Cuisine

10 fruits et légumes d’Octobre sous acide : apprends les proverbes en t’amusant avec Manon Woodstock

Oui, je sais, pas la peine de me lancer un horrible regard courroucé : je suis en retard et j’en ai conscience. On est le 20 du mois et j’amène seulement ma fraise avec les fruits et légumes de saison (Je vois déjà plusieurs compatriotes écolos s’étrangler à demi…La fraise ??? En cette saison ??? Mais enfin Manon, tu n’y penses pas ? 🙂 ), la faute à ma série d’articles sur mes vacances, qui – semblent-ils – ne vous ont pas captivés plus que ça. Je ne sais pas si je recommencerai, car ils m’ont demandé du travail et j’ai l’impression qu’ils n’ont pas été lus ou presque. #frustrée #attentionchutedepierresconfianceensoi.

C’est donc sans grands regrets que je reviens à mon premier amour (c’est n’importe quoiiiiii, on s’aime pour toujours et ça marche paaaaaaaas 😀 ) : l’écologie, le mode de vie durable, la saisonnalité, la réduction des déchets. Les efforts, le questionnement perpétuel. La schizophrénie musicale. Tout un programme, me direz-vous. En espérant que vos commentaires reviennent avant que je ne dépérisse complètement et que je ne me mette à avoir l’impression d’être une vieille fille qui épie les voisins derrière ses rideaux tout en parlant à son chat. Voilà Voilà.

Aujourd’hui, j’ai décidé de m’amuser une nouvelle fois avec les fruits et légumes du mois, en mode « Fun with Flags » de Sheldon Cooper (ceux qui ne connaissent pas Big Bang Theory, passez votre chemin) et c’est donc avec de délicieux proverbes que je vais vous présenter le top 10 à ne pas louper en ce (très chaud) mois d’Octobre. Et puis, il FAL-LAIT que je vous prouve qu’on peut allier langue française et potager (je m’excuse d’avance, j’ai dû être bercée trop près du mur quand j’étais gamine 😛 ). On est partis ?Dattes

  • [Un mensonge n’est souvent qu’une vérité qui se trompe de] Datte : Pas mal, hein ? 😀 On commence sur les chapeaux de roues, c’est moi qui vous le dit !! Sinon, vous prendrez bien un petit Makrout ?? Je raffole de cette pâtisserie arabe (enfin…il serait plus exact de dire je raffole des pâtisseries arabes, c’est sucré, gras, on SAIT que ça va direct sur les fesses, mais c’est tellement bon et réconfortant !!), qui se retrouve a priori sur toutes les tables pour la fête de l’Aïd. Composée de semoule, miel et pâte de dattes, puis frite, elle fera le bonheur de tous les amateurs de sucré. J’ai trouvé une recette qui me semble jouable par-là : https://cuisinedefadila.com/makrout-aux-dattes-et-au-miel/. Les dattes sont également excellentes à déguster comme encas ou en simple gourmandise. N’oubliez cependant jamais que moins c’est cher (mis à part super plan d’un(e) ami(e) ou d’un membre de la famille qui ramène du matos de folie pour pas un rond), plus les dattes seront sèches. Elles feront merveille dans tous les desserts, en éclats, en verrine, mais aussi fourrées à la pâte d’amande (au moins de quoi assassiner un diabétique, mais on ne peut pas y résister). Il ne faut pas non plus hésiter à l’incorporer dans des plats salés classiques ou orientaux tels les tajines, parce qu’au final, une datte c’est un peu un pruneau qui s’ignore. Ou le contraire. Je ne sais pas 🙂

