Réduction des déchets

Les 20 conseils Zéro-déchets les plus «What the Fuck » de Béa Johnson – Première partie

Envie de conseils des plus terre-à-terre pour t’aider à simplifier ta vie en douceur ? N’hésite plus mon petit – abonnes-toi à mon super mini-cours gratuit en cliquant sur l’image ci-dessous 🙂

Blog freebie


Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes lectures très récentes, sans sombrer dans la tartine illisible, je l’espère 🙂 [Edit: en fait j’ai décidé de faire deux parties, effrayée par l’ampleur du roman que je m’apprêtais à publier]. J’avais déjà vaguement mentionné le truc quelque part, il me semble (sinon, excusez-moi, je dois probablement dérailler, une fois de plus 😛 ): oui, je suis une des nombreuses personnes victimes de la mode à avoir lu « Zéro Déchet » de Béa Johnson.

Pour vous situer un peu le délire, cette dame, née à Avignon, ancienne Desperate Housewive américaine hyper-consommatrice, a converti peu à peu toute sa famille au mode de vie zéro déchet. Elle en a fait un blog, puis un livre, afin que tout le monde puisse profiter de ses précieux conseils.

Tout au long du livre, elle nous rabâch…explique gentillement comment elle a organisé sa vie autour de la règle des 5R: Refuser (ce dont nous n’avons pas besoin), réduire (ce dont nous avons besoin mais ne pouvons pas refuser), réutiliser (ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser ni réduire), recycler et composter (le Reste).

568268157_1280x720

Alors autant vous le dire tout de suite, si vous espérez lire une énième critique dithyrambique de ce livre, vous vous trompez carrément d’endroit. Au risque de me faire rosser avec un bocal en verre dans une ruelle sombre par un groupe de fans énamouré(e)s, je vous le dis sans faille (reste cool bébé, sinon j’te dirais bye-bye 😀 Pardon, il FALLAIT que je le sorte) je n’ai pas aimé. J’ai même été à la limite du perplexe quant à son statut de best-seller.

Quand j’ai commencé la lecture, certains passages m’ont, d’entrée de jeu, fait grogner dans ma barbe. Je me suis retenue vraiment FORT « Non, Manon, tu ne vas pas commencer une fois de plus à annoter les choses qui t’emmerdent et saccager le bouquin ». Et comme toujours, j’ai craqué.

Je compte néanmoins suivre un des bons conseils de madame Johnson (oui, il y en a, il ne faut pas non plus cracher dans la soupe) et vais donc offrir généreusement mon exemplaire, annoté de ma plus belle écriture, à la première personne qui commentera mon prochain article. Comme je suis grande seigneure, je suis même OK si vous habitez loin et si je dois vous l’envoyer par la poste. Comble du luxe, il est dédicacé par Béa Johnson herself. La classe quoi.

Que les choses soient absolument claires dès le début. Je ne critique pas la personne. Béa Johnson en fait plus que je ne ferai jamais, que n’importe qui n’en fera jamais. Elle a des convictions et elle s’y tient. C’est quelque chose que je respecte beaucoup. Elle a à cœur de laisser un monde meilleur à ses enfants, ce qui ne sera jamais critiquable. Elle ose pointer du doigt les incohérences du système de manière assez juste et je la remercie pour tout le travail d’analyse qu’elle a pu effectuer dans le but d’éclairer les autres.

Mais le livre…Non. Sincèrement, j’en viens à me demander si c’est la traduction qui est vraiment mauvaise ou si c’est elle qui a écrit son livre de la main gauche (ou droite si elle est gauchère). Je penche plutôt pour la première option, mais dans ce cas, je m’interroge doublement : pourquoi ne pas avoir traduit elle-même son bouquin si elle est française ? Manque de temps, d’envie, ça peut tout à fait se comprendre, mais au vu de la piètre prestation, je pense qu’il aurait fallu y réfléchir à deux fois.

IMG_20170330_175942_660

Pour vous la faire courte, le bouquin est bourré de fautes, de répétitions, la formulation est hasardeuse, hyper lourde par moments. C’est mal écrit et certaines affirmations sont juste très (très très) étranges. D’où ma sidération quand je lis les commentaires ultra élogieux partout sur Internet. J’ai bien cherché et je compte les critiques sur mes dix doigts.

Cependant, pour ne pas finir sur une note négative – parce que j’estime que casser quelqu’un qui a fait l’effort d’écrire un livre, ce n’est pas très sympatoche – je vous dirai, dans mes deux articles, sur quoi je la rejoins complètement.

J’ai décidé de vous offrir un format un peu fun aujourd’hui. Je ne vais pas me lancer dans des tartines interminables (enfin si, mais non…ne soyez pas impatients, vous allez voir 😀 ), mais vous proposer, le top 20 des «conseils » du livre qui, à mon sens, flirtent dangereusement avec la limite du What the Fuck. Attachez vos ceintures, c’est parti !

