Cuisine

Les fruits et légumes de juin – Deuxième partie

Salut la compagnie ! J’espère que tout le monde se porte bien après ce petit week-end prolongé (qui commence à révéler une forme d’addiction collective aux jours fériés). Comme chaque année, à l’euphorie de mai (mois fabuleux où tout le monde se plaint dans la joie « comment-ça-on-doit-travailler-5-jours-la-semaine-prochaine ») succède la dépression de juin où tu te rends compte que tout cela n’était qu’un doux rêve et que c’est reparti pour les cruelles et beaucoup trop longues semaines de + 1 jour.

Dans la catégorie je pète ma life, je ne porte pas de t-shirt « j’ai survécu au baptême » mais le cœur y est 🙂 Cela dit, on a passé un chouette moment en famille, on a bien mangé, on a bien bu. On a tous solidairement fait face à la messe et au prêtre assez effrayant et autoritaire qui a baptisé la petite dernière (et qui avait visiblement un problème avec « les juifs et les païens » …Mmm… Oui, oui, oui, très bien mon père, on boit un peu de vin de messe ? On se détend ?). Tout cela entrecoupé de vannes graveleuses du tonton sur le « cierge pascal » (dois-je expliquer ? non, je le crains 😛 ) et des grands moments de solitude de Ludo qui, bien que non-croyant, a été pratiquement menacé avec un nerf de bœuf quand il a tenté de se soustraire à la pratique du signe de croix sur pauvre filleule, qui ne comprenait pas bien ce qui se passait (esprit d’ouverture de l’église catholique bonjour !).

On a fini la journée sous un arbre, à 4 copains, à refaire le monde en buvant des bières et en écoutant de la musique. Il faisait bon. Comme a parfaitement bien résumé mon cher et tendre « on vit pour des moments comme celui-là ». Quelques heures fugaces dont on se souviendra !

Mais c’est là qu’on se rend compte qu’on a plus 20 ans…On a fini par rentrer titubants et joyeux – dans nos fantasmes les plus fous, il était 4h du matin – mais il était en réalité…23h30. Hilarité générale dans le public. C’est comme ça, on est officiellement trop vieux pour ces conneries 😀

Bon, je sais trêve de plaisanteries : la suite, la suite, la suite ! Je repars tout de suite dans mon tour d’horizon des fruits et légumes du mois de juin. Que la fête (re)commence les enfants !

2

La Fève : top en salade et en accompagnement juste cuite à l’eau ou sautée au beurre. Bizarrement, c’est un légume qui n’est pas trop entré dans les mœurs chez nous. C’est comme quand on se croise avec des compatriotes du sud de la France, on se regarde, on hausse les épaules et on chacun retourne de son côté 😛 Mais non, je plaisante, on vous aime bien amis Sudistes 😉 Je suis sure qu’on peut en faire une très bonne purée ou l’intégrer dans une soupe aux légumes. Il faut juste passer le cap de « je mets ces satanées fèves dans mon panier ».

La Fraise : cette année, ça ne m’a pas l’air d’être la folie furieuse pour ce fruit en France. J’ai même entendu dire que certaines exploitations proches de chez moi avaient perdu pratiquement toute leur récolte à cause du froid. Je me méfie toujours des « on dit » mais il faut dire que ça a quand même caillé sévère jusqu’à mi-mai…Certains amis ont même eu peine à me croire quand je leur ai expliqué que j’ai dû dégivrer ma voiture jusqu’à fin avril. Eh oui les gars, ça caille par chez nous ! Tu habites le sud de la France et tu ne comprends pas ce que je dis (mais tu regardes Games of Thrones) ? Pour schématiser, chez moi, c’est Winterfell 😀 7 mois de pluie, 2 mois de froid glacial (en général, on se fait tacler dans la surface en mars-avril après avoir fait les malins experts en météo genre « mais non, il n’y aura pas d’hiver cette année »), 2 mois de grisaille et 1 mois de chaleur à crever (où tu supplies qu’il refasse froid très vite). Je sais, je vous vends du rêve. Vous avez envie de tout plaquer pour venir vivre en Lorraine, ne dites pas le contraire ! Revenons à nos moutons : les fraises, c’est NA-TURE. Si elles ne sont pas sucrées, c’est que 1) ce n’est pas la saison (et dans ce cas, vous êtes une très vilaine personne) ou 2) elles n’ont pas eu assez de soleil. Ludo ne jure que par les fraises crème-sucre. Mon cœur dit oui, mon cul dit non. Ces petites bombes de l’été sont aussi excellentes en smoothie ou en sorbet.