    Chataigne
    Avez-vous vu cette superbe bogue ??
  • [Se prendre une] Châtaigne : simplement grillée (au four, 20 minutes à 220° – dans une poêle spéciale, sur le feu – sur le barbecue pendant 15 minutes en les retournant – ou encore au four à micro-ondes, dans un fond d’eau, 3 à 4 minutes à faible intensité – Avec incision préalable à chaque fois), dégustée en apéritif, en encas ou juste comme ça, à n’importe quelle heure. Petit plaisir d’hiver chez nous, qui avait l’air d’être permanent et apprécié des locaux à Lisbonne (ils ont d’ailleurs l’air de la consommer légèrement sucrée). Le principal problème étant que les marrons chauds sont en général soit excellents, soit absolument dégueulasses (carbonisés, pas assez cuits ou de mauvaise qualité) et j’avoue que quand je me balade dans Thionville ou dans Metz, je ne sais plus à quel sein (et non saint, pas de religion ici 😛 ) me vouer. La châtaigne ira également très bien dans les dessert après cuisson et caramélisation par exemple, ou dans les soupes en éclat. En parlant déjà de nos amies les courges dont il sera question plus bas, je tenterai bien ce qui m’a tout l’air d’être une petite tuerie : http://www.vitaliseurdemarion.fr/officiel/recettes/courges-farcies-aux-cepes-aux-marrons/. Sachez qu’elle se consomme également sous forme de farine et que le pain à la farine de châtaignes se trouve dans quelques boulangeries en cette saison.Bananes
  • [Avoir la] Banane : Etant donné que ce fruit voyage beaucoup et a un bilan carbone pas top top, autant privilégier les bananes des Antilles françaises (et non du Costa Rica, du Pérou et de Dieu sait où) et en consommer le moins possible. Non pas que les agriculteurs de ces autres pays exotiques soient de gros vilains méchants qui fouettent des enfants avec un couteau entre les dents (quoi que, dans ce monde, on est plus vraiment sûr de rien), mais il me semble important de soutenir l’agriculture française, sans tomber dans le chauvinisme exacerbé. Bon, là, j’avoue que l’argument du « ça voyage moins » n’est pas vraiment valable, mais on aura au moins contribué à soutenir un peu nos copains/copines des DOM/TOM. La banane donc, excellente au naturel, écrasée avec de la vergeoise ou de la confiture de lait (mioum), au four avec du chocolat, en gâteau style banana bread (dont les recettes fleurissent sur Internet, celle-ci en étant une parmi tant d’autres : https://www.ricardocuisine.com/recettes/6085-pain-aux-bananes-ultra-moelleux), flambée au rhum…Elle fera également votre bonheur dans le salé, notamment dans les plats aux saveurs créoles ou dans la réalisation d’une sauce sucrée-salée.Navet
  • [Le dernier « La Momie » avec Tom Cruise ? Quel] Navet : je suis particulièrement fan de ce légume que je trouve très injustement mal aimé ! Alors certes, c’est terreux, avec un goût assez fort, mais on peut l’atténuer de milles et une façons. Pour les plus petits, brossez-les simplement (on ne les pèle pas, j’interdis !!! Tous les bons minéraux sont dans la peau) et faites-les glacer avec du beurre et du sucre à la poêle (oui, je sais, c’est pas light…mais c’est tellement bon, que ça vaut toute la cellulite du monde, croyez-moi). Vous pouvez aussi opter pour une purée ou l’incorporer dans les soupes. Cuit à l’eau ou à la vapeur avec les plats en sauce, mais aussi passé à la mandoline et cuisiné façon « gratin dauphinois ». Ne jetez pas les fanes, elles sont absolument excellentes en salade ou encore incorporées dans les plats. Vous serez bluffés par leur goût très doux et subtil (Aiiiiie confiaaaaannnncceee 😀 ). Je vous encourage aussi à tenter les navets farcis, que ça soit con ou sin carne (oui, bon, j’avoue, je me la raconte un peu, mais il faut bien diversifier un peu le langage dans la vie 😉 ) et dont vous pourrez trouver une recette sympa par-ici : http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/en-cuisine/recettes/navets-farcis-aux-champignons-et-au-fromage-fraisKaki
  • [Kiki la Cocotte voulait un caraco kaki avec un col en caracule et des cols en caracule sans caraco] Kaki : Aller, on y va, dites-moi donc ça 5 fois de suite le plus vite possible !! 😛 Celui ou celle qui fera le meilleur score gagnera un super voyage tous frais payés aux Caraïbes mon admiration éternelle. J’avoue que je navigue encore un peu en terre inconnue avec cette jolie bombe orange, mais il me semble que ce fruit est très utilisé dans les cuisines africaines et orientales. La façon la plus classique de consommer ce fruit délicieux est très simple : on attend qu’il soit bien mûr et Qu’on lui coupe la tête !!!!!! C’est ensuite le même principe qu’un pot de confiture, petite cuillère, gourmandise illimitée et en avant la musique ! Il doit pouvoir s’accommoder sous toutes les formes possibles de dessert : rôti, en compote, en tarte, en verrines…Mais aussi dans le salé, je l’imagine parfaitement dans un tajine par exemple. Je compte bien tester prochainement cette petite recette de magret de canard au miel accompagné de ses kakis rôtis : http://www.elle.fr/Noel/Cuisine/Recettes-de-Noel/Magrets-de-canard-au-miel-et-kakis-rotis-2618143, qui me semble parfaitement adaptable pour nos amis végétariens. Gros Warning de rigueur pour le kaki, si, par mégarde, le contenu de votre cuillère/fourchette fait mine de se faire la malle – et chute au ralenti sur votre t-shirt avant de se briser tel un Vase Ming hors de prix comme dans les films d’actions – ET que vous tentez un sauvetage in extremis, qui ne fait qu’empirer les choses, et fait alors ricocher l’affreux projectile sur, si vous êtes aussi chanceux que moi, votre haut, de votre bas et vos chaussures, VOUS POUVEZ TOUT JETER A LA POUBELLE. Ou faire des chiffons avec vos habits. Ça tâche horriblement et je n’ai jamais réussi à récupérer une fringue ! Une astuce magique dans vos tiroirs ? Je suis preneuse ! 😉Chou