  1. Le numérique c’est le top, mais QUID de l’empreinte écologique ? Tout au long du bouquin, j’ai trouvé que la dame avait une attitude un peu schizophrène concernant les nouvelles technologies. Dans un chapitre, elle prône la déconnection, dans le suivant elle encense les tablettes, les liseuses et les Mp3. Le fait qu’elle soit un peu tiraillée passe encore, mais ce qui m’a vraiment gênée, c’est qu’elle mentionne à peine l’empreinte écologique de ces appareils. Ils ont une durée de vie limitée (obsolescence programmée), sont fabriqués à l’autre bout du monde (leur fabrication implique beaucoup de polluants), sont mal recyclés et le stockage des données qu’ils génèrent nécessite d’énormes serveurs ultra énergivores. Donc, Scuze me M’am ! Je crois que je vais rester à mes vinyles et mes livres papier.
  2. Il ne faut pas préchauffer son four. Alors là, pardonnez-moi mais je cherche encore. Si quelqu’un dans l’assistance sait comment allumer un four sans le préchauffer, j’aimerais qu’il ou elle me fasse coucou. On fait « Lumos » avec une cuillère en bois ?
  3. Il faut remuer la salade avec ses mains nues. Euhhhhh. Si on passe le potentiel extrêmement érotique de la formulation (ou pas hein, parce que l’image de Manon Woodstock en train de remuer de la batavia aspergée de vinaigre balsamique avec ses grosses paluches, je crois que ça ne fera pas rêver grand monde…), je souhaite bon courage à ceux qui ont des petites plaies sur les mains 😛 Plus sérieusement, une fourchette et une cuillère à soupe, ça va aussi et c’est zéro-déchet, non ?
  4. Dans la catégorie « j’enfonce des portes ouvertes », j’aimerais vous citer ce passage digne des plus grands spécialistes de l’enfumage : [Les médicaments périmés peuvent être utilisés après la date de péremption mais parfois, ils peuvent faire empirer votre état]. Comment-ne-rien-dire-en-deux-phrases. Le tout étayé par zéro fait scientifique, bien sûr.
  5. Il faut donner à quelqu’un d’autre les objets qui ne nous servent pas parce qu’il les achètera ou les recyclera de toute façon. Je trouve que c’est d’une hypocrisie sans nom ! En gros, il vaut mieux donner sa merde aux autres. On s’en fiche puisqu’ils vont la recycler ou la jeter à notre place. Ce n’est pas très fouillé et réfléchi !cotton-swabs-592146_960_720
  6. Se servir de son auriculaire comme coton tige. J’ai beau essayer de me représenter la scène, je ne suis pas persuadée que ça soit très efficace. De plus, ne repousse-t-on pas le cérumen au fond de l’oreille en utilisant son doigt ? Y-a-t-il des scientifiques dans la salle pour confirmer mes craintes ? Un lavage à l’eau tiède ne suffit-il pas ?
  7. Il vaut mieux porter un haut qui dissimule ou évite les tâches de transpiration. Gros. Conseil. Non, vraiment, on n’y avait pas pensé avant ! Elle parle de la honte extrême que l’on peut ressentir en dévoilant une disgracieuse auréole de transpiration…J’ai envie de dire, et si on se calmait avec ça ? Vous n’êtes pas seul, tout le monde transpire ! Si ce n’est pas le cas, vous devez probablement venir d’une autre planète. Je pense que vos amis vont se remettre si vous dévoilez malencontreusement des aisselles trempées !
  8. S’épiler les jambes entières à la pince à épiler. Eh bien, si on a trois heures à perdre pour se faire les demi-jambes, pourquoi pas (pour les jambes entières, je compterais 5 bonnes heures…). Je ne sais pas vous, mais moi en général, l’épilation, plus ça va vite, plus je suis contente 😉 Selon elle, les poils finiraient par arrêter de repousser à force d’épilations méticuleuses. Je suis désolée mais j’ai beau m’épiler méticuleusement à chaque fois, ces connards de poils sont immanquablement de retour la semaine suivante. Je dois être mal foutue en fait ! (Maman, si tu lis ces lignes, sache que je songe sérieusement à t’intenter un procès). Elle parle aussi du laser. C’est une bonne option, mais c’est surtout très cher ! Et ça ne marche pas à tous les coups, j’en suis la preuve vivante. Que les choses soient bien claires, non, je ne suis pas un grizzly velu, disons juste que j’envie assez les filles blondes et leurs poils quasi-invisibles. Être brune, ça se paye les ami(e)s.
  9. Les myopes, ces salauds de pollueurs. Je cite : « Les myopes peuvent facilement faire corriger leur vue au laser ». Béa, Béa, Béa, viens par-là que je t’explique. Ce que tu dis est peut-être valable pour les myopes à la petite semaine qui se font prescrire des « verres anti-fatigue » (les pauvres lapinous), mais certainement pas pour les taupes de mon espèce. Primo, la vue se stabilise rarement avant 30 ans et on ne peut pas opérer si ce n’est pas le cas. Deuzio, ça coûte une blinde, ce n’est pas pris en charge par l’assurance maladie et peu par les mutuelles, tout le monde ne peut donc pas se le permettre. Elle propose aussi de renoncer à avoir une paire de lunettes de rechange, je veux bien mais si je perds les miennes, je fais quoi ? J’achète un chien d’aveugle ? Je suis tellement miro que je ne peux même plus me maquiller sans lentilles de contact. Donc désolée, j’aimerai me faire opérer, mais je ne peux pas.
  10. Consommer du yaourt en cas de mycose vaginale. Je suis sûre qu’une grande partie de mon lectorat féminin vient d’éclater de rire. Franchement, si ça marche pour elle, un très très grand TANT MIEUX. Personnellement, j’ai beau consommer des kilotonnes de yaourt, ça n’a jamais, au grand jamais guéri une mycose. Pour nos amis les hommes (et les femmes très chanceuses) qui ignorent ce fléau, petite explication de texte, une mycose vaginale est un dérèglement de la flore (la plupart du temps, ce sont des levures qui se multiplient de manière anormale) et qui occasionnent démangeaisons affreuses, pertes blanches et grumeleuses (amis du glamour bonjour), saignements, etc. Bref, du rêve en barre. Il faut aussi savoir que, en général, quand tu en as fait une, c’est partie pour une joyeuse vie de récidive, ton vagin ayant compris qu’il pouvait scander « Pas content ! Pas content ! Pas content ! » à la moindre contrariété (vêtements trop serrés, relations sexuelles, sous-vêtements hors coton, épilations…). L’astuce du yaourt fera donc, je pense, doucement rigoler nombre d’entre nou(e)s, qui savent très bien que s’étaler de l’activia sur la foune ne changera rien au schmilblick.7112884591_8384907380_b

