Quotidien Green

Une collec’ de bocaux en verre gratuite ? Fastoche

Tu meurs d’envie d’une vie plus simple, mais tu ne sais pas où commencer ? N’hésite plus mon bichon – abonnes-toi à mon super mini-cours gratuit en cliquant sur l’image ci-dessous 🙂

Blog freebie


Bonjour, Bonjour ami(e)s lecteurs et lectrices, j’espère que tout va bien pour vous en cette très chaude fin de semaine. Eh oui, le soleil a fini par pointer le bout de son nez dans nos contrées frigorifiques du Nord-Est de la France, à mon plus grand désarroi.

Avant que vous ne me croyiez totalement frappadingue, je tiens à vous rassurer immédiatement : j’aime le soleil. C’est bon pour le corps et pour le moral, même si j’en profite à l’ombre chaque année (la faute à ma peau de couleur « transparente », vous savez la nuance juste en dessous de « cachet d’aspirine » – oui oui, ça existe ! 😉 ). Mais la chaleur…J’en souffre vraiment ! Comme nous sommes dans les terres (ça fait très châtelain de dire ça, vous ne trouvez pas ? « Chérie, ne m’attends pas pour déjeuner, je vais chasser dans les terres » 😀 ), il n’y a quasiment jamais d’air…Le résultat ne se fait pas attendre : j’enfle tel un bonhomme Michelin en moins de deux, à tel point qu’il faudrait me trancher les doigts pour récupérer mes bagues et que mes vêtements sont littéralement imprimés sur ma peau quand je rentre le soir. Ceci est un appel au secours : si quelqu’un a un remède naturel contre la rétention d’eau, je suis carrément preneuse et la personne en question aura ma reconnaissance éternelle (croyez-moi, ça vaut de l’or).

Bref, petit article court aujourd’hui (mais oui, tout est possible, TOUT ! 😀 ) sur un sujet qui paraitra relever du simple bon sens, mais qui, je vous l’assure, n’a pas été assimilé par beauuuucoup de monde.

Le premier argument que l’on m’oppose quand je dis que j’achète en vrac ou que je n’utilise presque plus que des bocaux en verre (pour conserver les restes au frigo par exemple), c’est « oui mais c’est quand même super cher ». Je suis d’accord sur le principe, certaines marques se lâchent un peu sur les tarifs…C’est un vrai investissement, surtout si on projette d’en acheter une dizaine.

Le but de mon article du jour n’est pas de vous convaincre de péter le budget bocaux, mais plutôt de vous faire prendre conscience que vous en êtes littéralement entourés, de différentes tailles et contenances, et qui sont, en plus, totalement gratuits. Mais de quoiiiiii elle parle ? ça y est, elle vu la vierge, la pauvre ! Non, non, pas de religiosité ici messieurs, dames ! Je ne vous dis que la vérité vraie 😉

Flageolets01
Regardez-moi ces beaux bocaux de fayots qui n’attendent plus que vous !

Je veux bien sûr parler des bocaux alimentaires que vous achetez déjà lors de vos courses pardi ! Bocaux de cornichons, de concentré de tomate, de mayonnaise, de plats préparés (en général, ce sont les « plats de régions » type coq au vin, cassoulet…), de légumes, d’antipasti et j’en passe et des meilleures ! Ces contenants sont très facilement réutilisables ! Il suffit de vider ou de composter les résidus alimentaires (feuilles de laurier, grains de poivre…), un petit tour au lave-vaisselle et l’affaire est réglée. Vos bocaux en sortent nickels et sont prêts à l’utilisation.

Depuis quelques temps, avec mon cher et tendre, nous avons conjointement pris la décision de nous calmer sur le plastoc. La vraie prise de conscience a eu lieu quand il m’a parlé d’un article qu’il avait lu, pointant le fait que le plastique des contenants s’infiltrait dans les aliments et modifiait leur structure. Cela aurait, à terme, de très graves conséquences sur notre organisme et comme je n’ai pas vraiment envie de tomber gravement malade, j’ai décidé de faire gaffe.

J’ai trouvé un article intéressant sur http://www.natura-sciences.com/sante/plastiques-toxicite-sante787.html qui liste les catégories de plastique a priori « sûres » (qui sont pour info, les 2, 4 et 5 – à repérer dans le petit triangle fléché présent sur chaque objet fabriqué dans ladite matière). Si, comme moi, tu viens d’expérimenter une véritable frénésie de vérification des objets qui t’entourent, ne te sens pas seul(e) 😉

Je me méfie quand même, avec tous les scandales qui ont eu lieu ces dernières années avec des trucs du style « on vous assure que vous ne risquez rien » et « ah ben merde, on s’est trompés ! Vous allez mourir dans d’atroces souffrances » dix ans plus tard, je préfère ne pas prendre de risques inutiles. Je vais donc progressivement remplacer tout mon « parc plastique ». Pour info, le verre est un matériau inerte, tout comme la porcelaine et l’inox. Ce sont donc des matières à privilégier si vous faites réchauffer quelque chose. Vous trouverez un autre article assez instructif par-là : http://www.lasantedanslassiette.com/dans-l-assiette/cuisine-saine/plastiques-alimentaires.html

20170616_055407
Bocaux colonisant actuellement mon réfrigérateur: les pickles du moment (coucou Octave et Gustave – dont le niveau a déjà méchamment diminué), graisse de canard et demi-citron

Que ce soit dit tout de suite, je ne prétends pas que votre collection se fera en un jour. Mais vous savez quoi ? Soyez sans crainte braves gens, Rome n’en a pas été capable non plus 😛 Je suis même sûre que vous serez étonnés de voir à quel point ça va vite !