  • [Savez-vous planter les] Choux ? (De toutes sortes) : Les choux peuvent être consommés crus en salade. Je ne saurais vous conseiller de les assaisonner à la portugaise (du bonheur pour les papilles, un peu moins pour l’estomac – Encore pardon pour les relents d’ail mardi Marine 😛 – mais bon passons…) avec beauccouuuup d’ail, une bonne rasade de vinaigre de vin et une huile neutre (nous, on rajoute aussi une petite pointe de Melfort, c’est la Lorraine’s secret touch). Il fera aussi le bonheur des petits et grands braisé au vin blanc ou rouge (ou au bouillon pour celles et ceux qui ne consomment pas d’alcool). Vous pouvez également le confire au sucre ou à la cassonade (avec des petits quartiers de pomme hmmmm) pour un beau contraste sucré-salé. Il est excellent dans les potées et les soupes, mais il est surtout hyper bon marché : vous pouvez faire quelques repas avec une seule pièce. Ça me donne d’ailleurs méchamment les crocs et une envie de manger une excellente potée Lorraine, joyau de notre région, dont je vous donne la recette : http://tout-metz.com/recette/potee-lorraine (eh oui, c’est peut être moche chez nous, mais au moins on sait manger 😉 ). Je vous encourage également à le mettre en fermentation : en saumure façon choucroute ou plus assaisonné, façon kimchi.Coing
  • [Être pété comme un] Coing : Je vous dévoile tout de suite une super astuce – pour celles et ceux qui aiment l’odeur douce-acide de ce fruit tout doux : mettez un coing dans votre voiture : ça vaut tous les désodorisants du monde !! Ça embaume en moins de deux et c’est bien moins toxique que les saletés de chez AirWick et consorts. Assez curieusement, on a toujours eu des coings dans le jardin *quand j’étais jeune* (grosse phrase de prise de conscience qui donne une bonne claque 😀 ), mais on ne les a jamais cuisinés et j’ignore complètement pourquoi [MAMAN, UNE REPONSE ?]. Il semblerait que ça soit transformable en tarte, en compotes, etc. Quelqu’un peut me donner une idée du goût ? (Manon Woodstock ou comment passer pour une imbécile en 10 leçons), j’ai déjà voulu m’y atteler maintes et maintes fois, mais je ne sais pourquoi, je n’arrive pas à passer le cap. C’est officiel, après « Orange is the new Black », « Le Coing est le nouveau Chou Rave ». Il faut que j’exorcise tout ça, en le préparant en tarte salée, par exemple (http://chefsimon.lemonde.fr/gourmets/variations-gourmandes/recettes/tarte-salee-potiron-coing-et-romarin) avec son ami le potiron. J’ai aussi lu à droite à gauche que ça se mariait très bien avec les tajines.Endive
  • Endive[ntre plein sonne bien, ventre creux sonne mieux] (bon, j’avoue, celui-là est un peu désespéré 😀 ) : Ahhhh, ça y est !! Ma grande copine est enfin de retour ! Je suis toujours partagée face aux gens qui la détestent : je comprends l’aversion pour son côté amer, mais d’un autre point de vue, C’EST TROP BON ! J’adore la cuisiner sous toutes ses formes. Endives au jambon (ou sans porc ou sans viande, tant que vous avez des idées, vous êtes les rois du pétrole de l’éolienne), endives braisées au jus d’orange, endives braisées au bouillon de légumes et recouvertes de gruyère en fin de cuisson (tu me poivres bien tout ça et je suis capable de toutes les folies), velouté d’endives avec ou sans pomme de terre et avec un petit émietté de truite fumée (le top !) , salade d’endives (qui d’ailleurs se marie bien avec tous les vinaigres : Melfort, Arome Maggi, vinaigre de vin, de poivron, de framboise, de cidre, avec TOUT, je vous dis !). Vous pouvez tenter la même aventure qu’avec le navet et la glacer avec du beurre et du sucre, ça atténuera encore plus son amertume. Comme je suis très gentille et que je veux vous rendre accro à mes articles en moins de deux, je vous file la recette du velouté d’endive avec truite fumée on the top : http://www.marieclaire.fr/cuisine/creme-d-endives-a-la-nordique,1211631.asp Ne me remerciez pas, cadeau de la maison 😉 C’est pour moi Micheline, tu le mettras sur ma note !Courge
  • [Il n’y a point de bonheur sans] Courge [ni de vertu sans combat] – ah, c’était « courage » ? 😀 Oh, c’est la même chose hein 😉 : La courge est aussi bonne que ses cousins citrouille et potiron (c’est là que tu te rends compte qu’ils se sont bien foutus de ta gueule dans Oui-Oui, c’est juste tout pourri comme nom de personnage, on est bien d’accord ? ça sent le mec désespéré dont le regard est tombé par hasard sur une publicité pour Halloween ça !), quoi qu’un peut plus farineuse par moments, à mon humble avis. Point de désamour cependant, la demoiselle et moi filons la parfaite entente. La courge vous ravira (dans le sens de « ça vous va à ravir » et non « ravisseur » hein 😉 Kidnappé par un potimarron, vous n’y pensez pas tout de même ? Si oui, il est grand temps de consulter un spécialiste 😛 A moins que ça ne soit l’ami ivrogne de Oui-Oui ? Tu dévies Manon, tu dévies !) en soupe – pensez alors à la couper avec un légume plus aqueux, du bouillon ou du lait de coco par exemple – en purée, simple ou mélangée avec de la pomme de terre – en frites (à réaliser au four pour bien faire ressortir l’eau – quoique – y’a-t-il dans l’assistance des grands fous qui ont tenté les frites de courge à la friteuse ? Je suis preneuse de vos conseils). Sachez, pour cuire la bête – et je fais référence à de nombreuses batailles perdues face à des butternut, des spaghettis, des potimarrons et j’en passe (doigts à moitié tranchés, courges cuites d’un seul côté car elles ont eu la mauvaise idée d’avoir les propriétés physiques qui les rendent aptes à flotter dans l’eau et qu’on y avait pas pensé, etc. etc.) – que vous pouvez trancher votre courge en deux et la faire rôtir au four (à 200°C à la louche, jusqu’à ce qu’elle ait la consistance désirée). C’est simple, rapide et sans aucun drame qui vous conduira à l’hôpital le plus proche de chez vous. Ne me dites pas merci, vous le valez bien 😉 Je vous conseille d’ailleurs fortement la recette du Rotollo de Jamie Olliver (sortes de lasagnes à la courge végétariennes : http://www.recipetineats.com/baked-spinach-ricotta-rotolo/), c’est un peu long, mais croyez-moi, ça en vaut la peine ! J’ai aussi vu passer énormément de recettes sucrées : pancakes, gaufres ( http://www.cuisinemetisse.com/cuisine-par-pays/douce-france/une-courge-sest-gaufree-dans-mes-pancakes-part-1-la-gaufre-a-la-butternut/), gâteau, tarte…La courge est votre amie pour une multitude de desserts, le mérite en revenant à son côté farineux.

