Cuisine

Les fruits et légumes du mois de mai

Comment ça va bien les gens ??????? Personnellement, je ne suis toujours pas en forme olympique mais ça va mieux ! J’ai déjà moins l’impression de me traîner moi-même et c’est une petite victoire. Je me suis décidée à creuser, creuser, creuser ! Telle une taupe, oui monsieur 😀 (en plus, il est vrai que je n’y vois pas grand chose donc le parallèle est assez intéressant). Mais tu creuses quoi au juste Manon ?

Je creuse ma frustration à grands coups de pelle. J’y vais à la pioche, au burin, au marteau-piqueur. Je me suis décidée à lui faire la peau ! Vous vous souvenez de mes articles sur l’auto-suggestion et sur l’écriture ? Et bien, je les applique à la lettre. J’écris TOUS LES MATINS pourquoi je suis frustrée, pourquoi ça coince autant depuis mardi alors que ça roulait à peu près jusqu’à présent. Et je ne me morfonds pas. J’avance ! Je trouve des solutions ! Je me rends compte que mes problèmes ne sont pas si pires quand on prend du recul ! Et ça marche 🙂 Je me sens mieux et je retrouve la force de prendre le chemin de mon blog pour vous parler. Car si j’ai bien retenu quelque chose depuis 2 mois, c’est que ce que j’ai à dire, personne ne le dira à ma place. Et puis je vous aime bien aussi, j’ai envie de continuer à vous rencontrer (ouh la la, ça commencer à fayotter sévère par ici…). En parlant de fayot (sans transition, t’as vu :D), je sais que vous avez remarqué que nous sommes déjà le 5 du mois et que je n’ai toujours pas fait mon article sur les fruits et légumes de saison. Mais qu’est-ce que tu fous Manon Woodstock ?

Je m’y attèle donc de ce pas (avant que le peuple ne débarque avec torches et fourches pour réclamer ma mise au pilori). Alors qui qu’c’est t’y qu’on mange en mai ?

11198813_10205101939082140_1485454124_n

L’ail nouveau: j’ai déjà du le dire et je le redis encore: MIAM MIAM MIAM. Il est vrai que ce n’est pas l’aliment à privilégier avant un rendez-vous important ou en cas de conclusion amoureuse imminente, mais on est bien d’accord que c’est fabuleusement bon. Avez-vous déjà essayé la soupe à l’ail ? Avec une oeuf poché ou mollet, c’est une petite tuerie et il y a une recette hyper facile juste là: http://www.cuisineetvinsdefrance.com/,soupe-a-l-ail-et-oeuf-poche,81213.asp. Sinon en utilisation plus classique: dans les salades, en crème (à utiliser comme condiment), dans les plats mijotés directement en chemise (Comment ? En chemise ? *ça y est, elle devient folle, je sors !* Non, Non, on ne m’a pas bercée trop près du mur quand j’étais petite (quoi que), il ne s’agit pas de mettre un mini-costard à votre gousse d’ail mais bien de la laisser dans sa peau 😉 ). En plus c’est bon pour la santé, alors pourquoi s’en priver ?

Le cerfeuil: top dans les sauces, dans les soupes mais aussi dans les salades et les omelettes. Pour info, son goût est légèrement anisé et se marie à merveille avec tous les poissons.

Le citron: il me semble que j’avais déjà parlé de son formidable pouvoir nettoyant. Mais comme deux fois valent toujours mieux qu’une: le citron est idéal pour nettoyer vos planches à découper et il a également un étonnant pouvoir blanchissant. Niveau cuisine, pourquoi ne pas voyager un peu ? Tajines, tarte au citron, citronnade, poulet au citron…Il est également très utilisé dans la cuisine asiatique et sera votre meilleur allié pour relever un plat un peu fade ou apportera du pep’s dans un bouillon ou une salade. Attention cependant en cas d’utilisation du zeste ! Pensez à acheter des citrons bio et non traités, sinon vous risquez fort de bouffer du pesticide…

Le cresson: génial en salade avec des éclats de noix ou alors en soupe. Je pense qu’il peut aussi très bien s’accomoder dans des recettes de buddha bowls que l’on voit fleurir un peu partout en ce moment.

