Hygiène - Beauté - Santé

Cette fois-ci, la coupe est pleine ! (Ou pas)

Aujourd’hui, j’ai décidé de tester la solidité de l’estomac de mon lectorat masculin ! Je vais parler…des grosses méchantes règles !!! BOUHOUUUUUHOUUU !!! (là, la moitié de gens pensent que j’ai pété un câble et au moins 60% des hommes s’en vont absolument terrifiés)

Non !!! ne partez pas !! J’ai plein de choses à dire sur une invention absolument fantastique et qui, je l’espère, seront intéressantes. Et soit dit en passant, je pense que ça serait un ENORME pas en avant pour l’égalité des sexes que de commencer à s’intéresser l’un à l’autre, entre hommes et femmes. Parce qu’au final, il nous arrive quand même de choses vachement différentes et en parler et échanger là-dessus me semble être le fondement d’une bonne compréhension mutuelle. Chers messieurs, j’espère ne rien vous apprendre en vous annonçant que les femmes ont leurs règles et que c’est comme ça. Que c’est peut-être chiant de votre point de vue, mais que ça l’est encore plus du notre. Alors parlons-en ! Intéressons-nous !

Bon, parlons peu mais parlons bien, je ne vais absolument pas vous claquer un exposé sur le cycle menstruel des femmes – il y a plein de gens sur internet qui le font déjà très bien – mais plutôt vous parler d’une protection périodique que je trouve fantastique et qui a changé ma vie. Il s’agit…de la coupe menstruelle !

Non, ce n’est pas un instrument de torture médiévale, mais bien une protection périodique en silicone hyper ingénieuse qui recueille le flux sanguin – je sens que je viens de perdre 10% supplémentaires de lecteurs – directement dans le vagin lors des règles. Le côté hyper pratique de cette protection, c’est qu’à moins de perdre des hectolitres de sang, on la nettoie 2 fois par jour (en se levant et avant de se coucher) et c’est terminé. Plus de tampon ou de serviette à changer 1000 fois. Plus de moment où vous avez ce fameux flash-back d’horreur dans lequel les tampons sont partout sauf dans votre sac à main – suivi de l’inévitable casse-tête pour trouver quelqu’une qui aura de quoi nous dépanner.

Alors, c’est bien beau me direz-vous, tu nous vends du rêve Manon TOUSSA TOUSSA, mais comment ça se met ton machin ? Eh bien, voici une notice explicative ci-dessous. En gros, on plie la coupe, en forme de « sourire » ou de « demi-cercle », tout dépend comment vous voyez la vie 😀 et on l’insère dans le vagin (il y a plein d’autres manières de la plier – mais j’ai décidé que j’allais faire simple et de toute façon les autres formes de pliage, c’est pour les snobs – sous-titré ‘ en fait je suis trop naze et j’y arrive pas’). Une fois insérée, on lâche et elle se ventouse à la paroi vaginale, tout simplement. Là, je sens que c’est mon lectorat féminin qui défaille : pas d’inquiétude, ça ne fait pas mal du tout ! J’avoue qu’il faut quand même être un minimum à l’aise avec son corps et son anatomie pour utiliser la coupe au quotidien mais franchement, rien d’insurmontable. La coupe pourra alors rester en place toute la journée et…vous n’aurez rien à faire !

Schéma

Oui ! Super cool ! Mais comment on l’enlève ?? Là encore, plus facile tu meurs. Il faut simplement saisir la coupe, la pincer et faire un petit appel d’air pour annuler l’effet ventouse. La plupart des coupes sont également munies d’une tige ou d’une boule pour aider à se repérer (perso, j’ai coupé la tige qu’il y avait sur la mienne, c’est bien les 2-3 premiers cycles mais après je trouve ça plus gênant qu’autre chose) et – l’objectif étant bien sûr de ne pas tirer comme un bœuf – si vous y allez doucement, tout se passera parfaitement bien. Mais ? Mais ? Mais ? Et on retrouve face à notre propre sang ??? mais quelle horreur, c’est pire que Saw ton truc !!! (j’avoue, je suis ultra curieuse du nombre de mecs encore en train de lire J). Euh…ben en fait non. Ça n’est pas plus affreux qu’un tampon ou une serviette usagé(e). Personnellement, je trouve même ça moins écœurant ! Vous devez simplement la vider (douche, toilettes, évier, peu importe tant que vous nettoyez bien derrière vous). Il suffit ensuite de la nettoyer scrupuleusement à l’eau froide et avec un savon neutre (Savon de Marseille, Alep, etc…). J’ai trouvé un article très intéressant à ce sujet ici : http://coupemenstruelle.net/nettoyage-entretien-cup-ne-le-negligez-pas/

Il faut également la stériliser entre chaque cycle. Personnellement, je la fais bouillir quelques minutes et hop, elle retourne dans son petit sac de tissu.