Voili voilou pour la première partie. Deux points sur lesquels je suis d’accord avec elle:

  • La société est devenue complètement mysophobe (peur des microbes). Calmez vous avec la propreté les gens ! Les microbes ne vont pas vous bouffer, ils sont même essentiels à notre survie. Quand je vois toutes ces personnes qui désinfectent leur maison comme si c’était un hôpital (porte ouverte aux microbes super résistants, en plus, vous affaiblissez votre organisme), qui se changent à la moindre micro tâche, qui mettent tous leurs vêtements au sale après un jour de port (mis à part les sous-vêtements et les chaussettes, vous pouvez sans problème remettre un jean ou un t-shirt plus d’un jour – Servez vous de votre odorat ! S’il sent, au sale !) et qui jettent les aliments périmés d’un jour, je me dis qu’on a encore beaucoup de chemin à faire. Je vais vous faire une confidence: je n’ai jamais été aussi peu malade que depuis que je suis moins stressée vis-à-vis de tout ça.
  • Elle donne globalement de très bons conseils dans la partie « les enfants ». Gros plus pour le géocaching, dont je parlerai dans un article ultérieur.

Aller, je n’en dis pas trop, la tentation de vous assommer avec un nouvel article est trop grande.

Et vous les ami(e)s, avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ? J’attends vos commentaires en frétillant comme une collégienne.

Je vous souhaite donc un excellent week-end (oui, je ne le crie pas trop fort mais demain Oh Joie, c’est férié pour moi – un des maigres avantages de travailler au Luxembourg) et vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la deuxième partie et le fabuleux concours pour tenter de remporter « Zéro Déchet », signé par l’auteure et griffonné par moi-même. A plus dans le bus 😉

 

62 réflexions au sujet de “Les 20 conseils Zéro-déchets les plus «What the Fuck » de Béa Johnson – Première partie”

  1. Salut Manon,

    Les bocaux oui (ton article précédent), les dérangé(e)s du bocal non!
    La bande – annonce du bouquin cache le nom de l’éditeur, sans doute l’éditeur américain de Marc Lévy, de Donald Trump ou de G. W Bush? Je guette la critique louangeuse d’Olivia de Lambertie sur Elle (Ségolène avec 20 ans de mois, virée de France 2 après y avoir trop sévi).
    Pour ma part, je me contenterai de relire certains chapitres (et de terminer les derniers chapitres) de La famille (presque) zéro déchet, que mon séjour où tu sais m’a permis de retrouver, pas abîmé du tout par une consultation trop intensive.
    Mais voilà que je viens de cliquer sur (ou plutôt sous) une mouche qui venait de se poser sur mon écran de micro, puis j’ai fait « enter » et la mouche n’a même pas explosé : faut que j’y retourne immédiatement, il y a un bug ! !

    P.S: une mauvaise nouvelle pour la transition écologique. D’après France Inter, Nicolas Hulot serait marié avec Florence Lasserre, nouvelle députée LREM des Pyrénées-Atlantiques, la fille à son papa président du Conseil départemental des P.A (son 3ème ou 4ème mandat ?). La Flo, c’est celle qui m’oblige à monter sur les trottoirs lorsque je croise un bus dans les rues de Btz depuis qu’elle a imposé un nouveau plan de circulation l’an dernier (elle émargeait évidemment au Conseil départemental de papa). Ouais je suis d’accord, je ne devrais me déplacer qu’à pied ou en vélo dans une aussi belle petite ville que Btz ; sauf que depuis que les voitures y roulent sur les trottoirs, je crains un peu…

    Bon, tout ceci n’a pas grand-chose à voir avec le sujet du jour. 4/20 ?