L’échalotte: excellente dans les salades, en compotée ou encore crue en condiment (pour un chili con (ou sin) carne par exemple).

La fève: mon envoyée spéciale à Mougins me murmure dans l’oreillette qu’elle a une recette secrète impliquant des fèves crues, des tomates confites et des échalottes (et oui, je sais, tu es impressioné(e), Manon Woodstock a des contacts partout sur la planète, ça t’en bouche un coin, hein ? – sauras tu trouver l’exagération qui se cache dans cette phrase ? 😀 ). Pourquoi pas une petite variante avec du chèvre frais et des herbes de provence ? Les fèves donnent également beaucoup de croquant dans un plat chaud et peuvent se consommer en soupe.

La fraise: Que dire…Nature, nature et encore nature ! Quand elles sont bien sucrées, je pourrais en manger un kilo facile !! (mais je ne le fais pas hein, je ne voudrais pas passer pour un horrible goinfre devant la France entière 😉 ). Excellente dans tous les desserts, et pourquoi pas en salade salée ? Avez-vous des recettes chers amis ?

L’oignon: encore un légume hyper multiforme ! J’avoue que les oignons farcis me tentent de plus en plus et que je vais surement tester cette recette très bientôt: http://www.cuisinons-les-legumes.com/oignon-farci-au-four-avec-peau/ Sinon, que diriez vous d’un total retour en enfance avec une bonne vieille tarte à l’oignon ?? C’est THE tarte que j’ai toujours aimée, même toute petite. On ne sait plus trop si on mange un plat ou un dessert, ça dégouline de jus d’oignon, on s’en met partout, c’est l’orgasme culinaire (stoooop, calmos ! on vire un peu trop film érotique là !). Idéal dans les salades, dans tous les plats mijotés pour donner du goût, en fondue et même en condiment cru.

L’oseille: parfaite en sauce. S’accorde très bien avec le poisson. Quand j’en ai sous la main, j’en mets volontiers dans les sandwichs et dans les salades, ça donne une petite acidité pas désagréable.

Le persil: quand on pense à cette herbe aromatique, qui n’a pas dans la tête l’image du cochon entier avec une pomme dans la bouche et deux touffes de persil dans le nez ? Pas vous ? Ah, moi si 😀 (je me disais bien que je n’étais pas tout à fait normale, j’en ai désormais la confirmation). Je ne suis pas hyper fan du persil frisé, je n’aime pas trop son côté sec. Je préfère le persil plat, surtout quand il est frais et du jardin (en général, on le cisèle puis on le congèle quand il commence à flétrir). Quoi qu’il en soit, cette herbe relève absolument tout et peut se mettre partout !

Le radis: ahh…les petits radis croquants de l’apéro…J’aime beaucoup ! Ça change des sempiternelles chips et c’est un peu plus healthy donc on ne crache pas dessus. Pour les gourmands, il y a la variante sel-beurre et ils sont aussi très bons en salade. Ne jetez pas les feuilles malheureux(ses) !!!!!! Vous trouverez des trésors de recettes pour les réutiliser sur ce blog http://www.lapetitecuisinedenat.com/tag/anti-gaspi/ Allez y jeter un oeil, elle fait un travail formidable !

