Hygiène - Beauté - Santé

Zéro-déchets Power – Test du Kit EcoBelle Bois « Les tendances d’Emma »

En ce début de semaine un poil frisquet et pas vraiment lumineux, j’ai expérimenté un phénomène très étrange: mon corps et mon esprit se sont scindés en deux entités différentes (amis du chelou bonjour…Non, rassurez-vous, je ne me suis pas faite embrigader par les Témoins de Jehovah, je suis toujours Manon Woodstock, la seule et l’unique – encore heureux me direz vous).

Pour être plus claire, une partie de moi a commencé à râler dès dimanche soir « fais chier, demain c’est lundi » *râle* « pas envie d’aller travailer » *râle* « fatiguée p’tain » *râle* #C’est trop p’inzuste ! Il ne me manquait que la coquille sur le crâne. A ma décharge, c’était férié pour Ludo hier…et pas pour moi. Eh oui, ce brave pays qu’est le Luxembourg n’ayant pas fait ? pas gagné ? (à vrai dire je n’en sais rien et je m’en fous) la seconde guerre mondiale, je me suis levée à 5h30 comme tous les matins pour aller au charbon, pendant que Monsieur faisait un grasse mat’ au demeurant bien méritée.

C’est ce moment qu’a choisi mon deuxième moi, l’entité positive et joyeuse (vous savez, celle qui est un beu barrée, et qui m’avait tant fait défaut la semaine dernière) pour revenir au galop. Elle m’a demandé si elle m’avait manquée. Oh que oui ma grande ! Bon retour à toi ! Et vous savez quoi ? même si Docteure Manon continue à ronchonner avec une (très) grande conviction, Miss Woodstock est revenue, prête à tout balayer sur son passage !

Vous pourrez donc ainsi remarquer que mon blog est mieux agencé, que vous pouvez vous abonner plus facilement (afin de recevoir en exclusivité planétaire une notification à chaque nouvel article, je vous encourage à le faire 😉 ), que vous pouvez maintenant voir les gens qui « m’aiment » (et je vous encourage à aller les aimer en retour – oh, que d’amour ce matin ! On est en train de virer rom-com !).

Vous pouvez aussi accéder à mes archives en bas de page (oui, je sais, ça fait un peu prétentieux de parler d’archives quand on a écrit 15 articles, mais je suis comme ça, je vois toujours plus grand !!!!). Dans le registre des nouveautés qui sont dans les tuyaux, vous allez très bientôt pouvoir suivre mon fil Instagram tout en restant sur mon blog (bande de veinards !), et alors, le meilleur pour la fin….Manon Woodstock va bientôt devenir multilingue !!! English version will be available soon folks ! Que de projets ! Je me remets en selle avec une pêche d’enfer 😛

C’est bien beau tout ça, mais ça ne dit pas de quoi je vais vous parler ! Je ne vous fait pas languir plus longtemps: parlons peu mais parlons bien.

J’avais testé il y a quelque temps déjà les carrés démaquillants lavables de la marque « Les Tendances d’Emma », et j’en étais très satisfaite. Je vous parlais à l’époque de ma future acquisition d’un kit plus complet qui me permettrait de passer à un coton par démaquillage (oui, avant j’utilisais un coton sur plusieurs jours (au péril de mes yeux qui n’ont jamais rien attrapé soit dit en passant), j’étais une grosse anarchiste, no future et tout).

Comme je vieillis et que je fais attention à ma santé (dixit la fille qui se disait jeune et punk il y a deux mois), j’ai acquis chez OUNI (épicerie vrac à Luxembourg sur laquelle un article arrive très bientôt), le kit EcoBelle Bois – Eucalyptus. J’avoue ne plus vraiment me rappeler combien je l’ai payé: je vais dans ce genre de magasin pour acheter ce dont j’ai besoin ET pour ce qu’ils représentent environnementalement (ouf !) parlant, je sais que je fais des économies sur certains produits, moins sur d’autres mais je m’en fiche ! Je fais un geste pour la planète et c’est tout ce qui compte. Pour info, vous pouvez l’acquérir pour la modique somme de 24.90€ sur le site internet de la marque.

20170404_183500

Je l’ai déjà dit, mais vous me connaissez bien maintenant ! J’aime marteler les choses 🙂 ! La marque « Les Tendances d’Emma » a une démarche globale vraiment sympa, leurs produits textiles sont fabriqués en prison (avec laquelle ils pratique une démarche de réinsertion) et dans des ESAT (établissements et services d’aide par le travail – qui permettent à des personnes en situation de handicap de travailler dans un environnement protégé). Si le projet vous intéresse dans sa globalité, il y a plein d’informations par ici: http://www.tendances-emma.fr/content/1-nos-valeurs. Personnellement, j’adhère complètement aux valeurs qu’ils véhiculent et j’achète chez eux le coeur plutôt léger.

Je vous le dis d’ors et déjà: je suis vraiment très contente de leur kit. Il est composé de 15 cotons (ce qui est recommandé pour les personnes utilisant 1 à 2 coton(s) par jour), d’une boîte de stockage en bois mignonne comme tout et d’un filet en coton bio pour les laver.