    J'aime

    1. Salut Jean, merci pour ton commentaire ! As-tu emprunté la Famille (presque) zéro déchet à la bibliothèque ? S’il est à toi, PREUUUUM’s pour que tu me le prête 😉 Pour Nicolas Hulot, ne soyons pas pessimistes, sa nomination est une bonne nouvelle au vu de ses engagements passés. Mais je l’ai déjà dit et je le redis, j’attends ce mec au tournant comme jamais. ça pue le coup fourré à plein nez ! Je n’irais pas jusqu’à dire que tu es hors sujet mais comme je t’ai à la bonne, je te mets la moyenne 😀 10/20 ! (je sais, je ferais une mauvaise prof)

      J'aime

  2. Hahaha ! Effectivement je me suis fait les mêmes remarques sur certains passages en lisant son livre. Remuer la salade avec les mains ? heum … Elle va un peu loin parfois ! Mais on lui pardonne, parce qu’elle donne quand même de super conseils, parole de taupe myope (qui n’abandonnera pas ses lunettes pour l’instant) ! 😉

    J'aime

    1. Bonjour, un grand merci pour ton commentaire 🙂 Je trouve aussi qu’elle pousse parfois le bouchon-un-peu-trop-loin-Maurice. Il n’empêche que certains conseils sont réellement utiles et je conseillerai sans soucis le bouquin à quelqu’un qui ne sait pas par où commencer. J’ai hâte de pouvoir lire d’autres auteurs qui ont publié sur le sujet. Très belle journée à toi amie du clan des taupes 😀

      J'aime

  3. J’ai beaucoup ri à la lecture de ton article ! Je dois vivre dans une grotte mais je n’avais pas entendu parler de ce bouquin. J’imagine qu’on y trouve de bons conseils et la démarche est admirable je trouve. Mais les pépites que tu as partagé dans cet article donnent plus envie de rire que de s’attaquer au défi zéro déchets ! 😉 Merci pour ce partage en tous cas.

    J'aime

    1. Bonjour Camille, un grand merci pour ton commentaire. Je suis entièrement d’accord avec toi la démarche de l’auteure est plus qu’admirable et elle fait progresser la cause de par sa notoriété. Le zéro déchet est une pratique d’avenir que j’essaye d’appliquer moi-même au quotidien. En plus, je trouve que ça simplifie grandement la vie ! Je te conseille de le lire, il y a, malgré quelques perles en dehors des réalités, de très bon conseils pour quelqu’un qui ne sait pas par où commencer. Ravie de t’avoir fait rire en tout cas 😀 Belle journée à toi !

      J'aime

  4. Merci pour cet article !

    C’est vrai que j’ai bien du mal à m’imaginer m’epiler à la pince à épiler … Déjà que l’épilateur ne sort pas souvent du placard (gnomes obligent) alors si en plus je devais le faire à la pince par pur conscience écologique, je serais vite célibataire !

    Surtout que :
    1. Tu l’as déjà chez toi alors bon autant s’en servir
    2. Tu l’achètes d’occasion
    3. Je suis sur qu’on peut se faire sa cire home made

    M’enfin … Sur ce je vais manger des yaourts moi ! Comprenne qui pourra.

    J'aime

    1. Cf ton commentaire du dessus: Bonjour Trubert 😀 ! Plus sérieusement, bonjour Camille, merci beaucoup pour ton commentaire ! J’imagine trop la scène, enfants et mari sur le perron avec les valises, toi échevelée, pince à la main, yeux fous en train de dire « mais ne partez pas j’ai presque fini ». Je ris toute seule 😀 Sinon pour répondre à ta question, on peut effectivement faire sa cire homemade, Béa Johnson donne d’ailleurs la recette dans son bouquin. Je suis toutefois d’accord avec toi, acheter un épilateur d’occasion me paraît être la meilleure option. Je te souhaite une excellente dégustation de yaourt et une belle journée 🙂

      J'aime

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire. Malgré mes critiques (je l’espère, constructives), le livre reste intéressant et je ne regrette pas de l’avoir lu. Ravie de t’avoir fait rire 😉 Belle journée à toi !

      J'aime

  5. Hello, je découvre ton blog via cet article qui m’a fait beaucoup rire car j’ai eu les mêmes réflexions que toi à la lecture de ce livre… De ce fait, j’ai appliqué un de ses conseils en refilant son livre à ma sœur qui, pour le coup a adoré. Je me souviens d’un passage qui m’avait interpellé… Elle explique qu’il faut choisir son chien en fonction de la couleur de son carrelage ! Pour que l’on ne voit pas les poils partout… Euh OK… Les chiens roux vont vivre où ? Qui a un sol orange ?? Haha !