La roquette: Qu’est-ce que j’aime cette salade. Son petit goût poivré et piquant sied à beaucoup de recettes. Assaisonnée d’huile et de vinaigre, en pesto, sur les pizzas ou dans les tartes, en velouté (je crois que Ludo a déjà testé (c’est lui le Monsieur Soupe de la maison) et il me semble que c’était vraiment bon…il se peut aussi que je déraille complètement et qu’en fait, il n’en a jamais fait, et dans ce cas, il ne manquera pas de me faire remarquer que je suis une vieille folle). Celà dit il y a plein de recettes sur internet, je suis donc pas encore totalement bonne à interner ! 🙂 )

L’artichaut poivrade: Je crois que c’est celui qui est utilisé dans la véritable salade niçoise (SANS RIZ bonne mère !!! – Comme se faire dessouder à Nice en 10 leçons: demander une salade niçoise avec du riz et des haricots verts + un pain au chocolat (et non une chocolatine) en dessert – sont fous ces gens du Sud, hein ?). Mais je me trompe peut être…*Instant sans-gène ON* COUCOU JUSTINE, peux-tu confirmer ? *Instant sans-gène OFF*. Dans tous les cas, il peut être consommé cuît à l’eau ou à la vapeur, nature, avec une vinaigrette ou une mayo maison, débarrassé de ses feuilles puis sauté, et le meilleur des meilleurs des meilleurs: en antipasti !! Je tuerais père et mère (coucou maman ! ne panique pas, je ne compte pas te trucider pour un pot d’antipasti, je plaisante :D) pour des artichauts marinés, à l’apéro sur du pain grillé c’est juste trop bon.

L’asperge: Vite, vite, vite, la saison est bientôt terminée ! Il faut en profiter et, je ne le dirais jamais assez, faites vous faire offrir une casserole à asperges ! Moi j’adore les manger nature, mais comme pour l’artichaut, vous pouvez opter pour une vinaigrette ou une mayonnaise. C’est aussi très bon en risotto, j’ai trouvé une recette sympa ici: http://www.lacuisinedenathalie.com/article-risotto-aux-asperges-vertes-recette-facile-103995541.html. Je suis en train de potasser pour les cuisiner crues ou marinées.

La carotte: en salade, c’est le grand classique. Elle est très bonne accommodée d’orange, mais moi je la préfère au gingembre avec PLEIN de citron, un peu de moutarde, du vinaigre Melfort et des fanes ciselées. Ça ne se voit pas, mais je défaille 🙂 Je l’avais déjà précisé le mois dernier mais je le remartèle: ne jetez pas les fanes de carottes. Elles ont un goût super intéressant et peuvent êtres réutilisées (en soupe, en pesto, en herbe aromatique). Les carottes peuvent aussi se manger glacées avec un peu de sucre, cuites à l’eau ou à la vapeur, en gros tronçons dans les plats mijotés, en soupe avec du lait de coco et j’en passe. C’est un super légume ! Dont le jus est très parfumé soit dit en passant.

Le fenouil: très bon cru. Il faut savoir que ce légume a d’excellentes propriétés digestives ! En gratin, sauté ou en soupe, il perd un peu de sa puissance anisée et son goût devient assez surprenant.

Le navet: Je fais une véritable fixette sur ce légume depuis quelques temps. Je le détestais cordialement quand j’étais petite et il est finalement revenu dans mes bonnes grâces, il y a peu. J’ai bien compris la problème principal: il ne faut pas foirer la cuisson, sinon c’est un peu boulibatch ! (Tu ne comprends pas ce mot ? Je ne peux rien pour toi mon ami(e), il fallait te décider à emmenager dans cette merveilleuse région qu’est la Lorraine, au language régional si doux et si mélodieux à l’oreille). J’adore les navets entiers glacés (toujours avec un peu de sucre et de beurre), les navets sautés, les navets à l’eau ou à la vapeur, la salade de navet (oui, ça se mange aussi cru et rapé, cf: Willy Le Chou a lui même pataugé pendant une semaine dans du navet rapé). ET SURTOUT, les fanes. Elles sont délicieuses et je ne comprends même pas qu’on puisse les jeter ! En salade, en soupe (avec beaucoup de parmesan), en pesto, sautées à la poêle, elles sont tout simplement divines.