La mise en place s’est faite toute seule dans la salle de bain, j’ai même converti mon homme ! Au niveau de la quantité, je trouve que 15 disques lavables suffisent largement. Même si vous en faites un autre usage (débarbouillage, désinfection, etc.), pour deux personnes, je pense qu’on est largement dans les clous (pour tout vous dire, je pense que certains cotons de la boîte de stockage n’ont encore jamais vu la couleur d’un oeil ou d’une plaie purulente 😀 ).

20170410_181723
Le chat noir vous fait coucou dans le miroir 😉

Petit aparté décrédibilisation (ouf n°2) de moi-même: Oui, j’ai pris ma photo de profil dans ma salle de bain (ou dans mes WC, ça dépend de quel point de vue on voit la chose) et je le vis plutôt bien. Il faut dire que les spots photos se font rare dans notre appartement, qui doit probablement avoir la plus mauvaise orientation possible (celle où tu as l’impression qu’il est 17h30 à 11h00 du matin). Je vais aussi répondre à une question tout à fait légitime que s’est posée mon amie Marine « Spielberg » (oui, celle qui tourne des films *ah non merde c’est une photo* lors de nos folles séances d’escalade, et que je remercie vivement pour ses nombreuses contributions). Mais comment ai-je fait pour prendre une photo sans que l’on voie l’infâme bordel de balais et de produits ménagers qui trône (haha – pardon, je sors) à côté des toilettes ? J’avoue avoir laissé planer le doute jusqu’ici…Laissé penser que j’étais une photographe exceptionnelle…Roulements de tambours…Le suspense est insoutenable…Je les ai enlevés le temps de la photo !!!! Marine, je sais à quel point tu es soulagée de connaître enfin la vérité 😉 [Fin de l’aparté – « Dans les coulisses (pas très) glorieuses de Manon Woodstock].

Un peu de sérieux voyons ! Revenons en au sujet de l’article. Comme je vous le disais, 15 carrés, c’est vraiment large, toujours selon l’utilisation que vous en faites. Il est vrai que c’est une nouvelle habitude à mettre en place mais sincèrement, je trouve que ça va tout seul ! Il suffit d’humidifier le coton (ou pas, c’est comme voul’voul), d’y appliquer votre produit démaquillant et…de vous démaquiller rhoooo ! Faut tout vous dire, c’est pas croyable 🙂 ! Le petit coton usagé file ensuite dans le filet (et non dans la poubelle, j’avoue avoir déjà eu quelques fois ce réflexe malencontreux) et il n’y a plus qu’à attendre la prochaine machine. Les cotons sont tous lavables à 40°C, quelle que soit la matière. Après quelques semaines, c’est devenu un automatisme pour nous: à chaque lessive de vêtements, hop, le filet va dans la machine. Et ainsi de suite: je pends de nouveau le filet à son petit crochet (il sèche à l’air libre) et les cotons vont sur l’étendoir à linge (ou le Tancarville ou le Kundelich, tout dépend le degré de poésie que vous mettez dans votre quotidien (et vos références cinématographiques 😛 )) et regagnent la boîte de stockage une fois secs. Enfantin.

20170501_212148
Face rugueuse

J’ai testé toutes les matières (bambou, coton et eucalyptus) et je vais pouvoir vous donner mon avis en toute franchise. Les cotons en coton (uh uh 😀 oui, je sais, j’ai bouffé du clown aujourd’hui…) et en eucalyptus sont bifaces, ce qui signifie qu’ils sont composés d’une face plus rugueuse (pour désincruster) et une face plus douce (pour nettoyer de manière moins agressive).

20170501_212207
La face douce !

Je vois d’ici vos mines désappointées, « Comment ça, elle fait même plus l’effort de prendre deux photos différentes ? pfff, la qualité de service baisse chez Manon Woodstock ! ». Ce n’est pas que je ne vous aime pas cher(e)s lecteurs(rices), bien au contraire, mais à 5h30 du matin, mon imagination est encore en train de faire un gros dodo ! Je vais m’améliorer 🙂 Promis !

Pour ma part, je trouve les carrés en bambou un poil agressifs pour les yeux. Je ne peux pas me prononcer sur ceux de chez « Les Tendances d’Emma », car les deux miens viennent de chez Katima’a. Ils sont très bien, ce n’est pas le problème, mais c’est pas hyper doux ! J’apprends sur le site que le bambou est le tissu qui a la culture la moins impactante, mais il faut savoir qu’il nécessite de la plante au fil, un produit non recyclable, pour achever sa transformation.

Le coton est assez standard et se rapproche d’une texture classique de disque démaquillant jetable. La marque utilise du coton bio (cultivé sans pesticide et insecticide) mais comme vous le savez peut-être déjà, il nécessite beaucoup d’eau pour sa culture et sa transformation (ça reste néanmoins bien mieux que les disques jetables).

