indication concernant l’application sur une peau fraîchement épilée, donc à vous de faire le test.

L’efficacité

Depuis quelques temps, je n’étais plus complètement satisfaite par la pierre d’alun et il a fallu se résoudre à trouver une nouvelle option (qui, je maintiens, est une bonne solution naturelle et zéro déchet, mais qui reste quand même un sel d’aluminium et avec laquelle j’ai eu quelques accidents d’odeurs de transpiration un peu gênants – même en en remettant dans la journée).

Alors, est-ce que « L’herbacé » tient parole ?

Nickel. Que dire de plus…Je transpire naturellement sans que ce soit abondant, et côté odeurs, c’est zéro !! J’en remets un chouille entre midi pour être sûre de tenir jusqu’au soir, mais pour l’instant, je peux vous dire que ce déodorant respecte ses promesses à 100%.

Le prix

Alors qu’on se le dise tout de suite, c’est pas vraiment cadeau. Comptez entre 7 et 8 € pour un pot de déodorant solide.

Après, que dire à part que j’achète !! La composition ne me donne aucune sueur froide, c’est made in France, fait main, dans des pots en verre respectueux de l’environnement, non testé sur les animaux, vegan , sans conservateurs ni sels d’aluminium, avec 88% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique…alors que peut donc bien demander le peuple ?

Pour cette qualité de produit, je mets ce prix là les yeux fermés, d’autant qu’il n’y a pas besoin d’en utiliser 3 tonnes ! Je pense que mon pot devrait me tenir un bon moment (au moins 2 mois à vue d’œil) et niveau rapport qualité-prix, ça me va carrément !

20171108_124107

Petite photo de la Lorraine, si belle sous mes fenêtres 😆 Vous voyez, il y a plus déprimant que le prix de ce déodorant ! Et en plus, la piscine n’est même pas à moi !!

Où se procurer les produits de la marque ?

Dans un des nombreux magasins qui distribuent leurs produits dont la liste est par ici : https://www.clemenceetvivien.com/magasins, mais aussi sur leur e-shop pour commander et vous faire livrer (point à leur avantage, tout le packaging est 100% compostable). Pour ceux qui ont l’énorme chance d’habiter dans notre belle patrie mosellane, je sais que leurs produits sont disponibles chez Biomonde à Augny et (a priori) chez Naturalia à Luxembourg.

On fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant

Je suis franchement conquise par ce produit, je trouve qu’il a vraiment tout bon. Il est efficace, il a une odeur de fou, il est facile d’utilisation, il ne contient pas de produits toxiques pour notre corps, il est écologique tant par la composition que par le packaging. A vrai dire, c’est même dur de lui trouver le moindre point faible.

Je mettrai peut-être un seul tout petit bémol sur le prix, qui n’est pas à la portée de toutes les bourses, mais qui – je trouve – en vaut quand même largement la chandelle au vu de la qualité des ingrédients utilisés et de la durée d’utilisation du produit fini (à confirmer – mais qui m’a l’air de rester plus que correcte).

En fait, j’ai juste envie de dire bravo. Clémence et Vivien ont fait les choses bien, ils ont peu de produits, mais ils sont tous super canons, respectueux du corps et de l’environnement. Comme dirait ce bon vieux Jean-Luc Petitrenaud : « Chapeau l’artiste ! » 😀

Je vous encourage à aller faire un petit tour sur le site internet pour vous faire une idée de leur gamme : https://www.clemenceetvivien.com/ et je l’espère, trouver LE produit qui vous fera rêver.cosmod-logo-1487779274

Et vous, connaissiez-vous la marque Clémence et Vivien ? Avez-vous déjà testé leurs produits ? Si oui, qu’en pensez-vous ? Un gros câlin guérisseur à me faire pour que je me remette plus vite ? C’est en bas de la page que ça se passe les loulous 🙂

Je vous souhaite un excellent week-end – à vrai dire, je ne sais même pas ce que me réserve le mien, j’ai lâchement abandonné la gestion de mon emploi du temps de fin de semaine au « Maître de l’Agenda » 😛 Il faut dire que mon quotidien est déjà une telle folie en semaine, que j’avoue me mettre en veille pour tout ce qui relève du samedi-dimanche !

Des bisous dans le cou à vous tous, belle journée 🙂