Bon, cette fois-ci, c’est fini, je le jure, plus de trucs « gores » à vous raconter. Juste une envie de partager mon enthousiasme. J’étais sceptique quand j’ai commencé à utiliser la coupe. Vraiment. Surtout que j’ai eu des petits « accidents » le premier cycle : ma coupe était trop petite. En général, les marques proposent des modèles avec des diamètres et des contenances différentes. Il ne faut pas hésiter à faire des tests, quitte à se tromper et à en acheter une pour rien. J’avais choisi le modèle « femme n’ayant jamais eu d’enfants » et c’était trop petit. J’ai donc dû me rabattre sur le modèle « femme ayant déjà accouché » non sans une certaine anxiété. Je vous avoue qu’à un moment, j’ai eu une vision d’horreur où mon vagin était en fait un immense puit, vous savez ceux dans lesquels on crie « HOUHOU » et où il y a de l’écho.

puit

Mais j’avais un poil exagéré, a priori je suis loin d’être la seule à avoir rencontré des difficultés lors du choix de la taille…Et puis c’est tout, si un jour j’ai un bébé, il glissera tout seul, vous êtes trop jaloux en fait !!!! (je vous rassure, je ne crois pas vraiment à ce que je viens de dire, je suis naïve mais pas à ce point quand même :D).

Bref, ce truc est génial. A en oublier qu’on a nos règles ! C’est hyper pratique pour le sport, quand on doit courir partout toute la journée et au quotidien tout simplement. Ça donne une liberté assez formidable et je trouve ça vraiment cool. Et surtout, quelle réduction des déchets ! J’ai dû, pour des raisons bien particulières, arrêter le port de la coupe pendant 3 cycles. Et mon dieu !!! la poubelle se remplit à une de ces vitesses ! Quand on a plus l’habitude, c’est assez effarant ! La coupe est donc également un allié important dans la réduction des déchets au quotidien. Et la réduction des déchets, c’est excellent pour le porte-monnaie et surtout pour la planète J

Comme déjà dit plus haut, je déconseille la coupe aux femmes qui ne sont pas vraiment à l’aise avec leur corps. Ça ne sert à rien de se faire mal si on est pas en confiance. Il vaut mieux ne pas insister. Sinon, honnêtement, je ne vois pas vraiment d’inconvénients. C’est un peu d’entretien, mais ça prend 5 minutes par mois, à tout casser.

Dernier point et après je laisse tout le monde se remettre de ses émotions : Quel gain d’argent ! Sous réserve d’un bon entretien, une coupe menstruelle peut se garder jusqu’à 10 ans – pour un coût d’une vingtaine d’euros en moyenne…Un boîte de tampons sans applicateur coûte environ 2€ la boîte de 24. Mettons que vous en changez 5 fois par jour pour un cycle de 5 jours : ça fait 25 tampons. Soyons grands seigneurs et arrondissons à 24. 1 boîte par cycle. Multiplié par 12 : 24€ pour la marque distributeur ! Sur 10 ans, nous arrivons à un total de 240€ au plus bas. La coupe est donc en moyenne 10 fois moins chère que les tampons – quasiment 20 fois moins si on utilise les « grandes marques ». Et je ne sais pas si certaines d’entre vous ont déjà fait le rapprochement, mais le coton est un matériau pour lequel on utilise une quantité ENORME de pesticides. Ne parlons même pas des traitements que le coton subit avant que l’on s’en serve comme protection périodique. Nous mettons donc en contact notre vagin avec des véritables bombes chimiques, et ça, je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fait totalement flipper ! Il reste la solution des serviettes et tampons en coton bio, mais j’en reparlerai dans un autre article.CUP

Voici un lien utile : http://www.coupemenstruelle.org/.ce site compare les différentes coupes et peut vous aider dans le cadre d’un premier achat – Il y a aussi toute une partie « manuel d’utilisation » très complète. Personnellement, j’avais acheté chez Fleur Cup à l’époque – c’était la seule « Made in France » et j’avais pris le modèle transparent standard et j’en suis très contente (je sais pas vous, mais moi je suis un peu mal à l’aise devant les coupes rose à paillettes – on s’en fout, on va pas faire un défile de mode devant le premier venu !!). Sinon, n’hésitez pas à taper directement « coupe menstruelle » sur internet, il y a des dizaines et des dizaines de sites et de témoignages.

Il me semble que j’en ai assez dit ! Mais faites-la taire, bon sang !! 😀

En conclusion, la coupe menstruelle, c’est bon pour vous (gain de liberté), pour votre compte en banque (gain d’argent), pour votre santé (moins d’exposition à des produits toxiques) et pour la planète (réduction non négligeable des déchets). Alors qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre ?

8 réflexions au sujet de “Cette fois-ci, la coupe est pleine ! (Ou pas)”

  1. Je valide la coupe! Testée et approuvée, je ne pourrais plus m’en passer.
    Suffit juste d’un coup de main et d’un peu d’organisation pour vider ladite coupe hors de chez-soi mais on y arrive très bien (j’ai réussi à le faire dans des toilettes de station service, c’est dire).

    J'aime

    1. Bonjour Sarah ! Merci pour ton commentaire 🙂 Je suis entièrement d’accord ! Je ne pourrais plus vivre sans non plus. Je comprends l’aspect un peu rebutant du truc pour certaines personnes, mais une fois que l’organisation est bien mise en place, c’est un vrai souci en moins !

      Aimé par 1 personne

Exprime toi mon ami(e) !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s