    J'aime

    1. Bonjour, un grand merci pour ton commentaire 🙂 Comme tu as sans doute pu le lire, je vais aussi appliquer ce précieux conseil à la lettre ! Et effectivement, je ne peux que constater que certains ont adoré le bouquin et tant mieux, il faut de tout pour faire un monde 😉 Ce n’est pas non plus le plus mauvais que j’ai lu…mais ce n’est certainement pas le meilleur non plus ! Je vais te poser une grosse colle: on fait comment si on a un chien moucheté ? Ou alors un chien noir et blanc ? Paye ton carrelage psychédélique ! Back to 80’s ! Belle journée à toi 🙂

      J'aime

  6. Coucou Manon ! Tu m’as fais trop rire encore une fois, j’adore ta façon d’écrire. Tes arguments sont vraiment extras. Je n’ai pas lu le livre mais du coup j’ai encore moins envie de le faire :o) Bravo pour cet article ! Bon week-end à rallonge. Bisous

    J'aime

    1. Bonjour Nat, je suis très touchée par ton commentaire, merci 🙂 Je voulais faire sourire mes lecteurs/lectrices et j’ai l’impression que c’est réussi. Je ne déconseille pas de lire le livre, mais je crois qu’on peut trouver mieux. Famille Zéro Déchet à l’air très sympa ! Je l’ai feuilleté et je vais fureter sur le Bon Coin pour essayer de me le procurer. Excellent week-end à toi aussi ! Bisous

      J'aime

      1. Ne t’inquiètes pas tout le monde a bien compris que tu n’envoyais pas une volée de bois vert à Béa Johnson pour son livre, on a le droit de critiquer quand même, de suggérer de bons conseils :o)
        Marrant ça ne me serait jamais venu à l’idée d’aller sur LBC pour acheter un livre, alors que j’en ai en vente là-bas lol En général je vais chez Priceminister ! Leur site (à la famille) est sympa je ne sais pas si tu connais. http://www.famillezerodechet.com/

        J'aime

      2. Je suis soulagée 😉 Je préfère toujours demander un point de vue extérieur. Ce n’est pas toujours facile pour moi de ne pas passer du côté obscur de la force ^^ Je n’ai pas encore été voir le site, mais je vais de ce pas aller y faire un tour ! Merci pour le conseil !

        J'aime

  7. Mon dieu, ces perles 😀 (surtout le coup du yaourt pour les mycoses, celle la elle est perchée !)
    Nan mais en plus le n°7, quel rapport avec le zéro déchet ?! C’est mal de transpirer maintenant, c’est pas écolo c’est ça ?! Ou alors elle jette ses hauts à chaque fois qu’elle transpire dedans, je sais pas…
    Et puis je suis désolée mais en tant que grosse taupe également je n’ai aucune envie de passer mes yeux au laser, alors voila je pollue avec mes 2 pauvres paires de lunettes par décennie, tant pis j’irai en enfer 😀

    En tout cas, excellent ton billet 😉

    J'aime

    1. Bonjour, merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Je suis d’accord pour le point de la transpiration, il est grand temps de se rendre compte qu’on transpire et que c’est comme ça. On est vraiment mal foutus, c’est moi qui te le dis ! On se donne rendez-vous en enfer avec nos doubles-foyers, où on aura chaud et on où pourra lire un bon livre 😉 Belle journée à toi

      J'aime

  8. hahahahaha j’ai ri, mais j’ai ri !! excellent cet article xD alors moi je suis dans le camp de ceux/celles qui ont kiffé le bouquin. Je ne l’ai pas trouvé mal écrit (et pourtant je suis exigeante) mais tes extraits me donne envie de le relire pour vérifier si on a bien le même bouquin ^^ Je l’ai rencontré une fois et je n’ai pas du tout apprécié la personne (si tu veux on pourra se défendre ensemble contre les jets de bocaux). Hâte de lire la 2e partie !

    J'aime

    1. Bonjour, un grand merci pour ton commentaire 😀 Vraiment contente que mes divagations t’aient fait rire ! Je ne vais pas faire ma mauvaise, le bouquin comporte de très bon conseils pour ceux qui commencent de zéro. J’apprécie beaucoup ta proposition, j’ai une palette en bois chez moi, elle pourra nous servir de barricade XD Belle journée à toi ! A lundi ou mardi pour la deuxième partie (selon ma motivation fluctuante ^^)

      J'aime

  9. Coucou, et merci pour ton avis. Je n’avais pas lu le livre encore, mais je me demandais ce qu’il valait justement et j’avais bien envie de le découvrir.
    Bon du coup, avec ton retour ça me donne moins envie. Ce que tu partage est complètement WTF D: Du coup, je pense qu’il existe de meilleur livre concernant le 0 déchet.
    A bientôt 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Tiphanie, merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Comme je l’ai dit à d’autres lectrices, le livre en lui-même n’est pas inintéressant et comporte de bons conseils et des passages pertinents. Après, il est vrai que je pense qu’on peut trouver mieux dans la catégorie Zéro déchet. Je te conseille le livre Famille Zéro Déchet que j’ai feuilleté et qui m’a l’air vraiment sympathique et bien foutu. Belle journée à toi, à bientôt 😉

      J'aime

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire qui me touche beaucoup. J’essaye de rester moi-même et d’écrire dans une optique très « là où le vent me portera » 😉 Belle journée à toi !

