Cuisine

Les 10 fruits et légumes les plus en vue du mois de septembre

Salut les petits et grands loups ! Comment ça va ? Très bien je l’espère, en cette semaine de rentrée qui s’annonce. C’est au beau milieu de centaines de posts de mamans et papas catastrophés que je fais mon retour. Cette semaine de panique parentale à bord m’a fait sourire. Finalement, on se demande qui des enfants ou des parents sont les plus stressés. Quand j’interroge les bouts de chou, ils me répondent avec un flegme à faire pâlir un britannique (mmm, affirmation douteuse, est-ce possible de faire paraître un anglais encore plus pâle qu’il n’est déjà ? 😛 ) – à faire rougir un britannique disons plutôt – « C’est la rentrée demain, tu retrouves les copains, t’es content(e) ? » « Ouai » *tourne magistralement le dos à la grosse relou qui vient de demander ça tout en retournant se vautrer dans les jouets*. Point final de la discussion. Bon, en gros les enfants s’en tapent comme de leur première chemise. Et du coup, j’ai l’impression qu’on les stresse un peu inutilement. Je tiens, d’entrée de jeu, à calmer les ardeurs des parents en folie qui vont demander illico ma lapidation à coup de Bled parce que j’ai osé émettre un commentaire alors que je n’ai pas d’enfants: je ne fais que donner mon humble avis. Je ne crois pas que les enfants soient anxieux par nature. Ils le deviennent parce que nous le sommes, par miroir.

J’avais lu un super post de sandymoioui à l’époque (abonne-toi sur Instagram, cette fille, c’est de l’or en barre) qui disait et je cite l’autrice : « On veut des enfants calmes mais on est stressés…on veut des enfants qui sont polis mais on hurle putain fais chier et merde à tout va dès qu’on est contrariés…on veut des enfants qui arrêtent de crier et on leur hurle dessus…on veut des enfants qui soient ce que nous ne sommes surtout pas alors qu’il faudrait commencer à être ce que nous voulons qu’ils deviennent… ». J’avais trouvé ça tellement vrai ! Je comprends complètement le côté irrationnel de la chose, ce sont vos petits poussins qui s’envolent du nid, vous les avez portés et/ou attendus pendant 9 mois, chouchoutés bien au chaud pendant 3 ans, et pouf c’est fini en un clin d’œil, on se retrouve dix ans plus tard en pleine période Biactol et amours troubles, où les parents passent du stade de « maman et papa d’amour » à « putain, ‘sont trop relous les darrons, vivement qu’j’me casse de la baraque ». J’adore les enfants et ils m’inspirent tous les jours, alors ceci est un message du cœur, de grâce, je sais bien à quel point ça peut être dur-dur pour vous, mais ne les stressez pas trop. Regardez comme ils gèrent ! Soyez fiers et encourageants, au-delà de l’inquiétude qui grignote des petits morceaux de votre cœur. J’espère que la rentrée a été douce !

Dans les autres brèves de la journée d’hier matin, je suis rassurée, point de guerre nucléaire entre la France et le Luxembourg après le match d’avant-hier qui a dû être Ô combien passionnant – commenté – je suppose – par Jean-Michel Larqué qui prononce un borborygme tous les 35 minutes (ou dit des choses complètement à côté de la plaque) et un Bixente survolté (mais à vrai dire, je m’en fiche, moi je l’imagine nu sur une peau de bête et ça me tient tout le match 😀 ). Non pas que je regarde le foot (ni mon homme, dieu merci), on peut parler basket jusqu’au bout de la nuit si vous voulez, mais je ne m’intéresse pas à un sport qui relève plus de la comedia del arte que du jeu de stratégie, où les joueurs donnent l’air de s’être fait rouler dessus par un 38 tonnes après une poussette qui ne m’aurait même pas fait bouger de 5 centimètres. C’est donc seulement quelques mines défaites et des commentaires atterrés qui m’ont relativement amusée dans le train, en ce début de semaine que j’essaye de prendre calmement. Je tente de ne pas trop me fixer sur le FINAL COUNTDOWN qui fait tictac dans ma tête et me concentre sur une seule image : dans une semaine, je serai au bord de la piscine en train de siroter un cocktail (ou suant sur le parcours d’une rando, si je peux me permettre de faire moins glamour). Vacances, vacances, je crie votre nom.

