Bonjour Bonjour les ptits loups (et les grands hein, pas de racisme chez moi !), j’espère de tout cœur que vous pétez le feu autant que moi en cette journée ensoleillée ! Le beau temps est revenu en compagnie de ma bonne humeur (dieu merci – tout rapport avec le week-end approchant n’est peu être pas totalement fortuit…). J’ai même réalisé une chose importante ce matin : si je flirte constamment avec le burn out ces derniers temps, je suis aussi dans une super dynamique et je déplace des montagnes !

J’ai commencé la méditation hier, comme solennellement promis à moi-même, et ça m’a fait un bien fou. Quel formidable moyen de recharger les batteries et de prendre un peu de temps pour soi ! 10 petites minutes ont suffi pour que je sois dans un total état second (et pour que Ludo ait l’idée de préparer une soupe « fonds de placards » 100% légumes qui avait le goût étonnant de…cassoulet XD – j’ai commenté sa recette en imitant Christian Constant, je l’ai sacré chef vegan de l’année – Bref, c’est parti en vrille, comme souvent avec nous deux 😀 ).

Mais oui, chers amis, j’entends vos acclamations ! « UN ARTICLE, UN ARTICLE, UN ARTICLE !! » 🙂 Soyez sans craintes, c’est en train de cheminer dans un des derniers espaces inoccupés de mon cerveau en compote. Le petit précis de méditation arrive bientôt, quand j’aurais approfondi le principe.

Ne nous éloignons pas trop du fantastique thème du jour ! Je vous en avais déjà parlé et j’avais maintes et maintes fois annoncé un article sur le sujet : l’épicerie de vrac OUNI, qui a ouvert il y a maintenant quelques mois dans cette bonne vieille ville de Luxembourg.

20170413_172618

Qu’on se le dise, je m’excuse d’avance pour la qualité un peu pourrie des photos (appelons un chat un chat !). Mais je n’avais pas envie de gêner les personnes qui faisaient innocemment leurs courses à ce moment précis, genre « Poussez-vous !! Eh toi, là-bas, pousses toi un peu plus à gauche, tu me fais de l’ombre !! ». Non, définitivement non. J’ai déjà eu l’autorisation de prendre des photos, c’est déjà pas mal 😉 Ma demande a d’ailleurs eu l’air de totalement décontenancer le monsieur auquel j’ai eu affaire (très gentil au demeurant) qui m’a lancé un regard de panique absolue qui disait « un blog ? Mais de quoi elle me parle ? Non, vraiment, je ne comprends plus les jeunes ! J’suis trop vieux pour ces conneries Riggs ! » C’était assez drôle 😀

20170413_172630

Sauras-tu trouver le monsieur qui prends une position très improbable derrière les cagettes pour que je puisse faire une jolie photo ?

 

Qu’est-ce qu’une épicerie vrac, au juste ? C’est un endroit formidable où vous pouvez acheter tous vos consommables sans emballages ou presque, dans la quantité que vous voulez, et ainsi réduire votre empreinte écologique au maximum . Personnellement, je suis vraiment convaincue que le vrac, c’est l’avenir. Oui, je sais, c’est bien beau de tenir ce genre de discours sans expliquer pourquoi. Allons-y donc gaiement :