La pomme-de-terre: je pense que ça se passe de commentaires… 🙂 La patate offre tellement de déclinaisons possibles ! En frites, en chips, rôties (avec du fromage blanc aux herbes), en purée, à l’eau, en robe des champs, en soupe…En galette, en tartiflette, en raclette, en salade…J’en perds mes mots tellement les possibilités sont infinies. Ça me fait penser aux doux mois d’hiver où les gens n’ont pas d’idé…hum hum, envie de réconfort, et du coup, à chaque fois qu’on va chez des amis, ça devient oh-non-pitié-je-vous-en-supplie-pas-encore-une-raclette (tu as déjà ressenti ça ? Bienvenue dans le groupe de parole des traumatisés du fromage fondu !). Petite recette de famille inédite dévoilée par ma maman ce week-end: sa grand-mère réalisait une recette des galettes très fines qu’elle faisait frire à la poêle et qu’elle saupoudrait que sucre glace…A tester très vite, je n’y aurais jamais pensé !

Le pissenlit: en salade avec des croutons, des lardons et de l’oeuf. On est bien d’accord que c’est juste un CLASSIQUE. La saison ne dure pas 6 mois non plus, alors courez en acheter 🙂 Ou en ramassez si vous connaissez les coins (mais ça me paraît un peu tard quand même).

La pomme: La pomme et moi, nous avons une petite histoire depuis quelques temps…Je suis tombée par hasard (sous-titré: un samedi de flemme) devant Les Carnets de Julie et j’ai assisté à la préparation d’une recette qui a fait tomber ma mâchoire par terre tellement ça avait l’air bon. Je vous mets le lien pour que l’on se mette à baver à l’unisson: http://www.france3.fr/emissions/les-carnets-de-julie/recettes/navarin-d-automne-de-michel_151453. Les pommes farcies noix – raisins – champignons QUOI – ça n’a pas l’air de déchirer ? J’ai calculé que niveau saisonnalité, je vais pouvoir faire cette recette à la fin de l’été sans me sentir coupable. Mais je la garde dans un coin de ma tête au cas où 🙂 Nos amies les pommes sont excellentes en tarte, en compote, entières au four, poêlées au beurre, flambées dans une crêpe, dans tous les desserts en général, natures tout simplement. Avez-vous déjà essayé la tarte à la compote ? Si non, foncez, c’est topissime ! Mais je les préfère par dessus tout en version salée ! En accompagnement d’un gibier – coupées en gros quartiers et cuites directement dans le plat, en compotée toute simple avec le boudin noir, en lamelles dans une salade…Infini ! Ici aussi, préférez les pommes bio, sous peine de manger un concentré de produits chimiques…

La blette: J’aime quand ce légume est de saison. Parce que ça signifie que Ludo va me faire ses fantastiques cannelonis aux blettes qui sont juste les meilleurs du monde. Il fait en général une petite farce avec beaucoup d’herbes aromatiques (ça fonctionne très bien avec la menthe), du fromage frais et les cotes + les feuilles hâchées. Sauce tomate maison (avec les tomates congelées de l’année dernière) et en avant la musique ! J’adore. Ce légume peut aussi se cuire à l’eau ou à la vapeur, se manger en salade, se poêler (il faut savoir que ça fonctionne HYPER bien avec la cannelle – on rajoute des petits raisins secs et on touche le bonheur du doigt, c’est moi qui vous le dit 😉 ). La blette est également très bonne en soupe. Je n’ai encore malheureusement jamais pu tester en version sucrée (tarte aux cotes de blettes).

Le chou-fleur: Mon chou préféré et de loin. Idéal en soupe (avec un oeuf poché ou de la truite fumée), en gratin, en taboulé (à râper et à accommoder comme une salade), en sommités crues pour l’apéritif, cuisson à l’eau ou à la vapeur. Et the best: en vinaigrette. C’est comme ça que je préfère le manger, c’est une recette qui me prend carrément par les sentiments !