      J'aime

  10. Merci pour cette sélection, certains conseils sont tirés pas les cheveux.

    Celle là, c’est ma préférée : Il faut remuer la salade avec ses mains nues. Je n’ai tjs pas compris pourquoi mais sic ‘est pour éviter de faire la vaisselle et de consommer de l’eau, alors dans ce cas autant manger la salade directement sur l’étal du primeur. Voir dans le champs. Ahaha

    J’ai bien ris,merci.

    J'aime

    1. Bonjour Aurore, merci pour ton commentaire, qui m’a bien fait rire lui aussi 😀 C’est ce qui m’a le plus gêné dans ses conseils: certains manquent clairement de réalisme (il ne faut néanmoins pas jeter aux oubliettes ceux qui sont bons). Belle journée à toi

      J'aime

  11. Ahaha ton article m’a bien fait rire! Je me demandais si j’étais la seule à penser ça. Son livre est super mal écrit. Je n’ai pas pu le finir tellement je le trouvais mauvais. Et effectivement il y a des propositions un peu bizarres. Mais bon, je me dis qu’on ne pas pas la blâmer grâce elle, le mouvement zéro déchet a pris d’ampleur… et pour ça, je ne peux rien dire. Elle essayait d’agir à son échelle avec ses propres moyens et des astuces super cheloues. 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Alice, merci pour ton gentil commentaire 😀 Ravie de t’avoir fait sourire avec mes bêtises ! Je suis d’accord, et j’espère avoir pu communiquer le fait que je respectais l’auteure malgré tout. Elle en fait déjà plus que la plupart des gens et grâce à elle, cette très belle cause gagne du terrain. Après, ça n’empêche pas la critique et j’espère avoir fait dans le constructif ^^ Belle journée à toi !

      J'aime

  12. Je crois bien que c’est la premiere fois que je tombe sur ton blog et je suis conquise. J’adore ton style d’ecriture !! Merci d’avoir fait ce petit « résumé » du livre de bea johnson, grace a toi je vais eviter de gaspiller mes sous sous.

    J'aime

    1. Bonjour Annabelle, un grand merci pour ton commentaire, il me fait chaud au cœur ! Il y a plein d’autres livres bien plus sympa (cela dit je ne crache pas dans la soupe, le bouquin de Béa Johnson n’est pas inintéressant non plus), genre « Famille Zero Déchet » que j’ai juste feuilleté mais qui m’a l’air vraiment chouette 🙂 Belle journée à toi !

      J'aime

  13. Et voilà, je pleure de rire ! Non mais effectivement, il y a des choses très étranges dedans quand même… (Et puis touiller la salade à la main ok, mais quid de la quantité d’eau savonneuse qu’on va utiliser pour se débarrasser du balsamique sur et sous les ongles ? Enfin je sais pas mais ça ne me parait pas très au point tout ça…)

    Bon week-end ! 😀

    J'aime

    1. Bonjour, merci beaucoup pour ton commentaire. Je suis entièrement d’accord avec toi: certains de ses conseils sont complètement en dehors des réalités ! Je me suis demandée plus d’une fois si j’avais bien lu 😉 Ravie de t’avoir fait rire en tout cas. Très bon week-end à toi 😀

      J'aime

  14. Je comprends mieux le WTF de ce livre.
    En quoi les lunettes de myopes polluent ?
    Pourquoi mélanger sa salade à la main ? On économise aussi sur la crème pour les mains !?
    Je préfère également les livres en papier et en achetant d’occasion ou allant à la bibliothèque on réduit son empreinte écologique.

    PS : J’ai gagné ?

    J'aime

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire ! Les lunettes seraient justement la solution la moins polluante juste derrière le laser. Mais vu que Béa Johnson fustige le fait de posséder des objets inutiles, pour elle, une deuxième paire de lunettes n’a pas lieu d’être. Et puis, tu comprends, ça finit à la déchetterie tout ça tout ça (elle ne mentionne pas les nombreux organismes de recyclages d’anciennes lunettes)…Je suis d’accord avec toi et je rajouterais même qu’aller à la bibliothèque permet d’avoir de bons conseils et de rencontrer des gens. Malheureusement, le concours n’est pas encore ouvert 😉 Il faudra être le/la plus rapide à poster un commentaire sur mon prochain article ! A bientôt et belle journée à toi !

      J'aime

  15. Coucou ton article m’a fait tellement rire ! Ce livre est mis sur un tel pied d’estrade alors que franchement je trouve qu’il est vraiment moyen. Je l’ai rapidement reposé en le feuilleté en boutique la semaine dernière.

    Les mycoses vaginales et le yaourt m’ont achevé ! Du coup j’ai rajouté ton article à celui qui paraîtra demain sur mon blog : un petit tour de la Blogo spécial Lifestyle et Humeur, plus humeur d’ailleurs 🙂

    En tout cas, merci pour ce moment de détente.
    Passe une bonne semaine.