Certains m’opposeront le fait que les bocaux ne sont pas « jolis » ou n’ont pas tous la même taille, ça ne rend pas bien sur le plan de travail PATATI PATATA, mais moi je leur réponds que personne ne nous oblige à vivre dans un catalogue IKEA ! C’est la vrai vie les copains, celle où le bordel, le fun et l’incertitude règnent 😉

Si vous tenez vraiment à ce que vos bocaux soient tout beaux et immaculés, que c’est une question de vie ou de mort, pourquoi ne pas faire un petit tour dans les vides-greniers, les brocantes ou encore sur le Bon Coin ? On trouve des lots entiers pour une véritable misère ! Achetez d’occasion sera toujours plus respectueux de l’environnement (à condition que vous ne fassiez pas 600KM pour 3 bocaux, je vous l’accorde) que d’acheter quelque chose de neuf (dont la production a un coût écologique et pour peu que ça soit fabriqué à l’autre bout du monde, un empreinte carbone élevée).

D’autres me diront, absolument catastrophés, « Mais ça casse ! » « Et si je me tranche la jugulaire avec un bout de verre ? »…Euh…Ben…étant d’ordinaire plutôt maladroite, je n’en ai pas encore cassé un seul…Cela dit, je crois en vous les ami(e)s, je sais que le cas échéant, vous saurez manier la pelle et la balayette (ou l’aspirateur) comme personne ! Je crois que le monde sera capable de survivre à un méchant bocal cassé 🙂

20170616_091342
Ma collection actuelle – il y en a pour tous les goûts !

Après, qu’on se le dise, si vous voulez des bocaux rutilants, qui n’ont jamais servi et qui en plus, ne coûtent pas cher, je ne peux absolument rien pour vous parce c’est officiel, vous êtes des gros chiants 😛

Plus sérieusement, pourquoi acheter ce qui est gratuit et à portée de main ? Quand je parle de cette alternative à certain(e)s, beaucoup se sentent tout bêtes de ne pas y avoir pensé avant (il n’y a aucune honte à avoir, je n’y avais pas songé non plus jusqu’à très récemment).

Je vous avoue que ces réactions ont déclenché chez moi une véritable réflexion philosophique sur la société actuelle, qui, je trouve, marche vraiment sur la tête. Nous sommes tellement conditionné(e)s à sortir la carte bancaire quand on a besoin (ou envie) de quelque chose, que nous ne voyons même plus ce qui est gratuit à nos pieds. Apprendre à réfléchir à toutes les solutions avant d’acheter doit être systématique quand on se dirige vers un mode de vie plus écologique. Les 5 questions ci-dessous peuvent vous aider dans tous vos processus d’achat, n’hésitez pas à vous les poser :

  1. Ais-je vraiment besoin de ça ?
  2. Est-ce que je n’ai pas déjà quelque chose de similaire qui pourrait « faire le job » ?
  3. Ais-je exploré toutes les autres options ?
  4. Existe-t-il un moyen de substitution gratuit ?
  5. Y-aurait-il une solution sur le marché de l’occasion ?

En bref, le verre est meilleur pour votre santé, dure indéniablement plus longtemps que les contenants en plastique, et comble du bonheur : vous pouvez vous constituer une belle collection sans débourser le moindre centime. Elle est pas belle la vie ? Moi je trouve que si, parce que plus j’avance, plus je me rends compte qu’il y a beaucoup plus de solutions que de problèmes !

Eh Eh, vous avez vu ce bel article tout court, juste comme il faut ? Je sais, je m’améliore, c’est indéniable 😀 Oui, mes chevilles vont très bien, merci !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un excellent week-end 🙂 Je vous encourage à profiter du soleil – ce que je ne vais pas faire – mon corps me hurlant « BATTERIE FAIBLE » depuis plusieurs semaines, je vais mettre les deux prochains jours à profit pour hiberner et tenter de requinquer cette fichue enveloppe corporelle qui menace chaque jour un peu plus de foutre le camp.

Des bisous ! A la semaine prochaine, dans la joie et la bonne humeur !

7 réflexions au sujet de “Une collec’ de bocaux en verre gratuite ? Fastoche”

  1. Bonjour,
    Une question aussi avant d’acheter :
    Est-ce que cela me fait vraiment plaisir d’acheter cet objet ?
    L’homme de ma vie me demande si les questions avant les achats s’imposent aussi aux fringues, chaussures, sacs…
    Pour moi, c’est moins les sacs.
    Bises

    J'aime

    1. Salut Guylaine, merci pour ton commentaire :)Je crois que ce raisonnement s’applique à tout ce qu’on veut. Personnellement, je n’ai pas acheté une seule fringue depuis plus d’un an !

      J'aime

  2. moi aussi j’ai des bocaux de toutes les tailles à la maison que j’utilise pour stocker tous mes plats. J’utilise aussi les bouteilles en verre (style bouteille de whisky) pour stocker les lentilles.

    J'aime

    1. Hello, merci pour ton commentaire ! 🙂 Ce qui est vraiment chouette, c’est que les différents bocaux que l’on récupère nous offrent une vraie palette de contenances différentes !

      J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s