Will things ever be the same again? It’s the final countdown !!!!!!!! THE FINAL COUNTDOWN !!!! 😀 Bon, désolée les gens, mais il fallait que ça sorte ! Je crois que je n’aurais jamais autant fredonné mentalement cette chanson de toute ma vie 😛 – Oui, Oui, vous avez bien lu, je « fredonne mentalement », et constamment si vous voulez tout savoir (en même temps, je crois que si je chantais tout ce qui me passe par la caboche à haute voix, on m’aurait déjà trucidée depuis longtemps !). Vous n’êtes pas sans savoir que je ne suis pas vraiment toute seule dans ma tête (nous sommes même plusieurs et on s’entend très bien !), et quand mon Gollum intérieur ne donne pas de conseils exécrables au gentil Sméagol que j’incarne dans la vie de tous les jours, je suis une véritable station de radio à moi toute seule. Tout y passe : slogans publicitaires, chansons allant de la plus excellente à celle qui écorcherais les oreilles d’un enfant de 4 ans, répliques de film…Je suis Manon Woodstock FM…Ettttttt je me rends compte que je viens de blablater SANS RAISON AUCUNE pendant au moins dix lignes. Seigneur, mais bâillonnez-là et jetez-là donc dans un cachot !

20170906_173436

Le fameux « final countdown » commencé mercredi ! 🙂

Donc oui, c’est officiel, je suis en VACANCES ce soir. Et pour 3 semaines, s’il vous plaît ! Je ne garantis pas que mon départ se fera sans ulcère à l’estomac, mon équipe ayant beaucoup de mal à saisir le sens de la phrase « je pars en congés vendredi, je reviens en octobre ». « Oui, oui, on revient vers toi avant, promis ». Mon œil ! (J’aurai pu être plus vulgaire, mais je suis de bonne humeur 😀 ). Je mettrai ma main – non, mes deux mains au feu, qu’une ribambelle de casse-couilles personnes très pénibles va se pointer cet aprem à 15h en me demandant, la bouche en cœur, de faire quelque chose de très très urgent pour aujourd’hui (alors qu’en réalité, ça l’est souvent depuis au moins trois semaines, mais que je n’en sais rien). « Onavaitoubliéquetupartais ». *soupir d’exaspération* Pitié, retirez-moi cette massue que j’ai dans la main, dites-moi que tout va bien se passer et que dans 3 jours, je serai au bord de la piscine en train de siroter un cocktail bien tassé.

Vous savez quoi ? Je ne réalise pas. J’ai encore l’impression que la police spéciale des congés va m’intercepter ce soir dans le train pour me forcer à retourner travailler. *Bruit de Talkie-Walkie* *Chef, j’aperçois Manon Woodstock qui essaye de partir en vacances… A toute l’équipe, interception programmée dans 120 secondes. La cible est en mouvement. Elle se met à courir !! Elle nous a repéré ! Intervention ! J’ai dit Intervention ! Plaquez-la au sol !!*. Vous pensez que je suis folle ? Oui, un peu 😛

Aujourd’hui, petit article pas bien long pour vous expliquer le pourquoi du comment du nouveau design de Manon Woodstock (et puis pour vous dire au revoir aussi, parce que j’ai beau dire, mais je vous aime bien quand même 😉 ). J’ai manqué à tous mes devoirs : le blog a radicalement changé et je n’en ai pas dit un mot !

J’en avais déjà parlé au tout début de l’aventure Manon Woodstock : quand j’ai commencé, je trouvais mon blog moche. Vraiment très moche. Mais j’avais décidé de m’auto-dire « Manon, je t’emmerde, ça sera comme ça et pas autrement ». En créant ce blog, il fallait que je puisse, d’une certaine manière, dynamiter la control freak perfectionniste que je suis parfois. Qu’on se le dise entre quatre z’yeux, si j’avais attendu que mon blog soit comme je l’avais imaginé dans mes rêves les plus fous, je ne me serais absolument jamais lancée. Parce qu’il y aurait toujours eu l’excuse du « Oui, mais je peux faire mieux que ça ». Le 28 mars 2017, je me suis officiellement tiré une balle dans le pied pour la bonne cause : j’ai annoncé le lancement de mon blog, alors que je n’étais pas prête du tout. Ça a pissé le sang, l’hémorragie a été incontrôlable pendant quelques mois et puis tout s’est posé. Je garde encore les stigmates mentaux de cette semaine plus qu’éprouvante, mais au final, je crois que je m’en souviendrais toujours comme du plus merveilleux coup de pied dans la fourmilière que je n’ai jamais mis. Il y a un mois ou deux, j’ai réalisé que mon blog commençait à tourner comme je le souhaitais et je suis arrivée à un constat fabuleusement gratifiant : j’avais officiellement trouvé mon rythme. C’est à ce moment-là que je me suis dit que mon blog devait évoluer.