Cette interminable intro du coq à l’âne pour vous annoncer le sujet du jour : on veut des fruits ! On veut des légumes ! On veut du mois de septembre ! (ça, ça reste encore à prouver 😉 ). Petit passage en revue des merveilles que nous offre la nature, première – Moteur, Action !

Patisson

Le pâtisson : je vais moi-même tester farci très bientôt, selon une recette du blog Un Déjeuner de Soleil: http://www.undejeunerdesoleil.com/2012/11/patisson-farci-au-brebis-et-figatellu.htm Je n’ai ni brebis ni figatellu, mais on trouvera bien quelque chose qui fera l’affaire ! Le pâtisson est aussi excellent rôti en cubes. Je n’ai jamais testé mais je suppose qu’on doit pouvoir en faire une purée, une soupe ou de l’ajouter en dés dans un plat en sauce. Il faut savoir que les pâtissons sont très présents dans la cuisine polonaise, mais la forme que je préfère est définitivement en condiment aigre doux ! Cette tuerie ! Tous les amis à qui on a fait découvrir la chose ont été soit intrigués soit séduits.

Grenade

La grenade : très bonne nature, mais aussi dans les yaourts, les salades et en condiments pour les plats en sauce. Je ne saurais vous conseiller d’en mettre dans vos fajitas et vos kebabs maison, c’est juste magnifique. Petite astuce pour faire sortir les grains avec une facilité déconcertante, vous tranchez la grenade en deux, et vous tapez dessus avec une cuillère en bois. C’est bluffant, je vous assure !! C’est une astuce de Jamie Oliver et non seulement vos grains tombent en une pluie étonnement ordonnée, mais en plus vous ne vous écorchez plus les doigts pendant 30 minutes avant de déclarer forfait par KO.

Raisin

Le raisin : Nature, sur du fromage, entouré de miel et sésame pour l’apéritif, fourrés dans une volaille (désolée pour l’image mais les cailles aux raisins, c’est juste divin !), dans les salades de fruits, hachés dans une farce viandarde ou végétarienne, dans les plats en sauce…L’excellente nouvelle, c’est que comme c’est la saison des champignons, des pommes ET du raisins, je vais pouvoir tenter cette fabuleuse recette de pommes farcies aperçue dans les carnets de Julie https://www.julieandrieu.com/recettes/390-le-navarin-dagneau-de-michel-.html dont j’avoue rêver la nuit.

Pomme

La pomme : alors MON truc madeleine de Proust, c’est la pomme au four, à laquelle on aurait ajouté un petit peu de beurre et saupoudrée de cannelle. Mioum, c’est trop bon. En tarte, j’adore, mais c’est un dessert que je n’ai jamais été fichue de faire ! Pourtant, c’est pas le truc le plus compliqué de la terre, mais je ne sais, je n’y arrive pas. Que voulez-vous ! On a tous notre kryptonite ! J’adore les faire en compote (et c’est là qu’on se rend compte que ces voleurs de chez Andros ne nous arrivent pas à la cheville) et je ne parle même pas de la tarte à la compote encore toute chaude, une pâte feuilletée, de la compote maison, un peu de cannelle et c’est…je ne trouve pas les mots, vraiment. Les pommes trouvent aussi leur place dans la salade de fruits, se croquent natures (dans ce cas, mieux vaut opter pour du bio parce que ce sont apparemment de véritables éponges à pesticides) mais peuvent aussi faire merveille poêlées et insérées dans une crêpe avec un soupçon de caramel au beurre salé. A ce stade, je peux d’ores et déjà affirmer que 95% d’entre vous bavent 😛 Les pommes sont aussi un parfait accompagnement salé : dans les farces, coupées en gros quartiers et ajoutées à un plat en sauce (mon beau père a fait pour Noël dernier un chapeau (euh ?? un chapon, peut-être Manon ?? Vous prendrez bien des vacances ???) rôti dont le jus arrosait des pommes au noix dont je garde un souvenir ému). Les pommes sont aussi incontournables avec le chou rouge à la cassonade, que ma belle-sœur fait trèèèèès bien (ceci n’est pas un appel du pied 🙂 ).