  • C’est un principe qui donne énormément de liberté et qui permet de repenser complètement notre manière de consommer : Vous avez besoin de 434 grammes de farine ? Vous pouvez acheter 434 grammes de farine. Il vous faut 200g de chocolat pour une recette ? Mais oui, grands fous ! Vous pouvez enfin acheter 200g de chocolat ! Fini les calculs dignes d’un ingénieur de la NASA à cause de ces cornichonnes de tablettes qui font toujours 180g (Vous avez remarqué vous aussi ???? je soupçonne d’ailleurs une entente cruelle entre les fabricants de chocolat et les gens particulièrement fourbes qui publient leurs recettes sur Marmiton), ou qui sont immanquablement vendues par 3 (alors qu’il ne vous en faut qu’une et que les tablettes individuelles ont mystérieusement disparu, surtout à la période de Noël). Ça nous oblige, en gros, à réfléchir à ce dont nous avons réellement besoin. C’est une vraie responsabilisation du consommateur. Et ça fait du bien !
  • Ce sont des magasins zéro-déchets ou presque ! Ils proposent en général à l’achat des sacs en tissu de différentes tailles, mais aussi tout un panel de contenants qui ne se jettent pas. Le grand principe du truc reste toutefois de ramener vos propres contenants. Parce que, soyons honnêtes avec nous-mêmes deux secondes : des contenants, on en a plein les maisons ! Des dizaines et des dizaines de sachets plastique qui dorment, de boîtes qui ne servent à rien, des bocaux en verres récupérables (que vous ne voyez peut-être même pas, mais n’ayez crainte, j’y reviendrai 😉 ) et j’en passe !
  • Les magasins de vrac sont en général Eco-friendly : beaucoup font leur possible pour vous proposer des aliments certifiés Bio, locaux ou fair-trade. Ils réduisent les circuits, travaillent avec des petits producteurs et participent ainsi au dynamisme des régions où vous résidez.
  • Ces épiceries vous permettent non seulement de faire un geste pour la planète, mais aussi d’économiser A FOND. Mais qu’est-ce qu’elle nous raconte encore cette bobo-hipster-gauchiste-écolo-de-mes-deux ? (et pan ! dans les dents !) Et bien, figurez-vous que s’il m’arrive parfois de raconter des conneries, ce n’est pas le cas ici. Pourquoi certains produits sont moins chers ? Parce qu’il n’y a pas d’emballage pardi ! (et je dis bien certains, parce qu’en voulant du bio et/ou du local, tout ne sera pas forcément cadeau – N’oubliez pas que la qualité a parfois un prix). Eh oui les enfants, tous ces fabuleux paquets de gâteaux, ces yaourts, ces tubes de sauce tomate coûtent une somme faramineuse en pub et en marketing ! Regardez enfin la réalité en face (je sais, ça va faire mal, mais bon c’est nécessaire !), VOUS PAYEZ CHER POUR DES HORREURS COMME « T’AS LE TUBE COCO ? COCO, T’AS LE TUBE !». Les emballages et tout ce qu’il y autour (campagnes pub, slogans, fabrication) coûtent des montagnes de sous et ça se répercute sur le prix que vous payez en supermarché. Vous effectuerez de grosses économies sur certains produits. J’ai calculé, par exemple, que je paye mon curcuma 3 fois moins cher chez OUNI qu’en grande surface. Ce n’est carrément pas négligeable sur tout un panier de courses !

20170413_172725

Maintenant que vous êtes de véritables experts des courses en vrac, parlons un peu d’OUNI. La boutique est située au 55 rue Glesener dans le quartier de la Gare à Luxembourg Ville. Vous pouvez visiter leur site internet ici : https://ouni.lu/en/ C’est en anglais, mais rien d’insurmontable ! Ils tiennent également un petit blog sympathique qui mérite d’être visité : https://ouni.lu/en/blog/

20170413_171713

En quelques mots rapides, OUNI est le tout premier magasin de vrac à ouvrir à Luxembourg et signifie « sans » en Luxembourgeois (comme ça, tout le monde se couchera moins bête ce soir 🙂 ). C’est aussi une société coopérative dont vous pouvez acquérir des actions (ce qui vous confèrera le statut de membre et vous octroiera un droit sur les dividendes : en gros, si la société gagne des sous, vous aussi ! C’est t’y pas formidable ?). Vous avez également la possibilité de pousser plus loin si vous le souhaitez et devenir un membre actif : en échange de 2 heures par mois de votre temps pour aider au bon fonctionnement du magasin, vous devenez éligibles à tout un tas de réductions et avantages. Tout est très bien expliqué par-là, je ne m’égare donc pas plus : https://ouni.lu/en/faq/

Le principe du magasin est très simple, il fonctionne en 4 étapes :

  • Vous venez avec vos contenants (ou vous en faites l’acquisition directement à la boutique), vous les peser sur la balance spécialement prévue à cet effet, et imprimez un code barre qui déduira automatiquement le poids de votre récipient/sac au moment de la pesée finale.
  • Vous faites vos petites emplettes et vos remplissages en fonction de ce dont vous avez besoin.
  • Une fois que tout est ok (ou pas hein, si l’envie vous prends de peser un truc à la fois, faites braves gens ! loin de moi l’idée de vous donner des leçons d’organisation, ça serait l’hôpital qui se fout de la charité), vous vous dirigez vers une balance, vous bippez l’étiquette de tare, qui déduit le poids de votre contenant, vous installez ce dernier sur la balance et c’est parti pour LA FO-LIE. Non, je plaisante, en fait il faut juste rechercher le bon produit dans la liste, cliquer dessus et coller votre étiquette de prix. C’est moins funky, mais c’est la réalité. Faut descendre de votre nuage les gars, c’est la vraie vie là dehors ! oh !
  • Une fois votre petit tour terminé, direction la caisse où un(e) employé(e), en général charmant(e) fait le calcul de votre dû.

20170413_172704

Voilà, ce n’est pas plus compliqué.

J’avoue volontiers que lors de ma première visite, j’étais un peu perdue, du genre parano à mort : « Et où je vais ?? Et qu’est-ce que je dois faire ??? Et pourquoi tout le monde me regarde comme si j’étais folle ???? ». Mais tu ES timbrée Manon, rends-toi à l’évidence, ça explique même un peu pourquoi les gens t’aiment bien 😉 (Oui, je me parle à moi-même et je le vis très bien ! NA !).