J’adore l’eucalyptus. S’il y avait à choisir entre les trois matières, je n’hésiterais pas une seule seconde et je prendrais celle-là ! C’est doux ! Mais doux ! Une véritable caresse sur les yeux ! J’ai en plus appris avec joie que c’était le tissu dont la production globale était la moins impactante des 3. C’est donc une validation totale et sans appel de Manon Woodstock ! J’utilise le côté plus rugueux pour désincruster le maquillage au niveau des yeux et la partie douce pour nettoyer le reste de mon visage. Il est aussi bon de savoir que l’eucalyptus utilisé par Les Tendances d’Emma est transformé en tissu à l’aide d’un solvant recyclable. Le démaquillage devient un moment ultra agréable et en plus, la planète vous dit merci ! Que du bonheur 😉

Pour vous donner une vision complète de mon passage aux disques démaquillants lavables, je dirais que si ça peut paraître étrange au début (c’est là qu’on se rend compre qu’on est vraiment formattés, c’est moi qui vous le dit !), on s’y fait vraiment vite et le processus d’utilisation est très vite intégré dans le quotidien. Se démaquiller devient un moment vraiment agréable, surtout grâce à l’eucalyptus, qui je trouve, est une matière vraiment formidable. Vos cotons étant réutilisables, pourquoi ne pas les utiliser pour se détendre ? Faites les tremper dans l’eau chaude, poser les sur vos petits yeux fatigués et c’est le nirvana assuré !

Si je n’ai qu’une raison à vous donner pour vous faire changer vos habitudes: Le prix ! Quelle économie ! J’avais déjà fait le calcul dans mon précédent article et j’en étais arrivée au constat qu’une utilisation à l’année de disques lavables vous coûtait déjà 3 fois moins cher que la marque la plus basique de cotons jetables. Au niveau de l’impact sur votre consommation d’eau, elle reste minime vu que les cotons s’ajoutent à chaque machine de vêtements (je pense qu’il est inutile de préciser qu’il ne faut pas lancer une machine seule juste pour les cotons, le concept perdrait alors tout son sens).

Mais ces disques magiques ne font pas qu’alléger votre porte-monnaie ! Ils réduisent également le volume de vos déchets ménagers. De plus en plus de communes optant pour une taxe des ordures ménagères en fonction du poids, vous économisez encore sur un autre poste (c’est fabuleux, ne dites pas le contraire 🙂 !).

En conclusion, la planète vous dira merci , vous gagnerez des sous, tout en augmentant votre confort de démaquillage (ou désinfection ou débarbouillage). Je vous remets le lien vers le site des Tendances d’Emma sur lequel vous pouvez commander votre kit, et tout un tas d’autres produits chouettes et ingénieux: http://www.tendances-emma.fr/

C’est t’y pas beau tout ça ? N’est-ce pas formidable de pouvoir enfin opter pour des solutions concrètes, économiques, pratiques et qui demandent peu de changement ? Moi je trouve que si ! Et j’ai vraiment envie de remercier tous ces gens qui réfléchissent et qui trouvent plein d’alternatives pour que nous puissions laisser une terre plus belle à ceux qui passeront après nous.

Et vous, en quoi consiste votre rituel lorsque vous vous démaquillez ? Avez-vous déjà testé les disques lavables ? Qu’en pensez-vous ? J’attends avec impatience vos commentaires, vos réactions, vos témoignages. C’est toujours un grand bonheur de pouvoir dialoguer avec vous tous. N’hésitez pas, je ne mords pas !

beach-1221063_960_720

Je vous laisse sur une image positive de méditation, que je teste dès demain pour essayer de contrer un peu la fatigue, et d’atténuer le bordel inquiétant mais joyeux qui est en train de s’installer dans ma vie. Namaste les amis !

9 réflexions au sujet de “Zéro-déchets Power – Test du Kit EcoBelle Bois « Les tendances d’Emma »”

  1. Très sympa ton article 🙂 J’utilise des cotons lavables depuis presque un an déjà. J’ai le grand format en bambou des Tendances d’Emma que j’aime beaucoup, et j’ai acheté des petits disques ronds pour compléter. Je préfère les petits formats ! Effectivement ça vaut le coup d’investir, que ce soit pour son porte monnaie ou pour la planète. C’est juste une nouvelle habitude à prendre !

    J'aime

    1. Bonjour Bérengère, merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Je suis complètement d’accord ! Et si les gens à qui j’en parle sont un peu sceptiques, je leur parle des disques vendus à l’unité, c’est une bonne méthode si on hésite à sauter le pas !

      J'aime

    1. Bonjour Sarah, merci pour ton commentaire ! Je te conseille d’opter pour l’eucalyptus, c’est vraiment le top 🙂 L’achat en vaut la peine, c’est de la super qualité ! On voit son paquet de coton jetable d’un autre oeil après ^^ (le mien pourrit actuellement sur une étagère « au cas où »)

      Aimé par 1 personne

      1. L’eucalyptus me fait de l’oeil oui mais j’ai vu qu’on pouvait avoir 4 disques dans les 4 matières pour 5€ je crois sur le site. Ces 5€ sont ensuite déduits de l’achat d’un kit complet.
        Je pense que je vais partir là-dessus pour confirmer mon choix 🙂

        J'aime

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s