Maïs

Le maïs : grillé au barbecue, vous pouvez également le cuire au four et le laisser refroidir avant de l’accommoder en salade (avec du thon, des échalotes et du vinaigre de figue, c’est orgasmique). Le maïs est aussi très bon en accompagnement dans les soupes asiatiques (phô, ramens, etc.) et peut se cuisiner lui-même en soupe, à l’américaine. Je veux bien sûr parler de la soupe de maïs au poulet et je me rends compte que je vous ai dit une énorme connerie: il semblerait que cette soupe soit bel et bien asiatique elle aussi. Comme quoi on n’arrête jamais d’apprendre dans cette course trépidante qu’est la vie ! 😀

Blette

La blette : Des cannelloni ! Des cannelloni ! Vive le front de libération des cannelloni !!! – donc je disais quoi ? 🙂 Ah oui ! Vous voulez la recette ? La voici : ricotta, blettes, oignons, on assaisonne bien tout ça, on fourre le tout dans ces fameuses pâtes à la forme oblongue (faut vraiment que j’arrête mes conneries, je vais me faire censurer ou me faire cataloguer blog érotique si ça continue 😛 ), une petite sauce tomate maison qui va bien (ail, tomates, basilic), on râpe un peu de fromage pour gratiner le tout et on a la recette du bonheur !! Les blettes se dégustent aussi sautées, et les côtes peuvent être cuisinées en tarte sucrée (jamais essayé à ce jour – j’ai un souci psychologique avec les légumes dans les desserts !).

Potiron

Le potiron : alors moi, je ne jure que PAR la soupe. Bien veloutée avec des éclats de marrons dedans et c’est le paradis. Il peut aussi tout à fait se braiser au four, ou se servir en purée (eh oui, ce n’est pas que pour les bébés, c’est aussi comestible pour les adultes 😛 ). Si la Moselle craint une pénurie de cette excellente courge, je ne saurai leur conseiller d’aller sonner à la porte de ma collègue Adeline (coucou 😛 T’as vu, j’apporte ma contribution à l’éclusage de ton stock) qui s’attendait à creuser une pauvre citrouille pour Halloween et qui se retrouve avec une récolte qui justifierait à elle seule la location d’un stand au marché de Rungis. Je sais que le potiron se mange aussi sucré, notamment pour Thanksgiving aux USA avec la fameuse Pumpkin pie, mais…comment dire…de la courge sucrée, bizarrement j’ai du mal à sauter le pas…Ludo a déjà goûté et m’a dit que c’était vraiment étrange, mais bon. Moi je dis, encore une bizarrerie des américains ça 😉 !! Et franchement, après avoir découverte la recette de la purée de pomme de terre au marshmallow (oui, oui, vous avez bien lu !), j’avoue que plus grand-chose ne m’étonne.