    J'aime

    1. Bonjour Virginie, un grand merci pour ton commentaire 🙂 Je suis entièrement d’accord, tout le foin qui est fait autour de ce livre est plutôt étonnant. Ravie de t’avoir apporté quelques sourires. Je viendrai faire un tour par chez toi aujourd’hui et te remercie pour la mise en avant. Excellente semaine et belle journée à toi 😉

      Aimé par 1 personne

  16. Ah, je vois que je ne suis pas la seule à avoir tiquer sur certaines choses. Le coup du carrelage coordonné aux poils du chien, j’avoue, j’ai bien ri. Mais alors, ce qui m’a fait le plus halluciné, c’est quand elle préconise d’acheter ses bouquins d’occasion (jusque-là, très bien), mais de le faire sur Amazon ! Franchement ?!
    Je ne dis pas que tous ses conseils sont à jeter, mais franchement, comme le dit ton titre, certains sont vraiment WTF !

    J'aime

    1. Bonjour Majaah, merci pour ton commentaire ! Effectivement, j’ai aussi beaucoup tiqué sur Amazon et j’y reviendrai dans la deuxième partie de mon article. QUID des bouquinistes et des petites libraires de quartier ? Du Bon coin ? Certains conseils sont excellents mais les autres…aller, on va dire qu’on passe un bon moment quand même 😀 Belle journée à toi !

      J'aime

  17. Merci pour ton article qui m’a bien fait rire, et qui change des habituels articles dithyrambiques sur Miss Jonhson! Comme toi je trouve que, globalement, elle prône le zéro déchet, mais sans souvent se soucier des conséquences écologiques (alors que pour moi c’est très lié, et je préfère acheter un truc écolo/non polluant/local plutôt qu’un gri-gri « zéro-déchet » qui ne l’est peut-être pas tant que ça!)

    J'aime

    1. Bonjour, un grand merci pour ton commentaire 🙂 Je suis à 100% d’accord avec toi, si le zéro-déchet s’écarte trop de l’écologie, je ne lui trouve plus vraiment de raison d’être, même si ce courant est essentiel dans la transition écologique qui s’amorce tout doucement. Belle journée à toi 🙂

      J'aime

  18. WHATTTTTTTTTTT ???? Moi qui n’étais pas fan à 100% du concept, je trouve que là ça dépasse les limites !
    PS : on sous estime les pratiquants du 0 déchets qui ont une sudation > aux autres ha ha ha !

    J'aime

  19. Oh mais j’adore cet article!! Et je m’abonne de ce pas à ton blog, ton style est un vrai coup de coeur!
    Oui j’ai acheté aussi ce livre mais l’ai abandonné au moment où elle propose de mettre la viande qu’on achète chez le boucher dans des bocaux. Je ne sais pas… l’idée de me balader avec 6 kilos de bocaux en verre, et de mettre de la viande dans des bocaux me rappelant furieusement mes cours d’anatomie… je n’étais pas prête! ;p

    J'aime

    1. Bonjour Estelle ! Merci beaucoup pour ton commentaire et ton abonnement, ça me touche 🙂 L’idée de mettre de la viande dans des bocaux n’est pas mauvaise, disons qu’il faut juste passer le cap du côté coeur de boeuf à disséquer. Après j’ai pense que les tups en verre seraient peut être mieux acceptés…Je ne sais pas, il faut que je creuse la question ^^ J’ai vraiment hâte de me procurer Famille Zéro Déchet, ce petit bouquin m’a l’air bien chouette ! C’est une excellente idée de le lire en famille, dans mon souvenir, il y a un passage très instructif sur comment expliquer ce choix de mode de vie aux enfants. J’avais trouvé que c’était hyper pédagogique. Comment ça tu ne veux pas mon fabuleux exemplaire ??? Je suis très déçue, en fait, personne n’en veux xD Très belle journée à toi !

      J'aime

  20. Ah ah juste génial ! Je n’ai pas lu le bouquin, pourtant je me sens très concernée par l »écologie (j’avais fait deux articles sur les écogestes faciles à reproduire chez soi, j’espère qu’ils sont moins incohérents que les siens ! :D). Pour le coup, celui de la Famille Zéro Déchet cité en premier commentaire m’attire bien plus.

    En ce qui concerne le four, elle parle bien de « pré »-chauffer, pas simplement chauffer (je l’avais cité cet éco-geste d’ailleurs)… Je ne sais pas comment fonctionne ton four donc je me garderai bien de juger mais le mien je l’allume au moment de mettre le gateau (ou autre) dedans, pas 10 minutes avant, et comme tous les trucs qu’on y met n’ont pas nécessairement besoin d’être saisis, ça fait économiser de la chaleur 9 fois sur 10 (la dixième, c’est quand je fais des cookies 🙂 ).

    Bon, il est prévu pour quand le tome 2 ? J’ai hâte maintenant ! 😀

    J'aime

    1. Bonjour Fanny, merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Je vais de ce pas aller consulter tes articles sur les écogestes ! Merci de m’avoir éclairée sur le principe du four, mais du coup tu t’y prends comment pour les temps de cuisson ? Tu adaptes un peu ou alors tu surveilles régulièrement ? Je n’y avais pas songé sous cet angle. Autre astuce en hiver, on laisse le four entrouvert pour profiter du gain de chaleur. Le tome 2 est disponible depuis hier 😉 Belle journée à toi !