    chou rave
    Mon chef-d’oeuvre du jour !
  • [Qui] Chou rave [un œuf, vole un bœuf] : Quoi ???? Vous n’avez pas encore lu l’article contant ma lutte à mort avec Octave et Gustave ? C’est impardonnable, il faut tout de suite rattraper cet impair et aller le (re)découvrir 🙂 Bon, ça y est Manon, c’est fini les 5 minutes d’auto promo ? Arf. Sachez qu’il est très important de savoir se vendre en ce bas monde. En pickles donc, mais aussi en purée, cuit à l’eau ou à la vapeur, râpé en salade : c’est un légume métamorphe au goût de chou tout doux, moins puissant que celui de ses congénères. Ce qui est bien avec ce légume, c’est que j’ai l’impression qu’il est de saison au moins 8 mois par an ! Vous pouvez donc vous vautrer joyeusement dans le chou-rave (français, comme ça, ça compense un peu vos bananes qui ont voyagé) – oui, je sais, je suis contradictoire, mais je suis comme ça ! Ni parfaite, ni toute noire, ni toute blanche. Humaine quoi. Grise ad vitam aeternam. Et comme je dis toujours, que celui qui n’a jamais pêché me jette le premier Saint-Pierre (je l’ai déjà dit plus haut, pas de religion ici !! Faut suivre alors ! 😛 ) Hmmm, un article sur les fruits et légumes de saison réservé aux athées ? Je suis sûre qu’il y a un créneau à prendre !