La Framboise : NA-TURE tout pareil. Vous l’avez peut-être compris au fil de mes post : je ne suis pas adepte des fruits trop transformés. Je trouve que trop de sophistication dénature le goût. J’aime les fruits, je pourrais en manger des tonnes. Mais pas en gâteaux, ni en mousses ou je ne sais quoi. En sorbet, à la rigueur.

Le Haricot vert : ma salade préférée de l’été et de loin ! Huile, vinaigre, échalote, haricots verts croquants et j’avoue tout ce que vous voulez ! 🙂 Ludo a fait un autre test assez étonnant avec des haricots du jardin congelés : il les a cuits, mixés et mélangés avec un peu de beurre. C’est le truc typique qu’on fait manger aux bébés mais qu’on ne pense plus à faire pour soi. Eh ben, c’est juste fabuleux. Je dirais qu’une petite pomme de terre ne serait pas de trop pour texturer un peu plus le truc…mais je trouve que c’est l’accompagnement auquel on ne pense pas. Le haricot est aussi excellent dans les sautés et dans les soupes de légumes.

Le Navet : ah le navet…Le légume pas sexy par excellence. « On mange quoi ? » « Du navet ». Ça sonne presque comme une punition. Essaye de dire « bouillie de navets » en étant glamour. C’est pas possible ! Je sais d’expérience qu’on ne se tourne pas d’instinct vers ce légume. Perso, le divorce était prononcé depuis de nombreuses années et pourtant, on s’est redonnés une chance…C’est beau l’amûûûr ! J’ai surtout la chance d’aimer deux choses plus que tout : manger et découvrir. Je n’ai jamais peur de me lancer et/ou de goûter. Je sais aussi que quand je n’aime pas quelque chose, ce n’est pas peine perdue. Je peux retenter ma chance plus tard et finalement accrocher. Mes conseils : n’hésitez pas à les acheter petits et à les glacer avec un peu de beurre (ou beaucoup, si comme Ludo, vous voulez boucher les artères de votre conjoint(e) 😉 ) et de sucre. Le navet est aussi excellent en purée, cuit à l’eau ou à la vapeur, en faux gratin dauphinois et plus étonnant, râpé en salade. N’hésite pas à les acheter avec les fanes, que vous pourrez décliner en soupe, salade, gratins et j’en passe.

Le Petit pois : immanquablement des souvenirs reviennent ! Je me rappelle des après-midis à squatter dans le jardin des grands-parents d’une copine durant lesquels on s’enfilait des kilotonnes de petits pois crus. Comme des bonbecs. Forcément, ça a un côté madeleine de Proust. Je suis très fan en purée, mais aussi en jardinière, cuits à la vapeur, dans les soupes, crus ou cuits en salade. Ne jetez pas les cosses, j’ai déniché une fabuleuse recette anti-gaspi par ici : http://www.lapetitecuisinedenat.com/2016/05/gaspacho-de-cosses-de-petit-pois-au-fromage-de-chevre.html Rien ne se perd, tout se transforme messieurs, dames 😛

Le Poivron : Youpi ! Petits farcis nous voilà ! Un très grand classique de l’été pour nous : poivrons, tomates, courgettes, champignons et pomme de terre du jardin farcis de viande avec THE sauce tomate maison. Un peu de riz et c’est le paradis. Excellent en compotée, cru ou cuit dans les salades (avec du vinaigre balsamique et de la feta, miam), dans les plats mijotés de l’été (ratatouille, sautés). Il parait que c’est très bon en dessert mais je n’ai jamais testé.

L’Oignon : ma dernière recette à base d’oignon, c’est une pissaladière. Mon beau-frère a eu la gentillesse de dire très sincèrement « sans les anchois et les olives, ça serait énorme » Hin Hin Hin. Dis le que tu as envie d’une tarte à l’oignon 😀 En tarte donc, pour les gros gourmands et les enfants (le côté sucré fait toujours fureur), en confit, farci, cru dans les salades. Attention à bien choisir votre variété. Le Roscoff est plus sucré, le Cevennes est tout doux, le grelot est bien pour les sauces ou les pickles, l’oignon rouge est piquant et l’oignon jaune va avec tout.

Le Radis : Je ne sais pas si je vous ai déjà dit, mais la dernière marotte de mon homme, ce sont les pickles. Si vous vous rendez compte que je ne donne plus de nouvelles, c’est qu’il m’a probablement tronçonnée et mise en bocaux avec du vinaigre 😉 Blagues mises à part, les pickles, c’est carrément cool. Ça relève les salades, c’est idéal en apéro et en condiment. Et c’est d’une simplicité enfantine à faire. La dernière recette en date, c’était radis, poivre rose, baies de coriandre, vinaigre, sucre. Il suffit de faire des essais et d’adapter les quantités. Les radis passent très bien natures à l’apéritif (ou avec du beurre et du sel si vous êtes de grands fous), en salade mais aussi dans les plats chauds mijotés.