      J'aime

  21. J’avoue ne pas avoir pu le lire jusqu’au bout car je l’avais emprunté à la bibliothèque. Je n’ai pas pris au pied de la lettre tous ses conseils, mais j’ai trouvé que c’était inspirant, ça donnait des idées. Mon mode de vie n’est pas 100% compatible. Cela me demanderait de faire tout le temps tout moi-même car le fromage végane à la coupe ou le lait végétal à récupérer dans une bouteille en verre ça n’existe pas encore (j’en fais parfois moi-même du coup). Du coup, je ne me souviens pas ou je n’ai pas lu tous les exemples que tu cites. Pour remplacer le coton tige, l’oriculi c’est très bien. 😉 En tous cas, j’ai trouvé cet article très drôle et rafraîchissant (bon, ça n’a pas trop de sens comme ça, mais vous voyez peut-être un peu l’idée).

    J'aime

    1. Bonjour, un grand merci pour ton commentaire 🙂 Je vois tout à fait l’idée et ton compliment me fait vraiment plaisir 😛 Je reste incertaine pour l’histoire de l’auriculaire, perso j’ai une cavité auditive incurvée avec grosse tendance aux bouchons (oui, je sais je suis mal foutue ^^) et je ne suis pas convaincue que c’est la solution à mon problème (mais je peux me tromper, j’essaierai tiens !). Je suis tout à fait d’accord avec toi, le livre reste inspirant et donne envie de se casser la tête pour trouver des solutions. Le zéro déchet est une pratique d’avenir qui gagne à se démocratiser ! Belle journée à toi et bon week-end !

      J'aime

      1. L’oriculi est un petit accessoire en bois qui permet de « racler » la cire. On dirait une mini-pelle en fait. Je faisais tout le temps des bouchons avec les cotons tige… Depuis que j’utilise ça, plus aucun soucis !

        J'aime

      2. Alors là je débarque !!! Mais c’est fabuleux, il y a donc une vraie alternative aux cotons-tiges (je commençais à désespérer un peu ^^), du coup, j’ai l’air d’une gourdasse mal informée xD Pas grave, merci beaucoup pour le tuyau, je vais me renseigner pour acquérir cette petite pelle ! Rahh, je suis contente, tu as ensoleillé mon après-midi ! (Oui, en ce moment, il ne me faut pas grand chose)

        J'aime

  22. Ah mais j’étais passée à côté de cet article! J’ai failli mourir de rire. J’adore toujours autant ton style. Si l’exemplaire n’est toujours pas offert je le veux bien par curiosité. Mais attention, je pourrais le jeter ou le recycler! Apres l’avoir lu bien sûr. As tu lu famille zéro déchets du coup? Emprunter les livres à la Bibli c’est pas mal comme zéro déchet aussi! En plus ça emploie des gens 😀 — merde je savais pas qu’elle était française à la base. Apres les bouquins (de base) américains…no comment c’est écrit avec le pied (compréhensible) et traduit avec le genou (incompréhensible –il faut traduire aussi mal qu’en version originale pour respecter le style? Pour cette raison je lis (et regarde car c’est pareil pour la télé) en VO. Par contre j’ai une règle: au bout de 50 pages tout le contenu de l’ouvrage à deja été resumé, pas la peine de lire la suite. Les (mauvais) ouvrages américains sont de vraies pâtes à crêpe: ultra-délayés! Les éditeurs doivent être payés à la page…

    J'aime

    1. Un très grand merci pour cet adorable commentaire, ça me touche 🙂 Malheureusement, le livre est déjà parti en Angleterre chez Mélodie de Tea Bees Trip (qui ne l’a pas aimé non plus 😛 ), peut-être acceptera t-elle de te le renvoyer ? Je n’ai pas lu la famille Zéro-Déchet mais j’avoue qu’il m’intéresse grandement. Je l’avais feuilleté chez ma mère à l’époque, qui l’avait emprunté à la bibliothèque, mais je n’ai toujours pas passé le cap. On ne m’en a dit que du bien en tout cas !
      Concernant la qualité de l’ouvrage de madame Johnson, je t’avoue que j’ai maintes et maintes fois retourné le problème dans ma tête 😉 Est-ce que l’original est aussi mauvais que la traduction ?? Pourquoi tant de haine, dites moi 😆 J’ai lancé mon plus beau regard perplexe une bonne centaine de fois à ce bouquin quant à son statut de best seller…J’ai trouvé la lecture ennuyante à mourir…Mais je crois que tu n’as pas tort, les éditeurs doivent signer des contrats pour tel nombre de pages et après c’est « demerden Sie sich », comme on dit par chez moi. Où est l’intérêt si le bouquin est mauvais ? Ils vendent plus cher parce que le livre est plus gros ?? Je m’interroge.
      Je laisse le bénéfice du doute à Béa Johnson, parce que quand je vois le massacre télévisuel qu’est le doublage en français, je pense que ça doit aussi se vérifier pour les bouquins. Pas plus tard qu’hier soir, dans un épisode de Modern Family (qui est très drôle en VO d’ailleurs), « Emotionally constipated » a été traduit par « émotionnellement anal ». Hummm…Non ? Il faut que je me lance et que je tente les ouvrages en VO. C’est bête mais je fais un vieux complexe d’infériorité !

      J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s