Et voilà pour le petit tour d’horizon, j’espère qu’il vous a plu ! Et vous chèr(e)s ami(e)s, avez-vous de super recettes à nous faire partager ? Un coup de gueule à passer ? Une déclaration d’amour à faire (à moi bien sûr) ? 😉 J’attends vos commentaires comme un Lorrain attend le soleil, je ne sais plus trop à quoi ça ressemble, mais j’y crois encore !

Je vous souhaite donc un excellent week-end, qu’il soit rempli de joie, de bons moments passés ensemble (et de bons petits plats de saison). Je vous embrasse ! ❤

4 réflexions au sujet de “10 fruits et légumes d’Octobre sous acide : apprends les proverbes en t’amusant avec Manon Woodstock”

  1. Attention, Suny arrive à la rescousse et va raconter plein de trucs très constructifs, comme d’habitude. (t’as voulu un com’, tu vas en avoir, tant pis pour toi !)
    Alors déjà, j’ai bien lu tes aventures portuguesques. J’ai juste rien trouve d’intéressant à ajouter (ouiiii, je sais, d’habitude c’est pas ça qui me freine, mais j’étais un peu overbookée dans ma tête, ces dernières semaines). ça m’arrive souvent aussi que des articles sur lesquels j’ai passé des heures et ai tout donné ne récoltent que quelques vues et aucune réaction… et que les articles les plus bâclés soient les plus populaires. Mais il ne faut pas s’arrêter là-dessus, c’est les aléas de la blogo !
    Sinon, j’aime pas les endives. Jamais aimé ça, trop amer pour moi. Et pourtant, je sais que c’est chelou, j’ai envie de les aimer. Leur gueule me fait trop envie, ça a l’air tout frais, à chaque fois que j’en vois une, ça me fait saliver, alors je la goûte, et je le regrette aussitôt… On a une drôle de relation, les endives et moi.
    Sinon, pour la kaki, j’avais une autre proposition à faire, mais euh… nan, vaut mieux pas 😀
    Bisou-bisou !

    J'aime

    1. Salut Suny, Merci pour ton commentaire (et détrompe-toi, j’adoooore le non-constructif 😉 ) !! Je le sais pourtant, que ce sont les aleas de la blogo comme tu dis, mais je suis vraiment chouin-chouin boudeuse depuis mon retour de vacances ^^ J’ai l’impression qu’avant de partir, j’avais pleiiiin de commentaires ! Tu t’en vas, tu reviens et tu réalises que tout est à refaire 😛 Au début, ça m’a soulée, mais ces derniers jours je prends ça comme un nouveau challenge. Donc j’encourage les gens, comme je peux. Les commentaires, quoi qu’on en dise, c’est plus « matériel » que des visites et ça fait du bien au moral ! M’enfin, c’est pas la fin du monde, je me suis remise de bien pire. ça me fait d’ailleurs penser à ce que m’avait dit la coach que j’avais vue sur Paris (et qui rejoint ce que tu dis), elle trouvait le phénonème hyper étrange: parfois, elle publiait des textes où elle mettait toute son âme qui faisaient 10 vues et juste après, elle postait un vieux selfie tout pourri, qui lui faisait 1000 vues. Les lois impénétrables d’Internet.
      En fait, si tu n’aimes pas l’amertume des endives, je te conseille de retirer intégralement le coeur + de prendre le truc à contrepied et les faire en tatin par exemple. Quand tu les caramélises un max, l’amertume disparaît. Mais bon, tu as le droit de ne pas aimer, je ne vais pas, tel un Staline des temps modernes, te forcer à avaler une endive crue avec un pistoler sur la tempe 😀
      J’attends ta proposition indécente pour le kaki (serait-ce une chanson affreuse des années 2000 ? 😛 ).
      Des bisous

      J'aime

  2. J’ai vu la petite demande d’explications au sujet du cognassier du jardin : j’ai fait une délicieuse gelée de coings à plusieurs reprises ….qui n’a rencontré que peu de succès avec ces sales gosses qui ne mangent pas de confiture ! J’ai fini par me décourager…bisous maman

    J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s