La Tomate : je ne le dirais jamais assez : profitez-en ! En salade, directement dans les plats, rôties au four, farcies, en sauce. Chose utile à savoir : la tomate se conserve très bien au congélateur si vous projetez de faire des sauces en plein hiver (ou de les jeter à un meeting à un meeting du Front National, c’est vous qui voyez)

3

L’Asperge : Allez-y à fond les enfants, c’est bientôt la fin !! Je n’ai pas pour autant concrétisé mon projet d’asperges crues marinées aux agrumes – c’est sur ma to-do-list comme une ribambelle d’autres choses. Cuites dans une casserole à asperges (que votre maman s’est empressée de vous offrir après que vous lui ayez conseillé de visiter le fabuleux blog de Manon Woodstock, bien sûr 🙂 ) Une mayo maison ou une vinaigrette et en avant la musique !

La Blette : je sais que ce légume est un peu vieillot et qu’il a traumatisé des générations entières, mais moi j’adore. Les feuilles et les cotes sont délicieuses sautées avec de la cannelle et des raisins (on en met souvent dans les fajitas). Elles font merveille dans des cannellonis avec du chèvre frais. C’est le légume idéal pour faire une farce végétarienne. Et il paraitrait que c’est bon en sucré. Je n’ai pas encore poussé l’extrémité jusque là…

Le Chou-fleur : je crois vous avoir déjà mentionné le fait que le chou-fleur c’est mon number one, mon « chou-chou »……*Silence gêné dans la salle* Ah ah ah quelle comique cette Manon 😀 J’ai eu ce week-end l’occasion d’expérimenter une manière de le déguster que je pratique peu : cru. En petites sommités avec un éventail de sauces, ça vous fait l’apéro, qui plus est en grande quantité. Je dois aussi tester le taboulé de chou-fleur dont je viens de trouver une recette toute simple par ici : http://www.lornitegave.fr/2014/10/taboule-de-chou-fleur-la-recette-vegan.html, il semblerait que ça soit très frais et croquant. Sinon, que du classique : en gratin, en soupe (avec de la truite fumée) et trop trop trop bon, juste cuit à l’eau ou à la vapeur, une petite vinaigrette et vous êtes le roi du pétrole (Mmmm pas très écolo tout ça…disons plutôt le roi de l’éolienne !).

Le Chou rave : *soupir* je n’ai toujours pas trouvé la force d’affronter ce qui porte maintenant le nom de « dossier chou-rave » dans les méandres de mon cerveau en ébullition permanente. Je jure que la prochaine fois que j’en vois un, je l’adopte ! Je me sens tellement vide depuis que Willy le chou est sorti de ma vie 😦 C’est décidé, cette semaine, Octave le chou-rave entre dans ma vie !

La Courgette : alors je ne sais pas pour vous, mais moi, c’est LE légume qui me gonfle vraiment vite. Tu es content quand tu manges les premières courgettes de l’année. Voilà voilà. Le souci, c’est que c’est un tel chiendent dans le jardin de mes beaux-parents qu’on revient immanquablement avec quelques spécimens chaque week-end. Alors il faut ruser. Trouver plein de recettes. Il y a la soupe très classique au fromage frais, le gratin, les courgettes justes sautées à la poêle (avec un peu de basilic frais), la ratatouille. J’ai tenté le gaspacho l’année dernière (avec oignons, olives noires et pain de mie vinaigré), ça a vraiment beaucoup plu mais il faut que j’améliore la recette. La courgette crue mixée à un côté acre qui ne me plait pas du tout. Elles passent aussi très bien en salade (perso, je fais des lamelles avec un économe) ou farcies (garniture végétarienne ou non). Il y a d’ailleurs une déclinaison cajun qui me fait de l’œil sur le super blog de Cuisine Métisse : http://www.cuisinemetisse.com/plats/legumes/courgettes-farcies-au-riz-cajun-et-poivron-rouge/ Frites en beignets, ses fleurs sont délicieuses.

L’Epinard : j’ai une fulgurance !!! (Oui ça m’arrive de temps à autre 😀 ) Est-ce que vous ne pensez pas que ça peut juste carrément fonctionner si on blanchit une feuille d’épinard et qu’on l’enroule autour d’une farce chèvre – raisins secs ? Je dis oui, je dis banco les amis ! Je teste la recette dès vendredi. Super en salade, sauté et dans les sandwichs.