Mûre

La mûre : j’entretiens une relation ambivalente avec ce fruit. D’un côté, j’aime ça : quand la mûre est mure (ha ha 🙂 ), il n’y a rien de meilleur que de la déguster toute simple, directement sur le buisson…mais de l’autre, je trouve qu’on tombe vite dans le trop. Trop acide, trop de pépins, trop de tout. La mûre, c’est surfait, c’est soooo 2016. J’ai toujours l’impression qu’il faut mener une analyse digne des druides les plus expérimentés pour savoir quand c’est le bon moment pour les récolter. Bon, juste entre nous, ma dernière récolte ne s’est pas très bien passée et on a du tout jeter par ma faute, vous avez vu, j’avoue mes erreurs… Je revois encore Ludo catastrophé « Mais qu’est-ce que tu fais ??? Pourquoi tu ramasses celles près du sol ????? » GROS FAIL. Vous comprenez, pipi de renard TOUSSA TOUSSA, vos invités qui attrapent la rage et qui ne reviennent pas à la soirée suivante parce qu’ils sont tous morts dans d’atroces souffrances. Tout ça suivi par une râlerie interminable (et d’une extrême mauvaise foi 😛 ) de ma part, en disant que les gens de la campagne me faisaient royalement chier, qu’ils pouvaient bien se les ramasser leurs mûres, etc., etc. – Ahhhh l’infériorité mal assumée de citadine…C’est pas d’ma faute hein, moi le seul renard que j’ai vu à Rombas c’est Chipeur dans Dora l’Exploratrice, alors m’emmerdez pas 😀 Breeeef, les mûres sont aussi bonnes en tarte et surtout en confiture !

Haricots

Le Haricot : [Saura-tu démasquer entre les lignes la recette « fonds de tiroirs » des gens qui partent en vacances et qui liquident le contenu de leur frigo ?] Figurez-vous que j’en ai mangé pas plus tard qu’hier soir. J’ai hérité d’une bonne fournée provenant du jardin des adorables parents de Delphe (coucou la maman de Delphe qui lit mon blog 😉 ) et ils ont fini à la poêle, avec un fond de bouillon de légumes, quelques tomates en cubes, des cébettes, de l’ail et des feuilles de laitue romaine. C’était vraiment très bon. Croquant, acidulé avec la tomate, le top ! Ma recette préférée reste la salade de haricots. On les laisse encore bien croquants, vinaigrés comme il faut avec de l’échalote ciselée. Ils feront également votre bonheur dans les salades composées, mais aussi en purée !

Panais

Le panais : pendant longtemps, j’ai eu un relatif désamour pour ce légume. Nous en avions fait une purée, quand ça commençait à être la mode des légumes oubliés – autrement dit la période faste (dite « gourmang – croquang ») de Top Chef, quand l’émission n’était pas encore devenue la farce guignolesque qu’elle est aujourd’hui, mais le goût m’avait dérangé. Dossier classé, on était passé à autre chose. Et puis, il y a quelques temps, j’ai re-goûté en soupe et j’ai trouvé que c’était du tonnerre !!! Il faut donc que je réinvestisse dans ce légume et que je me rende à l’évidence, à l’époque, nous l’avions mal cuisiné. Il fera donc votre bonheur en chips, en frites, en purée, en soupe, en cubes dans les plats en sauce mais aussi en accompagnement, cuit à l’eau et assaisonné simplement.

Voilà voilà les amis ! Alors dites-moi, que vous inspirent ces recettes ? Avez-vous des tuyaux à nous donner ? Des recettes inédites à nous communiquer ? Une astuce à nous donner sur votre technique de la pêche à la cuillère ? J’attends vos commentaires comme j’attends d’enfourner ma première bouchée de Bacalhau en terres portugaises, je frétille de joie ! 🙂

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage pour cette semaine et à vous dire à vendredi pour mon dernier article avant 3 semaines de pauses plus que méritées. Je vous envoie des bisous dans le cou !

6 réflexions au sujet de “Les 10 fruits et légumes les plus en vue du mois de septembre”

    1. Merci pour ton commentaire Adeline ! Tu me donneras ta recette ? Bizarrement, c’est une soupe que je ne réussi pas très bien…Je ne fais pas le poids face au Maître des Soupes de la maison qui me ridiculise potage après potage 😛

      J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s