Dans le cas où une situation de panique totale similaire vous arrivait, il y a tout plein de gentils employés/bénévoles (qui ont l’air contents d’être là en plus !) qui se feront un plaisir de vous expliquer le concept et de vous guider à travers cette jungle ma foi très accueillante.

20170413_172742

Ne paniquez pas, je me dirige vers la fin de cet article déjà bien trop long – je sais, mais que voulez-vous, on ne se refait pas – et vais vous parler de ce qui est disponible chez OUNI : un peu de tout en fait (je précise que ma liste est non exhaustive 😉 ). Je trouve le magasin assez complet, on peut y faire à peu près toutes ses courses si on en a envie. Vous pourrez trouver :

  • Tout un rayon de produits ménagers et cosmétiques : beaucoup de produits de la marque « Les Tendances d’Emma », dont j’ai parlé lundi, des couches lavables, des cotons démaquillants, des débarbouillettes, du papier toilette recyclé, des brosses à dents, du produit vaisselle, du vinaigre ménager, du shampooing, du savon, du dentifrice et j’en oublie un max !
  • Un rayon de fruits et légumes frais, de saison et issus de l’agriculture biologique bien sûr ! Ils vendent également les fruits et légumes en fin de vie à -50% (pour ceux qui suivent, c’est là que j’ai sauvé Willy, le chou chinois. Protégez la planète, adoptez un légume moche !).
  • Une vaste sélection de fruits secs, des baies, de noix, de farines, de légumineuses, de sucres, de bonbons, de friandises, de thés, d’épices, des pâtes, de graines, de biscuits secs et j’en passe. Comme vous pouvez le constater, vrac ne rime pas forcément avec manque de choix.
  • Un rayon « liquides » avec de nombreuses boissons (notamment du vin et du jus de pomme), des huiles diverses et variées
  • Quelques frigos qui contiennent des produits frais : fromage blanc, beurre, fromage, yaourts, herbes aromatiques, sauces
  • Du pain et des viennoiseries, différentes à chaque fois
  • Mais aussi tout un tas de super articles zéro-déchets : tasse en aluminium, dosettes Nespresso rechargeables et une myriade de trucs plus sympas les uns que les autres.

Une précision à noter dans un coin de sa tête : dans ce genre de boutique, quand il n’y en a plus…ben il n’y en a plus ! Il faut attendre bien sagement le réapprovisionnement du consommable en question. Et vous savez quoi ? J’adore ce principe de responsabilisation. Il nous met face à nos comportements de consommateurs capricieux qui veulent tout, tout de suite. C’est une jolie manière de nous réapprendre qu’on n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie !

20170413_173001

Chose très intéressante également : c’est véritable lieu de vie où vous pouvez venir prendre un café tranquillou (il y a même un coin jeu pour les enfants ET de la lecture) mais aussi participer à des ateliers dont le programme est par ici : https://ouni.lu/en/workshops/ Plus d’un atelier me fait de l’œil et j’espère avoir le bonheur d’y participer très bientôt.

Mais bâillonnez-là ENFIN.

Je crois avoir fait à peu près le tour de ce lieu fort sympathique de Luxembourg Ville (c’est assez rare pour être signalé 😛 ) et je vais laisser récupérer ceux et celles, qui exsangues, la chemise mouillée de transpiration et en proie à une crise d’angoisse de plus en plus imminente, ont été jusqu’au bout de mon article !

Je remercie grandement toute l’équipe de la boutique OUNI, qui a vraiment créé quelque chose de formidable, un projet dans lequel beaucoup de monde va se retrouver. Je leur souhaite beaucoup de succès dans tout ce qu’ils entreprendront. Je continuerai quoi qu’il en soit à venir régulièrement faire mes provisions (et à sauver d’autres légumes – je me sens investie d’une responsabilité nouvelle depuis l’adoption de Willy…).

Et vous, chèr(e)s lecteurs(rices), connaissiez-vous ce super magasin ? Avez-vous envie d’aller y faire un tour ? Et surtout, que pensez-vous du vrac ? J’attends vos commentaires avec une impatience sans limites 🙂

Je vous souhaite un week-end over giga méga top, rempli à ras-bord de folie furieuse ! Souhaitez-moi bonne chance, mon amoureux fêtant ses 30 ans ce week-end et ayant invité une bonne vingtaine de personnes, enfants exclus (mais on sait bien que les loulous des copains, ils mangeront leur poids en chips et ça suffira à les rendre très heureux, ils nous mettront une bonne note sur Trip Advisor Toussa Toussa – les enfants sont formidables, l’ais-je déjà dit ?), je vais surement passer mon samedi entier en cuisine sous la supervision du chef des évènements (c’est SON anniversaire après tout hein 😉 Je n’organise rien, j’éxécute !). Mais la fête sera grande et belle, j’en suis sûre ! Plein de belles choses les amis !