A l’époque, j’avais paré au plus pressé et choisi le premier thème WordPress qui me semblait vaguement regardable, deux-trois photos piochées dans leur bibliothèque pour ma bannière, mon logo et BASTA. Je me rappelle avec émotion les horribles heures de galère que j’avais passées à essayer de mettre vainement les choses en forme pour arriver à un résultat à la limite du présentable…Des demi-journées entières perdues à créer des menus pas fonctionnels pour un sou, à tester des Plug-Ins qui me flinguaient tout mon design…Je crois que même le souvenir de l’opération de toutes mes dents de sagesse sous anesthésie locale est plus agréable 😀

wordpress-589121_960_720

Et puis je suis tombée sur Manon Godard (ma jumelle de prénom ! Ce qui a donné lieu à des échanges un peu schizophrènes sur les bords, mais bon, passons), dont le site est par ici : https://manongodard.com/ Elle est graphiste illustratrice freelance.

Je ne sais plus vraiment dans quelles circonstances j’avais débarqué sur son site, mais je me souviens que son travail m’avait tout de suite plu. C’était doux, pastel, graphique, rêveur, très « aquarelle » : ça m’a immédiatement parlé. Mon logo ne m’a jamais posé problème. C’est ma photo, point barre. Je suis Manon Woodstock. Elle, c’est moi. Pour la bannière, c’est différent. J’avais en tête le projet d’en avoir une rien qu’à moi, que, dans l’idéal, j’aurai dessinée moi-même. Et puis est arrivé le douloureux moment où il a fallu se rendre à l’évidence : j’ai réalisé que je manquais peut-être un poil de talent 😛 (ne dites pas le contraire, vous en faites vous-même régulièrement les frais !). Autant, je me sentais (et me sens toujours) capable de réaliser un arrière-plan, mais une bannière, premier truc que le lecteur lambda voit, qui doit montrer tout de suite ma marque de fabrique, non. Pas le temps, pas l’envie, pas les capacités. J’ai presque immédiatement pensé à Manon car son univers m’avait bien plu. Et quand quelque chose me tape dans l’œil, je ne suis pas vraiment du genre à tergiverser 10 ans : je fonce !

Elle a été très à l’écoute et après avoir glané quelques images qui s’approchaient de ce qui me faisait envie, nous avons vite trouvé la bonne direction à prendre. Je voulais que ma bannière ressemble à mon jardin parfait. Késako ? Vous aviez déjà pu entrevoir l’exercice dans mon article sur l’auto-suggestion, mais si vous ne l’avez pas lu, sachez que j’écris ma vie parfaite, exactement comme je la souhaiterais dans mes rêves les plus fous et ce, chaque mercredi (eh oui, on est sérieux par ici, chez certains, le mercredi, c’est raviolis, mais chez moi c’est le jour que je me consacre entièrement, afin d’avancer vers ce que je veux vraiment). Dans ces 4 pages hebdomadaires, rédigées avec des pattes de mouches qui rendrait jaloux n’importe quel médecin, j’y parle de ma maison de rêve, de mon travail de rêve, de mon moi de rêve et…de mon jardin. Je vous le lis ? C’est ti-par : « Nous avons un beau jardin dans lequel il y a un poulailler avec 2 poules dont nous mangeons les œufs, un petit potager dont nous mangeons les fruits et légumes, un compost pour fertiliser le jardin, un bac de récupération de l’eau pour arroser et un petit bassin zen avec des poissons et des nénuphars. On a même installé un hamac dans un coin. Le jardin est fouillis mais il est plein de vie. Il grouille de fleurs, de végétation, d’arbres et de plantes. C’est un jardin bohème. Il est plein de coins cachés et de fauteuils confortables. ». Voilà, je voulais que ma bannière ressemble à ça.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprécié la réactivité de Manon (contrairement à la mienne – Shame on me ! 🙂 ), mais aussi sa volonté de se rapprocher au maximum de ma personnalité et de mon univers. Je suis entièrement satisfaite de mon investissement (parce que oui, ça m’a coûté des sous, mais j’estime que le prix vaut largement tout ce que le blog m’a déjà apporté personnellement), ma bannière me correspond parfaitement : un jardin coloré, vivant, un peu bordélique sur les bords, avec notre amie « Cocotte » dont j’adore le petit air effronté genre *J’emmerde les cages* et un bon vieux fauteuil en rotin où je pourrais m’affaler pour bouquiner. Tout ça, c’est la définition même de ma vie : c’est le binn’s, mais je m’y sens bien. Je suis sincèrement impressionnée par le résultat.