Le chou rave: Oh, encore lui ?? il commence à me courir sur le haricot celui-là !!!!!!! Il faut que je le cuisine, et vite. C’est décidé, je demande à mon homme de m’en prendre quelques-uns aux courses tout à l’heure. Et je pourrais enfin goûter ce cornichon de légume !

L’épinard: j’aime le mettre dans les hamburgers. Je trouve que ça change. C’est intéressant de l’assaisonner comme une salade classique, mais chez nous la recette d’anthologie, ça reste les épinards crème parmesan. Ils sont aussi très bons sautés à la poêle, en pesto ou encore en soupe. Petit conseil: quand vous les achetez frais, n’hésitez pas à en prendre 15 tonnes. Ça réduit un max ! Je ne compte plus le nombre de fois où je croyais en avoir acheté beaucoup trop et où on s’est retrouvés avec une miniscule portion à peine bonne pour deux…Je dirais qu’un gros sachet vaut pour deux personnes.

La frisée: euh…et bien…ça coule de source non ? La salade frisée est comme son nom l’indique……une salade !!! WAOUH, ça on ne l’aurait pas trouvé tout seuls, merci Manon pour ce conseil que l’on attendait plus et qui manquait tant dans nos vies 😛 Cela dit j’aime bien l’utiliser quand je fais des wraps. Je trouve que son amertume twiste un peu mes recettes et ça me plaît.

La laitue: bon ben pareil hein 😉 Huile, vinaigre, sel, poivre, tout ce qui peut vous faire plaisir et hop, hop hop ! Je tiens à dire que Mister Soupe 2016 (il n’a pas encore fait ses preuves en 2017, faut pas déconner !) a déjà tenté la soupe de laitue et que dans mon souvenir, c’était très doux et assez surprenant. Par contre, il ne faut pas hésiter avec la quantité de salade par bol de soupe. Pour la recette, internet est votre ami !

And last but not least, La rhubarbe: ça y est le coup d’envoi des tartes à la rhubarbe a sonné !! J’ai la chance d’avoir une belle maman qui en fait d’excellentes (avec pâte faite maison et rhubarbe du jardin: le top du top ! Coucou Francine ! C’est la journée dédicaces aujourd’hui 🙂 !), mais cette année, j’aimerais vraiment essayer la compote. C’est décidé, je lui en pique dès ce week-end et je me lance ! Je n’ai jamais essayé de recettes salées, mais je suis sûre que ça doit pouvoir se trouver.

Et…c’est déjà pas mal ! Encore une fois, je serais ravie de pouvoir échanger avec vous sur vos conseils, vos recettes, vos petits trucs, sur ce que vous préférez, sur vos incontournables. N’oubliez pas qu’acheter de saison, c’est bon pour la planète, pour le portefeuille et pour votre santé. Et essayez d’acheter bio et local, autant que faire se peut. Vous ferez marcher les petits commerçants, les paysans qui essayent de faire les choses correctement, vous dynamiserez votre région et surtout vous consommerez plus sain (moins de pesticides et de traitements chimiques) et ferez du bien à votre corps.

thrush-1401444_960_720

Cet article vient donc conclure cette fichue semaine, certes de 4 jours, mais qui aura été véritablement éprouvante pour moi. Je me lance dans une meilleure dynamique, et écrire ce nouvel article m’a fait beaucoup de bien ! N’oublions pas, pour le week-end qui s’annonce, de mettre toutes les chances de notre côté et de souhaitez très fort de passer de bons moments. Ecrivons (crions) le haut et fort: nous allons passer un week-end génialissime !! Plein de bonnes choses à tous et à lundi pour de nouvelles aventures palpitantes 😀 Et gardons ce bon vieux dicton à l’esprit: en Mai, fais ce qu’il te plait !

3 réflexions au sujet de “Les fruits et légumes du mois de mai”

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s