Le Fenouil : notre copain le fenouil est, à peu de choses près, à ranger dans la même catégorie que son ami le navet. Ça ne fait pas rêver. Non, croquer dans un quartier de ce légume anisé ne nous transporte pas aux Bahamas en un clin d’oeil, mais il y a vraiment plein de manières de le sublimer : en soupe et en gratin, son goût se fait beaucoup plus subtil. Soyons fou, passez-le au grill ! Faites-moi braisez tout ça ! Parsemez quelques quartiers dans une salade verte pour mettre du pep’s. Mangé cru en fin de repas, il vous assurera une digestion tranquille (ça fait un peu pub pour maison de retraite, mais ce n’est que la stricte vérité 😉 ).

La Laitue : Il faut absolument l’essayer en soupe, pour changer. Il y a une recette fastoche par ici : https://www.papillesetpupilles.fr/2008/03/veloute-de-laitue.html/ C’est vraiment surprenant et c’est une bonne manière de régler son compte à la pauvre batavia toute flapie qui traîne au fond du bac à légumes et qui crie à l’aide. Il nous arrive aussi d’utiliser la laitue dans une salade de légumineuses ou dans un taboulé en la hachant très fine. Et sinon…ben…vous vous faites une petite salade hein 😉 Faut pas sortir de Saint-Cyr !

Le Melon : le fruit de l’été par excellence, qui se mange en entrée, en plat et en dessert. Avec du jambon, ou des fleurs de ciboulette pour nos amis végétariens, il ira aussi à merveille en billes dans votre eau pétillante.

La Pomme de terre : c’est le légume couteau-suisse par excellence : purée, soupe, chips, frites, à l’eau, à la vapeur, farcie, en gratin, rôties et j’en passe. Non, vraiment, il n’y a rien d’autre à dire: « avec la patate, c’est l’éclate ! » (je précise aux odieuses personnes mi fouines – mi conseillers marketing qui sont ici que ce slogan est COPYRIGHT !! 😛 )

La Rhubarbe : j’ai testé en compote et franchement, c’est hyper simple et très bon. J’ai piqué la recette par ici : https://www.papillesetpupilles.fr/2015/05/compote-a-la-rhubarbe-et-gingembre.html/ sauf que j’ai ajouté du gingembre frais à la fin. Une petite bombe. Il faut toujours que j’essaye de la cuisiner en salé avec une recette style tajine. Le grand classique reste la tarte, c’est indémodable et on en redemande 🙂

Et vous mes petits loups, avez-vous une recette top secrète que vous voulez partager avec la grande communauté des amis de Manon Woodstock (hum hum, ça fait un peu secte non ?) J’attends vos commentaires avec grande impatience.

En fin de semaine dernière, j’ai beaucoup réfléchi à la longueur de mes articles. J’ai pris conscience que certains sont surement trop lourds. Mais j’ai aussi réalisé que je n’y pouvais rien car ils sortent de moi comme ça 😉 J’ai commencé ce blog en étant authentique et je ne crois pas avoir envie d’arrêter ou de changer pour plaire au plus grand nombre. J’ai envie de trouver une solution sans me brider pour autant.

J’ai aussi le retour de plusieurs personnes qui font des pauses dans mes articles. Qui commencent à lire un morceau, et qui finissent le reste plus tard. Et vous savez quoi ? En fait, ça me va tout à fait.

Je pense que je vais quand-même encore diviser la taille de la partie fruits et légumes de saison. Que pensez-vous d’un débriefing hebdomadaire, plus petit mais tout au long du mois ? Je dois encore potasser sur la forme que je vais donner à tout ça. Mon blog évolue en même temps que moi, en même temps que vous.

Dans tous les cas, je vous retrouve bientôt pour une petite dissertation sur le jardinage en appartement. Des bisous et à tout vite !

6 réflexions au sujet de “Les fruits et légumes de juin – Deuxième partie”

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 Je n’ai jamais essayé non plus…avec de la pomme de terre, ça doit atténuer un peu le goût terreux. Quelques fines herbes et le tour est joué !

      J'aime

  1. Rhubarbe et gingembre? Faut que je teste ça!
    Tu as raison de rester comme tu es! Et d’adapter le blog tes envies.

    J’adore comment tu décris la Lorraine… Ca donne envie, grave. Je vais effectivement tout plaquer pour venir y vivre… J’ai toujours été Team Stark de toute façon ^^

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire Sarah ! J’étais super sceptique sur l’association mais ça fonctionne très bien ! Tu me diras ce que tu en penses 🙂 Je ne crache pas dans la soupe, il y a de très beaux coins en Lorraine…mais aussi de très très moches et la météo est…capricieuse 😛 Genre ce matin on a eu 10 degrés ça a calmé tout le monde !

      J'aime

      1. Je vais tester mais par chez nous, la rhubarbe c’est fini :/, je vais regarder chez le Mâle si j’en trouve.
        Aha, nous c’était 13°C et en bon parigots, les doudounes sont ressorties pour certains 😛

        J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s