Screenshot_20170908-120948

Franchement, Cocotte n’est-elle pas vraiment craquante ???

Sous son impulsion, j’ai même changé le thème de mon blog auquel je m’accrochais comme à une vieille bouée dégonflée (peur du changement, l’être humain ? Vraiment ? 😛 ) – il faut me comprendre aussi , je vis dans la crainte absolue que mon blog disparaisse dans le néant sans crier gare. Quand on met autant de soi dans un projet comme celui-là, le moindre copier-coller nous donne des sueurs froides *Putain, si je mets ce mot en COMIC SANS MS, est-ce que ça va supprimer mon blog pour toujours ? * (pour info, je crains aussi les hackers, le bug du 1er janvier, les MIT (Maladies Internetement transmissibles) et cette bonne vieille « Error 404 Not Found »). Alors changer de thème ? Vous n’y pensez pas ! 🙂 Cependant, Manon a su me tranquilliser en m’assurant que mon blog n’allait pas faire le remake de Mission Impossible et j’ai finalement trouvé PILE ce que je voulais. Mon blog me ressemble. Mon blog est enfin beau. J’en suis très fière !

Manon a été très professionnelle et rapide par-dessus le marché (pas moi hein, l’autre Manon 😀 Désolée si cet article devient un peu surréaliste par moments !). Elle a sa touche à elle et je crois que ça a été l’élément déterminant pour me conquérir définitivement. J’ajouterais aussi que c’est une personne qui a l’air d’aimer profondément son travail et perso, ça me fait chaud au cœur. Je préfère 1000 fois donner de l’argent à une personne comme celle-là plutôt qu’à une entreprise lambda qui m’aurait fait la même chose, mais sans âme.

Pour info, elle réalise des logos d’entreprise, des bannières, des supports publicitaires (flyers, cartes de visite), des personnalisations sur demande de vos sites internet / blogs, des avatars (ou portraits de blog, si ça vous parle plus), des faire-part mais aussi des illustrations. Vous pouvez sans souci la contacter via le formulaire contact de son site et encore mieux, directement par email. Je vous encourage vivement à penser à elle pour vos projets futurs. Je ne donne pas d’ordre de prix, car chaque projet est différent et Manon réalise un devis pour toute commande.

Et vous les ami(e)s, connaissiez-vous déjà Manon ? (pas moi, l’autre ! Rhooo, faut suivre alors ! 😛 ) Que pensez-vous de son travail ? Si vous êtes bloggeuse / bloggeur, comment avez-vous procédé pour votre bannière ? Une petite précision à nous partager sur la congolexicomatisation du marché 😀 ? (mon pauvre correcteur orthographique est désarçonné, il n’a « pas de suggestion » le pauvre…Quel manque de culture ! Je le plains ! 😉 ). J’attends vos commentaires en frétillant tel un goujon des rivières !

holiday-957172_960_720

Voilà voilà les enfants, c’est sur ces quelques mots que je vais vous souhaiter bon vent pour les 3 prochaines semaines. Car non, je ne publierai pas pendant mes vacances. « Mais pourquoiiiiiiiii ? » hurlent mes fans en délire…Parce que je suis sur les rotules, tout simplement. Et que faire une pause dans mon écriture me fera du bien. J’ai besoin de me retrouver, de me ressourcer, pour revenir à BLOC en Octobre. Je sais que cette longue pause se transformera certainement en une affreuse incontinence verbale à mon retour, mais ne faites pas les timides, je sais que vous aimez ça 😉

Si le cœur vous en dit, je vous invite à me suivre sur Instagram (manonwoodstock) et/ou sur Facebook (Manon Woodstock). Ce sont les seuls réseaux sociaux sur lesquels je vais éventuellement poster (et encore, c’est pas sûr, faudra être sages hein !) et où vous pourrez suivre en direct les folles aventures de Manon et Ludo Woodstock à Madère et au Portugal (et dieu sait qu’il nous en arrive de belles en vacances 😀 ). Je vous souhaite trois semaines pleines de bonheur, d’imprévus heureux et vous dit à très bientôt.

De l’amour ! *de l’amour, de l’amour, de l’amour* (le suspens est insoutenable, mes lecteurs vont-ils revenir alors que j’ai osé les laisser 3 semaines sur une mauvaise chanson de Johnny 😛 ?)